Le Cabinet dentaire du Docteur
Georges Spencer en 1960

C’est en 1934 que Raymond Spencer installa son cabinet dentaire, rue Masséna au centre de Nice sur la Côte d’Azur. Comme souvent à l’époque l’appartement était mixte et servait à la fois comme local professionnel et résidence d’habitation. C’est donc dans une ambiance de cabinet dentaire que grandit son fils Georges avant de reprendre la succession de son père et d’y exercer jusqu’en 1997.

Georges Spencer restructura complètement le cabinet dans les années 1960 pour réaliser un cabinet modèle, un des plus importants cabinets de la Côte d’Azur. Dans ce très grand appartement quatre cabinets avec quatre même équipements furent installés. Deux praticiens exerçaient chacun sur deux installations avec deux assistantes. Le cabinet était agrémenté d’un vaste salon d’attente, d’un secrétariat d’accueil avec sa secrétaire ainsi que d’une importante stérilisation et différents locaux techniques. Au laboratoire trois prothésistes travaillèrent jusque dans les années 1980.

Georges Spencer, praticien très méticuleux, avait choisi des fauteuils et équipements Celtic de chez Ash qu’il entretenait lui-même. Les quatre équipements, d’une solide qualité comme on les faisait à l’époque, fonctionnèrent pendant quarante années sans problème avec de modestes adaptations de modernisation comme la turbine et le changement de tube RX. De plus les quatre cabinets avaient tous les quatre la même organisation de la petite instrumentation de manière à ce que le praticien retrouve en permanence la même configuration instrumentale

L’entrée sur le palier du cabinet. Georges Spencer juste avant sa retraite en 1997. La salle d’attente avec sa cheminée.

Trois cabinets différents avec les trois même équipements.

Un remarquable distributeur automatique de fraises.

Détails des units Celtic.

Un imposant obus à protoxyde d’azote pour les anesthésies générales.

Le coin bureau d’un cabinet.

Les quatre stérilisateurs Poupinel de l’importante stérilisation.
Le quatrième cabinet avec son coin bureau.
Le laboratoire ( hors service depuis 1980) avec un vulcanisateur et un carburateur à pédale pour le chalumeau.

La visite de ce cabinet est intéressante car elle nous montre un cabinet au « top » au début des années 1960. On pouvait alors encore faire toute une vie professionnelle avec le même équipement car ils étaient conçus pour être fiables et durer longtemps malgré un usage intensif. N’oublions pas que les équipements dans les années 1880-1900 faisaient souvent les vies professionnelles de deux praticiens, plus de quatre- vingts ans ! D’ailleurs le marché de l’occasion était bien développé.

Remercions le Dr Georges Spencer de nous avoir permis de prendre ces quelques photos de son remarquable cabinet avec ses équipements incroyablement bien entretenus et félicitons le pour leurs états exceptionnels.

 
     

 

Le site Web de l'ASPAD est une réalisation du Service informatique de la BIU Santé (Bibliothèque Interuniversitaire de Santé, Paris)
Textes et images © 2011 ASPAD - Reproduction interdite sans autorisation.