ASPAD exposition - Le Musée dentaire de Toulouse Rangueil
 
 
 
Le Musée dentaire de Toulouse Rangueil
 

La faculté d'odontologie
Toulouse Rangueil.
Université Toulouse III,
Paul Sabatier

Début des années 1980 quelques dentistes de la région toulousaine, reprenant une idée de confrères lyonnais, décidèrent de se regrouper au sein d'une association "Musée dentaire de Toulouse" pour réaliser un musée dentaire avec le soutien du doyen et de tous les professeurs d'odontologie. Ayant créé ce musée indépendant de la facultée d'odontologie de Toulouse, cette dernière accepta d'héberger gracieusement la collection du musée en ses locaux de Rangueil. Il s'agissait naturellement d'un excellent projet d'association car la faculté était vivement intéressée par cette présence du passé bien profitable pour ses étudiants, dans une unité médicale tournée vers l'avenir.

Les collections du musée se sont constituées progressivement et résultent autant de donateurs que de bienfaiteurs. Pour mémoire citons l'action des doyens Paloudier et Lodter, des Docteurs Kriner, Ribet, de Mme Hetreux , Mr Mahé parmi d'autres acteurs qu'ils représentent. D'ailleurs c'est sous la direction et l'impulsion du Docteur Pierre Laudet, conservateur, que s'agrandit toujours la collection, comme en témoignent de récentes acquisitions, preuves du dynamisme de ses animateurs. De nombreux organismes ont souvent aussi apporté leur soutien financier au musée, comme les conseils de l'Ordre des chirurgiens-dentistes, l'Université les établissements Union-Dentaire, les Laboratoires Pierre Fabre, etc.

Dès l'entrée dans le hall principal de la faculté nous sommes accueillis de part et d'autre par les reconstitutions de deux cabinets dentaires anciens. Le cabinet 19ème est équipé d'un magnifique fauteuil type "pedal lever chair", nouveau modèle de 1879 avec son dossier désolidarisé de chez SSWhite, USA. A ces cotés est placé un beau crachoir colonne avec sa réserve d'eau, belle cuvette opaline rouge et peinture d'origine, un tour à pédale SSWhite et sur une potence murale articulée une tablette aseptique en laiton nickelé 1880, débuts de l'asepsie. On trouve à proximité un remarquable meuble dentaire, type Archer, noyer et placage loupe de noyer, fabrication anglaise pour Claudius Ash, à Londres, ca. 1875. De l'autre côté de l'entrée est exposé un superbe cabinet des années 1950-1970, bien complet, avec son "unit" de la firme Qu?in (France), regroupement opératoire autour de la fameuse "pompe à essence".

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Reconstitution cabinet ca.1880 avec un fauteuil pedal lever chair de SSWhite,
crachoir fontaine, meuble dentaire noyer type Archer Cl.Ash.

 

VISITE DU MUSÉE

Vues générales du musée

 

Pièce maitresse du musée, le fauteuil de John D. Chevalier ca.1855.
Modèle en noyer, conçu par Dr Porter de Bridgeport USA en 1837 et fabriqué
par J.D. Chevalier à New York, reproduit dans son catalogue de 1855 :
Réglage de l'assise par mécanisme à cric, bascule du dossier,
têtière ajustable, très exceptionnel repose pied.
Remarquable acquisition du musée en 2012

Un grand classique des années 1935-1950 avec sa décoration
typique bois acajou : Unit RITTER, fabrication Strasbourg

 

Intétessante association
d'une base SSWhite
d'un pedal lever chair 1880
avec assise d'un fauteuil
Ash n°28 de 1888. Pédale marquée Ash.
Crachoir type Buttler en opaline,
tablette en noyer d'Olmes

 

Fauteuil dentaire complètement construit par un confrère de Carcassonne. Dossier inclinable, têtière réglable, repose pied ajustable. Réponse adaptée aux pauvres tarifs Sécurité Sociale !
Très probablement un précurseur

 

Fauteuil par J.WIRTH à Paris vers 1885.
Modèle économique, différentes versions à succès furent produites

 

Le "Favorite Columbia" 1901 d'une décoration "Art Nouveau"
particulièrement soignée par Ritter Rochester USA eut beaucoup de succès.
A sa gauche crachoir sur pied à circulation d'eau

 

Un des premiers générateurs RX dentaires par Ritter USA, modèle 1925-1930.
Coffre porte transformateur en acajou. Tube de Coolidge. Fils conducteurs non protégés !

