La Collection dentaire
du Royal College of Surgeons of Edinburgh (I)

L'instrumentation de dentisterie conservatrice

(cliquer sur les vignettes pour les agrandir)

LE ROYAL COLLEGE OF SURGEONS OF EDINBURGH

Le Royal College of Surgeons of Edinburgh fut fondé en 1505. C’est une des plus anciennes corporations de chirurgie au monde. A toutes les époques elle a joué et continue toujours à jouer un rôle primordial pour la promotion de la chirurgie. Aujourd’hui le Royal College, avec plus de mille quatre cents membres et condisciples, a pour principale orientation l’enseignement et la recherche en chirurgie.

Depuis 1832 le Royal College of Surgeons of Edinburgh se trouve dans les prestigieux bâtiments dus à l’architecte écossais William Henry Playfair. Il fut réalisé un grandiose ensemble, toujours en activité, avec de splendides salles de réunions, des salles de cours, des bibliothèques et des musées. En effet le College abrite et se donne les moyens d’animer trois musées distincts :

Le classique Playfair Hall avec une remarquable présentation d’anatomie pathologique.

Le hall d’exposition « Sir Jules Thorn » sur l’Histoire de la Chirurgie, avec un éclairage particulier sur l’apport écossais et un panorama sur la chirurgie moderne, sans oublier un espace pour des expositions temporaires.

Le musée dentaire avec la Menzies Campbell Collection.

Royal College of Surgeons of Edinburgh

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

LA MENZIES CAMPBELL COLLECTION

Le musée dentaire, bien présenté avec de nombreuses explications dans une grande salle du deuxième étage, est en majeure partie constitué par la collection de J.Menzies Campbell qu’il légua au College en 1964. Chirurgien-dentiste écossais et historien érudit, homme de grande culture, il a réussi à constituer une très exceptionnelle collection. Nous en faisons la visite des principales pièces en trois parties :

I. L’instrumentation de dentisterie restauratrice

II. L’instrumentation pour extraction

III. Gravures et prothèses dentaires

J.Menzies Campbell

LES COFFRETS D’HYGIĒNE
Etui en galuchat avec six instruments d’hygiène interchangeables et leur manche. Fin 18ème Etui en cuir imitation galuchat avec six instruments interchangeables à détartrer, inciser, et leur manche en os. Fin 18ème Instruments en acier interchangeables avec leur manche à décoration spiralée dans un coffret couvert en galuchat, petit miroir à l’intérieur du couvercle. France ? Fin 18ème

Ensemble de six rugines à détartrer dans un coffret garni de cuir. Instruments en acier de grande qualité avec manche nacre et virole or. Milieu 19ème

Coffret d’hygiène buccale gainé de maroquin rouge doré aux petits fers. Miroir interne. Composé d’une brosse à dents, d’un gratte-langue, d’un cure-dent avec brossette, d’une brosse à moustache, d’un flacon à élixir, d’une boite à poudre dentifrice. Ensemble en nacre, avec écussons, sur monture argent. Paris c.1810

LES MIROIRS DENTAIRES

1 : Petit miroir concave monture ivoire, début 19ème.

2 : Miroir plan mobile sur sa monture en argent. Par James Collings, Londres 1822.

3 : Miroir plan à surface en acier poli, mobile sur sa monture marquée Ferguson, manche écaille de tortue. Milieu 19ème.

4 et 5 : Miroirs plans argentiques, montures maillechort, manches ivoire. Milieu 19ème.

6 : Miroir grossissant, modèle de Roger, manche ivoire. Milieu 19ème.

7 : Miroir concave de poche, monture en os à couvercle mobile. Fin 19ème.

8 : Miroir concave, monture mobile en maillechort, manche nacre sculptée d’une palmette.Fin 19ème.

9 : Miroir plan, monture maillechort à rotule équipée d’une vis pour blocage de positionnement. Manche ivoire. Modèle de Keissler. Londres vers 1860.

10 : Miroir concave pliable de poche. Monture maillechort. Fin 19ème.

11 : Miroir concave, monture tout en ivoire avec beau manche incurvé. Fin 19ème

L’INSTRUMENTATION MANUELLE POUR OBTURATION ET NETTOYAGE

Grand coffret acajou garnitures laiton, à deux niveaux, garni de velours violine
Le plateau supérieur contient treize instruments de dentisterie conservatrice plus un porte-scie, un miroir buccal mobile sur sa monture, un bistouri pliable, une vis de Morrison. Instruments en acier avec manches plaqués de nacre. Le fond du coffret contient neuf daviers. Marquage Mayer et Meltzer à Londres. Fin 19ème.

