Orthodontie historique

(CLIQUER SUR LES IMAGES POUR LES AGRANDIR)

En septembre 2005 s�est tenu � Paris le 6�me congr�s international d�orthodontie WFO 2005.

Succ�s consid�rable avec plus de 7.000 inscrits repr�sentant 101 pays : Le � Top � de l�orthodontie mondiale. Parmi les nombreuses conf�rences scientifiques et une importante exposition de mat�riel, les organisateurs fran�ais d�cid�rent en cr�ant un vaste espace historique de mettre � l�honneur, � la place qu�elle m�rite, l�histoire de l�orthodontie.

Une �quipe d�historiens compos�e de J.Philippe (mus�e de la SFODF), de F.Brunner et de A.Huet (mus�e dentaire de Lyon), avec certains pr�ts de la soci�t� britannique d�orthodontie et la participation de collectionneurs priv�s comme l�ASPAD, produisirent une remarquable exposition historique que l�on n�avait jamais r�alis�e dans la sp�cialit�. Ceci est avec d�autant plus de m�rite qu�il n�existe que peu de vestiges et d�antiquit�s de l�orthodontie pass�e.

Un cabinet d�orthodontie ca.1900 avec fauteuil de J.Wirth, tour dentaire de Morrison, tabouret de Lyons, �clairage de Bosworth et le meuble aseptique du Dr J.Quintero.

Cette exposition avait comme titre : "Deux si�cles d�orthodontie autour de l�Atlantique"  (Two centuries of Orthodontics around the Atlantic) avec le support d�un livre tr�s bien document�, par les m�mes historiens avec la contribution du Dr. Tom Graber.

NAISSANCE DE L�ORTHODONTIE

La France, M�re de l�orthodontie, se devait d��tre � l�honneur avec pr�sentation de nombreux ouvrages anciens traitant du d�placement des dents, en quelque sorte les incunables de l�orthodontie :

Pierre Fauchard (1677-1761) � Le chirurgien-dentiste ou trait� des dents �

Le livre de Bourdet (1722-1789)
avec son p�lican original (mus�e de Lyon)

P�licans 18�me du mus�e de Lyon destin�s, entre autres,
au d�placement des dents par luxation.

John Hunter (1728-1793)

 Joseph Fox (1776-1816)
avec des traductions de J.Lemaire.

Reconstitutions d�appareillages
de Fox et Bourdet.

C.F.Delabarre (1787-1862) avec � l�anc�tre de la bague incisive �
Trait� de la seconde dentition 1819.

J.C.F.Maury (1786-1840)
Trait� complet de l�art du dentiste,
avec la premi�re bague incisive moderne.

P.J. Lefoulon : Initiateur des traitements d�expansion d�arcade.

J.M.Schange 1841 : Premier trait� fran�ais consacr� uniquement au redressement des dents.

LES PLUS ANCIENS APPAREILS D�ORTHODONTIE DU MONDE ?

Deux ensembles d�appareils d�orthodontie exceptionnels ca .1870, faisant partie d�une collection priv�e, furent pr�t�s par une cons�ur orthodontiste membre de l�ASPAD. En effet, tr�s probablement, aucune collection ne poss�de d�appareils d�orthodontie ant�rieurs � 1900, mis � part les deux s�ries pr�sent�es : Les appareils de P.Simon et les appareils de A.P.Pr�terre.