 

Autre modèle de premiers appareils pour radiographies dentaires par Ash et Caplain St André Paris 1932.
Copie du Rayx USA. Les conducteurs sont alors complètement intégrés et protégés. Coffre acajou, bras équilibrés tube de Coolidge

 

Générateur radiologique dentaire "Dentarix" de la Compagnie Générale de Radiologie,
équipé d'un tube de Coolidge.

 

Caisse de transport de 1938, avec suspenseurs anti-choc, pour remplacer un tube radiogène dentaire Coolidge défectueux
pour générateur RX Ritter.

 

 

Tableau électrique dentaire EDM, avec lumière, thermocautère, soufflette air chaud.ca.1930

 

Le célèbre tableau électrique Ash Caplain St André Paris ca.1920 à 1940. Pour courants continus ou alternatifs 110, 220, 360 V ! Nombreuses ventes : Lumière buccale, cautère, avec ou sans soufflette air chaud. Matériel d'une incroyable fiabilité

 

 

Générateur RX Ritter
de très grande qualité 
excellente protection, équilibre remarquable
lors des manipulations.
Un grand classique des années 1940-1965.
Tube de Coolidge protégé 

Un des premiers tableaux Unit de chez Ritter 1938

 

Fauteuil mobile de l'armée française 1950-1960

Fauteuil pour dentiste itinérant. En fonction dans le sud-ouest, jusque dans les années 1970 !

 

Unit de la série N°6 avec fauteuil Diamond
par SSWhite USA 1928.
Immense succès commercial pour ce type d'équipement avec de nombreux modèles fonctionnels pendant plus de vingt ans. Grande variété d'instrumentation et de d'oration. Un des premiers modèles ayant ciblé une clientèle féminine débutante. Ici le grand classique avec notamment enrouleurs sous tablette.

 

 

Un autre équipement grand classique des années 1940-1960 : Le Celtic de chez Ash, avec de nombreuses versions : Eclairage quatre boules, fauteuil Corno, une des premières turbines à air Borden adjointe plus tardivement 1965 sur bras de l'unit.

 

Autres équipements complémentaires des années 1940-1960 : Appareil à ionophorèse de Bernard par SSWhite 1950. Appareil de Walter pour diathermie. Irrigateur, douche buccale pour parodontothérapie. Le Physio Dental Bloc, grand succès commercial, pour diathermie, bistouri, ozonothérapie, diadynamothérapie, analgésie électrique.

 

Tour électrique mobile
ca.1930 dans sa caisse
de transport.

 

Le musée présente quelques beaux meubles dentaires
des années 1920-1930-1940

 

Malgré le manque de place, le laboratoire de prothèse dentaire n'a pas été oublié avec notamment un bel assortiment de vulcanisateurs

Une des fiertés du musée : Les nombreuses plaques professionnelles et publicitaires de qualité parfois très anciennes

 

Parmi l'importante petite instrumentation conservée : Un plateau de choix

 

   

Bel ensemble pédagogique
sur l'élaboration prothésique

 

Parmi différents modèles de prothèse, un rare exemplaire ca.1820 avec dents minérales unitaires ajustées sur plaque estampée or.

 

Petit appareillage d'orthodontie à vérins sur vulcanite ca.1930

 

Un exceptionnel ouvre-bouche adaptable permettant un
accès complet en bouche

 

DÉPOT DU MUSÉE DENTAIRE DE TOULOUSE RANGUEIL
AU MUSÉE D'HISTOIRE DE LA MÉDECINE DE TOULOUSE EN L'HÔTEL DIEU St JACQUES.

Afin de mieux faire connaitre la haute qualité du patrimoine professionnel dentaire, certaines pièces de la collection du musée de Rangueil ont été mises en dépôt, pour exposition, au musée de l'histoire de la médecine de l'Hôtel Dieu Saint Jacques de Toulouse, qui a réalisé une belle présentation.

