La Collection dentaire
du Royal College of Surgeons of Edinburgh (III)

Gravures et prothèses dentaires

(cliquer sur les vignettes pour les agrandir)

PEINTURES, DESSINS ET GRAVURES SUR L’ART DENTAIRE

Le Dr Menzies Campbell a réuni une très exceptionnelle collection de plus d’une centaine de peintures, dessins et gravures sur l’Art Dentaire. Exceptionnelle par le nombre, par la diversité, la rareté de certaines pièces, mais surtout par la qualité. Notre collectionneur était non seulement un amateur  mais certainement aussi un grand connaisseur. Il a orienté ses acquisitions avec des critères de haute qualité que l’on retrouve incontestablement, entre autres, sur certaines gravures rarissimes, avec recherche d’originaux et même tirages d’époque.

Toutes ces peintures et gravures sont exposées réparties dans différentes salles du Royal College of Surgeons of Edinburgh. Volontairement nous n’avons repris que les pièces les moins connues.

CLIQUEZ SUR LES IMAGES POUR LES AGRANDIR

"Der Zahnbrecher".
Xylographie originale par Jost Amman (1539-1591), inclue dans « Le livre des métiers », Nuremberg ca. 1570.

Très belle gravure sur bois avec un dentiste d’origine germanique, affichant ses diplômes et officiant en place publique. Gravure soutenue par dix vers en latin 1568 (ou en allemand 1574 ) glorifiant les capacités et qualités de l’opérateur.

On remarquera ce dentiste itinérant typiquement italien du 17ème avec son collier de dents.

"Il cavadenti"
Gravure originale sur cuivre. Probablement par Simone Guilini, fin 18ème. D’après un dessin tiré des « cris de la rue » 1646, par le peintre italien Annibale Carraci .

"Das Gefühl"
Gravure et burin sur cuivre. Original tirage d’époque. Probablement par D.Van den Bremden.
Début 17ème. D’après une peinture par Adrien Brouwer (1605(6)-1638).
Cette gravure est la n°3 d’une série : « Les cinq sens. Le toucher ». Le pauvre malade est attaché sur son siège. La légende dit : Là vous pouvez observer le célèbre charlatan, S’il vous enlève votre dent, vous le sentirez passer.

"t’Gevoel"
Très belle gravure originale sur cuivre par Jan Both (1610-1652) d’après un dessin d’Andries Both (1612-1650). Milieu 17ème. D’une série : « Les cinq sens » avec une légende soulignant l’ambiance tendue de la scène.

"Der Zahnbrecher"
Huile sur panneau, début 20ème, d’après une peinture par Adrien Van Ostade (1610-1685).

L’artiste inconnu reprend avec réalisme l’ambiance milieu 17ème d’une scène d’extraction.

"Le martyre de Sainte Apolline"
Grande gravure d’exceptionnelle qualité de trait et de tirage par Marinus (Marin Robin Van der Goes). D’après une peinture, en sens inverse, de Jacob Jordaens (1593-1678) à Anvers, église des Augustins.

The town tooth drawer"
Xylographie originale fin 18ème.

"Extraction effectuée par le forgeron près de sa forge. Ce sujet, à l’origine peut être de John Harris (1686-1739), a été repris par de nombreux artistes et maintes fois publié avec différentes légendes. Imprimée et vendue par Bowles & Carver à Londres.

Caricature d’une extraction difficile avec un patient ligoté et fermement maintenu !

"Ce n’est rien"
Aquarelle sur trait de plume à l’encre noire.
France fin 18ème.

"Easing the tooth-ach"
Gravure aquarellée. Début 19ème. Caricature d’origine irlandaise. Publiée par J.Le Petit à Dublin.

Célèbre scène avec le dentiste, probablement Bartolomew Ruspini, extrayant une dent à un ramoneur avant de la transplanter chez une dame de qualité, sa voisine respirant des sels. Sur la droite un assistant examine la bouche d’une charmante patiente, derrière un dandy admire dans une glace ses nouvelles dents. Au fond à gauche, deux pauvres sortent des dents en moins avec quelques pièces en main.
Les gravures, ayant été aquarellées manuellement, ont des mises en couleurs assez différentes. On remarquera aussi qu’un premier tirage est publié par J.Harris en 1787, à Londres, tandis qu’un tirage postérieur est publié en 1790 par W.Holland, aussi à Londres, avec correction de la plaque. Holland ayant racheté les droits, comme cela se faisait fréquemment.

"Transplanting of tooth"
Gravure originale sur cuivre aquarellée par le caricaturiste Thomas Rowlandson (1750-1827) en 1787.

"The tooth ache, or torment & torture". Gravure originale aquarellée par Thomas Rowlandson (1756-1827) en 1823. Caricature d’une scène de soins dentaires chez un barbier. Publiée par John Fairburn à Londres en août 1823.