LES APPAREILS DE PAUL SIMON

Paul Simon, praticien parisien, publia en 1867 : Etudes sur la chirurgie-dentaire. Observations sur la premi�re et seconde dentition. Quatre plaques estamp�es, des ann�es 1870, dont une frapp�e de son nom, avec diff�rents effets orthodontiques �taient pr�sent�es :

1�re plaque de P.Simon

2�me plaque de P.Simon

3 �me plaque de P.Simon

4 �me plaque dite � double bandeau par P.Simon

LES APPAREILS DE LA COLLECTION A.P. PRETERRE

Apolloni Pierre Pr�terre (1821-1893), �minent praticien parisien, cr�ateur en 1857 de l�Art Dentaire, cofondateur de l�Ecole Dentaire de Paris, introduisit l�anesth�sie au protoxyde d�azote et diffusa la vulcanite en France. Il �tait connu aussi pour son mus�e des restaurations buccales qu�il faisait visiter �  en son cabinet, sis au 29 boulevard des Italiens, de trois heures � cinq heures �. Sa collection tr�s importante et compl�te, en grande partie constitu�e de duplicata de pi�ces pos�es en bouche principalement r�alis�s par son collaborateur am�ricain le Dr Michaels, �tait un v�ritable panorama des ann�es 1880-1890 et contenait de nombreux appareils d�orthodontie.

Les quatre appareils pr�sent�s, ca.1880, dont deux sont reproduits dans son livre � Les dents � �dition 1884, proviennent de sa collection du mus�e des restaurations buccales.

� Appareil pour rectification des quatre incisives rentrantes �
Appareil inspir� de Wescott (1859) repris par Farrar (1882) et Kingsley( 1880).

Plaque � redressement incisif.

Distaleur de pr�molaires.

Plaque coul�e en argent

Pour plus amples informations sur ces deux ensembles se reporter � l�article tr�s document� de J.Philippe : � La d�couverte des plus anciens appareils d�orthodontie �  � para�tre dans la revue d�Orthoph�die Dento Faciale d�but 2006.

En provenance aussi de la collection Pr�terre �tait expos�e une magnifique paire d�arcades sculpt�es en ivoire d��l�phant montrant certaines dysmorphoses sans doute � but p�dagogique.

 

PIERRE ROBIN ET LA THĒRAPEUTIQUE FONCTIONNELLE

Une part importante de l�exposition �tait consacr�e � Pierre Robin (1867-1950) : �  Tout provient des troubles fonctionnels, mastication mais surtout respiration incompl�te : Les dysmorphoses dento-cr�nio-vert�brales sont la signature des troubles fonctionnels des organes contenus dans la t�te. �

Pierre Robin au milieu des mutil�s guerre 14-18

Pierre Robin � la fois pharmacien, chirurgien-dentiste et m�decin s�orienta vers la stomatologie et la chirurgie maxillo-faciale en 1914-1918, tout en s�int�ressant sp�cialement � la kin�sith�rapie. Ayant remarqu� la mauvaise sant� de certains enfants qui � sans �tre des malades, sont des mal portants �, il d�crivit le syndrome glossoptosique avec comme traitement la t�t�e orthostatique et le traitement eumorphique.

 Le syndrome glossoptosique.

Le traitement eumorphique consiste � avancer la mandibule pour lib�rer le � confluent vital fonctionnel � tout en pratiquant une expansion du maxillaire pour augmenter la ventilation nasale. Le traitement consiste au port du � monobloc � appareil en vulcanite, pla�ant la mandibule en position corrig�e, int�ressant les deux maxillaires, et port� jour et nuit. Pendant les repas il est remplac� par un appareil de mastication.

Le monobloc de Robin et l�appareil de mastication.

 Traitement par monobloc
effectu� par Robin.

Suivront d�autres m�thodes fonctionnelles avec de nombreux autres appareillages bien repr�sent�s dans cette exposition :

Activateurs

Goutti�res de
Soulet et Besombes

Activateur d�Andrensen

Activateur de Macary avec myoth�rapie respiratoire.

Le bionator de Balters 1950.

Gebissformer de Bimler 1949.

Kinetor de Stockfisch 1952.

