Une collection d'élévateurs dentaires

(CLIQUEZ SUR LES IMAGES POUR LES AGRANDIR)

Un des membres de l’ASPAD nous présente quelques élévateurs et langues de carpe de sa collection. Les élévateurs par leur simplicité et leur évidente efficacité ont été probablement les premiers instruments utilisés comme leviers et poussoirs pour extraire des dents. Dans les collections de l’antiquité on retrouve des instruments de même forme qui ont certainement servi aussi pour des avulsions dentaires.

Les premières illustrations, assez schématiques, d’élévateurs apparaissent dans les différentes éditions des ouvrages d’Albucasis publiées au 12ème, 13ème et 14ème siècle. Walter Ryff dans son «Gross chirurgicei» publié en 1545 produit les premières gravures d’élévateurs de facture très réaliste.

Dans notre présentation nous y avons rangé aussi les «langues de carpe» qui sont des élévateurs de même fonction mais à extrémité spatulée et à manche perpendiculaire à la tige de l’instrument (style tire-bouchon). Les datations de ces pièces ne sont pas toujours évidentes, mais différents recoupements nous en permettent une bonne approche.

Les élévateurs simples

Deux élévateurs probablement 17ème, peut être 16ème.
Pied de biche et élévateur rétroactif. Fer forgé chanfreiné
viroles cuivre, pommeaux bois fruitier et bois de gaïac.
Apparentés aux pièces illustrées chez Ambroise Paré 1575.

Elévateur 17ème.
Fer forgé tourné en balustre
et chanfreiné.
Beau travail de coutellerie :
élévateur 18ème.
Fer forgé en balustre et chanfrein.
Elévateur 18ème.
Fer forgé sur manche bois fruitier.

Deux élévateurs rustiques de petites tailles pouvant être cachés au creux d’une main pour «surprendre» le malade. Usage pédiatrique ? Fer forgé poirier noirci et ronce de noyer, 18ème ?

 

Paire d’élévateurs acier à poignées en forme de pommeaux
facettés en ronce de noyer, viroles argent, ca.1750.

Elévateur acier poli haute
coutellerie, manche en bois de
gaïac, 18ème.
Paire d’élévateurs acier,
manches ivoire, viroles
maillechort, par Charrière
à Paris ca.1850.

Elévateur tige acier facettée par Charrière, ca.1860.

Elévateur manche ivoire, tige
 acier facettée, par Mathieu à
 Paris, ca. 1860
«Pied de biche», acier manche
 bois noirci, par Charrière
 ca.1880
Paire d’élévateurs manches
 forme poire en ébène, ca.1880
Paire élévateurs nickelés, manches ébène, ca.1890. Paire élévateurs ca.1890.
Petit élévateur manche forme
poire en ivoire, par Blanc à Paris,
 ca.1860.
Elévateur «pied de biche» par Blanc ca.1860.
Manche ivoire, tige acier en balustre,
virole décorative en laiton.
Exceptionnel élévateur fer forgé, pommeau ivoire
remarquablement sculpté, virole argent gravée avec rappel
contour en ivoire. Probablement travail pour concours
professionnel de coutellerie. 19ème.
Elévateur exécuté à partir
d’une barre à mine par un
dentiste militaire, sans
élévateur pour opérer,
le Dr Roland Armerigo,
lors des combats de
Monte Casino en 1944.

Quatre élévateurs manches en bois noirci,
extrémités de langue de carpe.

Les langues de carpe

Bel ensemble de langues de carpe par Sir Henry à Paris ca.1825.
Acier poli, manches ivoire, viroles et embouts en vermeil ornés de
guirlandes et d’une tête d’empereur, extrémités manche forme godron en vermeil.

Exceptionnelle paire de langues de carpe par Blanc à Paris,
ca.1860. Acier poli doré, manches en ivoire.

 

Langue de carpe nickelée, bois noirci, ca.1890. Langue de carpe par Collin
à Paris, ca.1900.
Langue de carpe toute métallique nickelée
par Cl. Ash à Londres 1920.
Très exceptionnelle langue de carpe par Lüer à Paris, ca. 1850.
Manche en nacre gravée de rinceaux, tige acier poli de haute coutellerie..

DOCUMENTATION PHOTOGRAPHIQUE DE L’ASPAD

 
     

 

Le site Web de l'ASPAD est une réalisation du Service informatique de la BIU Santé (Bibliothèque Interuniversitaire de Santé, Paris)
Textes et images © 2011 ASPAD - Reproduction interdite sans autorisation.