"Barber-surgeons shop". Intéressante peinture à l’huile d’un artiste inconnu nous montrant bien l’ambiance chez un chirurgien barbier vers 1750

"Tugging at a eye-tooth"
Gravure aquarellée par G.Cruikshank (1792-1878). Amusante caricature d’une scène chez un dentiste. Publiée par G.Humphrey à Londres en 1821

"Easing the tooth-ach"
Belle gravure au pointillé, aquarellée, probablement par James Gillray (1757-1815). Publiée par H.Humphrey à Londres en 1796

"Sie Haben den unrechten Zahn ernischt !"
Très fine gravure aquarellée par A.Geiger (1773-1856). D’après un dessin. de P.C.Schoeller (1803-1867). Publiée à Vienne milieu 19ème

"Le dentiste". Belle Lithographie milieu 19ème par Godefroy Engelmann (1814-1897)

Ordonnance de police concernant les dentistes". Lithographie par Cham. Caricature en rapport avec de nouvelles réglementations pour supprimer l’activité des dentistes charlatans en France. Ca. 1875

"Elle tenait ferme"
Lithographie originale par Honoré Daumier (1808-1879) parue dans le Charivari le 10 août 1839.
Caricature reprise en publication par Aubert à Paris vers 1850.

"Le barbier dentiste"
Terre cuite colorée, artiste inconnu, réalisée par Wilhelm Schiller. Allemagne milieu 19ème.

PROTHĒSES DENTAIRES

Examinons quelques pièces remarquables de la collection Menzies Campbell :

Belle paire de complets à base en ivoire d’hippopotame avec seize dents naturelles antérieures rivetées. Prothèses équipées de ressort de sustentation. Milieu 19ème Partiel inférieur en ivoire d’hippopotame. Milieu 19ème
Exceptionnelle attelle de contention en ivoire d’hippopotame avec ses trous de passage des fils de soie d’immobilisation. Remarquablement exécutée par Mallan & fils, dentistes français exerçants à la fois à Londres et à Paris. Vers 1850 Paire de complets à bases estampées en or équipées de dents minérales à tube. Attachements pour des ressorts latéraux. Réalisés en 1851 par A.S.Young de Glasgow et réparés en 1852, comme l’atteste l’inscription gravée sur une base Paire de partiels à bases en or avec crochets et ressorts de sustentation. Dents antérieures naturelles rivetées, blocs molaires en ivoire. Milieu 19ème
Paire de complets en ivoire d’hippopotame, modèles de montre. Remarquable travail d’esthétique et de précision avec des rapports d’occlusion parfaits. Ancrages or pour d’éventuels ressorts latéraux. Vers 1850 Belle paire de complets en ivoire d’hippopotame avec douze dents antérieures naturelles. Bases colorées avec ancrages pour système de sustentation. Milieu 19ème Paire de complets en céramique « prothèses incorruptibles » de Dubois de Chèmant. Avec espaces pour les ressorts. Fin 18ème début 19ème
APPLE SCOOPS ET TOKENS

Apple scoops
La Menzies Campbell collection comporte des pièces typiquement britanniques : Les apple scoops sont des évidoirs de pomme destinés aux édentés pour leur permettre de récupérer la pulpe des pommes. Ils sont en os de mouton, en bois, en ivoire parfois rehaussés d’argent.

Jetons publicitaires.
Au cours du 18ème et 19ème siècle, à cause du manque de petites pièces de monnaie, des jetons en cuivre étaient en circulation. Certains praticiens dentaires les utilisaient à titre publicitaire avec noms, qualités et adresses. Après 1818 les tokens furent légalement interdits.

Coffret ayant appartenu à Bartolomeo Ruspini (1728-1813), célèbre dentiste londonien d’origine italienne. Magnifique pièce en acajou avec quatre flacons. Marqué "Chevalier Ruspini. Dentifrice, tincture, styptic, elixir for curing tooth ache" 1789

Restez avec nous pour la suite de la visite de la collection
Menzies Campbell avec les deux autres parties.

Documentation photographique de l’ASPAD avec la très aimable
autorisation du Royal College of Surgeons of Edinburgh.

REMERCIEMENTS

L’ASPAD tient à remercier les autorités du Royal College of Surgeons of Edinburgh qui ont permis cette visite et donné une exceptionnelle autorisation de photographier et de parution sur notre site Internet. Nous adressons toute notre gratitude au Dr Paul R.Geissler, conservateur du musée dentaire, pour son accueil chaleureux et sa grande gentillesse.

CONDITIONS DE VISITES DU ROYAL COLLEGE OF SURGEONS OF EDINBURGH

Royal College of Surgeons of Edinburgh
Nicolson Street
EH8 9DW EDINBURGH
SCOTLAND United Kingdom

Phone: 0131 527 1649
Fax : 0131 557 6406
http://www.rcsed.ac.uk  
Email: museum@rcsed.ac.uk

Visite du lundi au vendredi de 14 h à 16h. Entrée par le 9 Hill Square.

 
     

 

Le site Web de l'ASPAD est une réalisation du Service informatique de la BIU Santé (Bibliothèque Interuniversitaire de Santé, Paris)
Textes et images © 2011 ASPAD - Reproduction interdite sans autorisation.