Deux sondes artisanales montées sur manches bois de séquoia, viroles laiton Ensemble de cinq bistouris, dont quatre pliables en écaille et ivoire. Angleterre 19ème Sept instruments manches ébène, embouts ivoire. Inspirés de T.Bell 1837. Milieu 19ème

Ensemble de dix instruments manches agate, viroles or ou argent. Milieu 19ème

Ensemble d’instruments pour cavités et aurifications. Manches nacre, viroles or. Fin 19ème Six rugines à détartrage en acier poli, exceptionnels manches nacre sculptés, viroles or. USA fin 19ème
L’INSTRUMENTATION POUR AURIFICATION
Bel ensemble de onze fouloirs à aurification en acier poli insculpés SSW HC avec d’importants manches en nacre, viroles or. Henry Coy pour SSWhite, entre 1861 et 1875 Deux fouloirs à aurification à gros manches ivoire, pour une préhension maximum, viroles argent
Lampe pour recuire l’or à aurification. Milieu 20ème Fouloirs à aurification en acier interchangeables avec leur manche ivoire. Milieu 19ème Maillet mécanique à aurification de Moore, à monter sur tour dentaire. Fin 19ème
Maillet à aurification électromagnétique de Bonwill. 1883 Maillet à aurification mécanique de Mc Cord, pour tour dentaire. Début 20ème Rare étui avec feuilles d’étain pour obturation foulée. SSWhite, USA fin 19ème
PORTE-FORET ET PORTE-FRAISE
Exceptionnel porte-fraise angle droit à archet pour travail en bouche, acier poli manche ivoire. Par Evrard à Londres. Milieu 19ème Autre exceptionnel porte-foret à archet, par Evrard à Londres Porte-fraise, droit et angle droit, d’Harrington, actionné par son mécanisme d’horlogerie, dans son coffret en noyer. 1864 à Ryde U.K.
Porte-fraise en acier à joint de cardan à deux manches ébène, virole maillechort. Fin 19ème Manche ivoire pour porte-fraise. Fin 19ème

Manche ivoire porte-fraise manuel avec fraises et forets interchangeables. Milieu 19ème

Porte-fraise manuel, plaquage ivoire. Milieu 19ème Porte-fraise manuel, plaquage ivoire, dans son étui avec 12 fraises. Milieu 19ème Porte-fraise en maillechort, type Archimède, manches ébène. Fin 19ème
Porte-fraise à angle droit ajustable d’Hickley, type Archimède à ressort de rappel. Manche en ivoire contenant une réserve de fraises. Ce porte-fraise orientable est activable d’une seule main. Par Cl.Ash & sons à Londres, fin 19ème Angles droits et contre angle pour pièce à main. SSWhite c.1890
Angle droit et pièce à main, 1886 Porte-scie, porte-bande abrasive mécanique à monter sur pièce à main. Fin 19ème Porte-broche manuels ajustables. DMCo 1912
L’INSTRUMENTATION POUR ANESTHĒSIE
L’Ecossais Alexander Wood d’Edimbourg, utilise la première seringue pour injection de morphine en sous-cutanée. 1853 Etui pour seringue d’anesthésie dentaire, avec son petit mortier à tablettes de cocaïne, ca.1890 Récipient à chauffage et préparation de solution de Novocaïne pour anesthésie dentaire. Début 20ème
« The Wilcox-Jewett obtunder » pour anesthésie dentaire sous pression. USA début 20ème Masque pour anesthésie à l’éther. Une éponge saturée servait de réservoir à éther. Le masque prenait le nez et la bouche. Un système de valve automatique permettait le passage de l’air expiré. Verrerie par Ford’s Flint, marquée P.Stevenson , Edinburgh 18/02/1847. L’éther fut pour la première fois administré le 16 octobre 1846 par W.Morton aux USA
Masque pour administration de l’éther pour anesthésie générale dentaire. Ca.1910 "Chloryl Anaesthetic Duncanan". Flacon à anesthésie au chlorure d’éthyle
AUTRES INSTRUMENTS MANUELS DE DENTISTERIE
Porte-fil de soie pour pose de la digue. Manche ivoire sculpté. Modèle de Isaiah Forbes. Par Henry Coy pour SSWhite, USA ca. 1870 Porte-bande abrasive au corindon. Beau manche ivoire spiralé. Mileu 19ème Porte-pointe en corindon ou bois pour polissage. Ajustable, manche ébène. Ash à Londres, fin 19ème
Pince pour exprimer l’excès de mercure des amalgames. Cl.Ash 1893 Ecarte-joue, écarte-lèvre en métal argenté par électrodéposition, manche ivoire. Fin 19ème Trousse de Büttner pour préparations des dents à pivots. Cl.Ash 1893
Trousse de Dall pour réalisation d’inlays porcelaine. Fin 19ème Fraises et battons de «Duplex Mineral » pour inlays esthétiques. Fin 19ème

Restez avec nous pour la suite de la visite de la collection Menzies Campbell avec les deux autres parties.

Documentation photographique de l’ASPAD avec la très aimable autorisation du Royal College of Surgeons of Edinburgh.

REMERCIEMENTS

L’ASPAD tient à remercier les autorités du Royal College of Surgeons of Edinburgh qui ont permis cette visite et donné une exceptionnelle autorisation de photographier et de parution sur notre site Internet. Nous adressons toute notre gratitude au Dr Paul R. Geissler, conservateur du musée dentaire, pour son accueil chaleureux et sa grande gentillesse.

CONDITIONS DE VISITES DU ROYAL COLLEGE OF SURGEONS OF EDINBURGH

Royal College of Surgeons of Edinburgh.
Nicolson Street
EH8 9DW EDINBURGH SCOTLAND United Kingdom

Phone: 0131 527 1649
Fax : 0131 557 6406
http://www.rcsed.ac.uk  
Email: museum@rcsed.ac.uk

Visite du lundi au vendredi de 14 h à 16h. Entrée par le 9 Hill Square.

 
     

 

Le site Web de l'ASPAD est une réalisation du Service informatique de la BIU Santé (Bibliothèque Interuniversitaire de Santé, Paris)
Textes et images © 2011 ASPAD - Reproduction interdite sans autorisation.