Le musée de l'histoire de la médecine de Toulouse en l'Hôtel Dieu St Jacques

 

Reconstitution d'un cabinet dentaire fin 19ème :
Fauteuil d'Owen type deux, en noyer pattes de lion, par Cl.Ash à Londres vers 1870.
Crachoir type Buttler laiton nickelé tour à pédale ca.1880. Rappelons qu'en effet de nombreux dentistes de ville, jusqu'en 1914, pratiquaient en jaquette dans la tenue vestimentaire du mannequin exposé

 

Splendide meuble dentaire type Archer,
le n°12 de chez Cl. Ash à Londres.
Meuble en Noyer et placage de noyer, vers 1885. Nombreuses copies

 

Nécessaire en bakélite pour essais titrages métaux précieux dentaires. 1920

Fraisier dentaire et instruments pour soins dentaires, manches ébène vers 1880

 

Four à céramique dentaire, presse à moufle, et Pressopompe
de René Minck : Appareillage destiné à réaliser des coulées
de métaux dentaires sous pression. 1925

 

Dans une salle adjacente un remarquable coffret dentaire, manche ébène, probablement par Aubry à Paris vers 1860. (Hors collection musée de Rangueil.) Musée des instruments de médecine des hôpitaux de Toulouse.

Naturellement ce n'est qu'un aperçu de l'importante collection du musée dentaire de Rangueil qui mérite une visite approfondie sur place, une occasion très parlante pour prendre un réel contact direct avec notre passé avec même la possibilité de toucher les pièces et de les manipuler, bien plus parlant qu'un surfing d'images fugaces sur un site web spécialisé.

Félicitations à toute l'équipe du musée dentaire de Toulouse pour la réalisation de cette importante collection qui continue toujours à s'agrandir grâce au dynamisme de son conservateur le Dr Pierre Laudet.

Félicitations aussi à la Faculté d'odontologie de Toulouse Rangueil qui peut être fière d'abriter une telle collection mise à la disposition de ses étudiants. Il est certain que la qualité des collections mériterait beaucoup plus d'espace et de quelques vitrines pour une présentation plus conviviale. Les enseignants toulousains ont compris depuis longtemps que sans Passé il n'y avait pas d'Avenir, et qu'il n'y avait aucune faculté réellement tournée vers l'Avenir sans musée, sans rappel de l'histoire des connaissances du Passé Nous nous félicitons de savoir que de jeunes équipes enseignantes sont disposées à assurer la relève pour le musée.

En France, Lyon et Toulouse, en 2014, sont les seules facultés à pouvoir disposer d'un tel accès aux connaissances historiques de notre profession. Regardons autour de nous, en Europe, la majorité des facultés d'odontologie ont intégré un musée et un enseignement de l'histoire de l'Art Dentaire. Récemment l'Université de Turin s'est complètement restructurée autour d'un musée historique dentaire, dispositif indispensable à une formation moderne. Nos enseignants français, même en période de choix financiers difficiles pourraient s'en inspirer pour la promotion d'une certaine qualité de formation, sans oublier que la France dispose, probablement, du patrimoine dentaire historique international le plus important.

Un conservateur heureux :
Le Dr Pierre Laudet

REMERCIEMENTS

L'ASPAD tient tout particulièrement à remercier les membres du musée dentaire de Toulouse Rangueil pour leur accueil chaleureux, leur disponibilité, leur grande gentillesse et leur permission de réaliser ce reportage photographique.

Un grand merci aussi à toute la faculté d'odontologie de Toulouse Rangeuil pour son accueil responsable et sympathique. Merci aussi aux dirigeants du musée de l'histoire de la médecine de Toulouse pour leur compréhension et leur permission.

Buste bronze de
Pierre Fauchard, père de la dentisterie moderne. Collection du musée.

Documentation photographique de l'ASPAD

Le musée se situe en la faculté d'odontologie de Toulouse, Université Toulouse III Paul Sabatier,
sur le Campus Toulouse Rangueil, au sud-est de Toulouse
3 chemin des maraichers
31062 TOULOUSE CEDEX 9

Pour visiter le musée, uniquement sur rendez-vous :

 
     

 

Le site Web de l'ASPAD est une réalisation du Service informatique de la BIU Santé (Bibliothèque Interuniversitaire de Santé, Paris)
Textes et images © 2011 ASPAD - Reproduction interdite sans autorisation.