Appareil de Chateau Cervera

M�thode de Ch�teau

Appareil de Delannoy-Brunner

Bielle de
Tavernier et Martine

La m�thode de Planas :
Son articulateur et sa fourche

De tr�s nombreux autres appareillages et instruments relatifs � l�orthodontie �taient aussi expos�s. Nous avons sp�cialement remarqu� :

Distaleur de Leclercq et plan inclin� de Catalan

Masques de Delaire

Sym�troscope de Beauregardt

Instruments de c�phalom�trie

HOMMAGE � JAMES TH. QUINTERO

James Th.Quintero

James Th. Quintero m�decin et chirurgien-dentiste, �tait le fils du Dr James Manuel Quintero, �minent praticien lyonnais, � American dentist � dipl�m� de Philadelphie en 1876 d�origine cubaine. Aussi brillant que son p�re, tr�s dynamique, c��tait une personnalit� de la profession : de retour des combats de 14-18 il fut l�initiateur et un des fondateurs de la Soci�t� Fran�aise d�Orthop�die Dento-Faciale ( SFODF) le 22 mai 1921, en en devenant le Pr�sident pendant 30 ans.

Instruments dentaires 19�me
manches nacre et viroles or
ayant appartenu � J.M.Quintero .

Plaque professionnelle
 de J.T.Quintero.

Meuble dentaire de J.Quintero avec crachoir de r�cup�ration
des morceaux d�empreintes au pl�tre et son mat�riel de soudure.

Ensemble d�appareillages ex�cut�s par J. Quintero.
On notera leur exceptionnelle qualit� de conception et d�ex�cution

Document historique :
Constitution de la SFODF
22 mai 1921.

FĒLICITATIONS ET REMERCIEMENTS

F�licitations aux trois principaux organisateurs de cette exceptionnelle pr�sentation historique qui fut abondamment pl�biscit�e par les congressistes dont la grande majorit� d�couvrait l�importance qu�avaient jou� les praticiens fran�ais dans la naissance de l�orthodontie. De nombreux orthodontistes, notamment les �trangers, furent �merveill�s par le message et la qualit� de cette exposition.

J.Philippe et A.Huet les deux principaux organisateurs

Documentation photographique de l�ASPAD et surtout du mus�e dentaire de Lyon qui a mis � notre disposition son importante iconographie pour cette visite de l�exposition. Avec tous nos remerciements � F. Brunner, A. Huet et J. Philippe.

BIBLIOGRAPHIE
  • *Incontournable le livre de l�exposition :
    "Deux si�cles d�orthodontie autour de l�Atlantique. Two centuries of Orthodontics around the Atlantic"
    Par J.Philippe, F.Brunner, A.Huet et T.Graber.
    COCIO Comit� d�Organisation du Congr�s International d�Orthodontie. Paris 2005.
    10 rue D�odat de S�verac F 75017 PARIS

  • "La d�couverte des plus anciens appareils d�orthodontie"
    Par J. Philippe, dans La Revue d� ODF , vol. 40, d�c. 2006, pp. 491-502
     

  • Surtout ne pas manquer de visiter la collection d'orthodontie historique du mus�e dentaire de Lyon
    Facult� d'odontologie
    Rue Guillaume Paradin
    69008 LYON
    T�l : 04 78 77 86 30

COLLECTION D�ANTIQUITĒS ORTHODONTIQUES DE L�ASPAD, HORS EXPOSITION DU CONGRĒS

Non expos�es au 6�me congr�s international d�orthodontie, l�ASPAD poss�de quelques autres pi�ces d�antiquit�s orthodontiques int�ressantes. L�ASPAD en profite pour vous les pr�senter :

Monobloc de Robin

Activateur vulcanite en deux parties avec correction des rapports d'occlusion.

Mod�le p�dagogique de
normalit� orthodontique.
Collection A.P. Pr�terre.
1892
 
     

 

Le site Web de l'ASPAD est une r�alisation du Service informatique de la BIU Sant� (Biblioth�que Interuniversitaire de Sant�, Paris)
Textes et images � 2011 ASPAD - Reproduction interdite sans autorisation.