Valorisation des revues médicales en langue française

En ce début d’année 2016, l’attention se porte sur les revues médicales en langue française.

Voici quelques jours, le CISMeF lançait officiellement son nouvel outil de recherche LiSSa (Littérature Scientifique en Santé). Cette nouvelle base de données ambitionne, toutes proportions gardées, de devenir un PubMed «à la française», s’appuyant sur la production francophone.

C’est au tour de l’Académie nationale de médecine de s’exprimer sur ce sujet. Après plusieurs réunions menées en 2015, un communiqué a été publié le 26 janvier 2016 sur la «valorisation des revues médicales en langue française».

communiqueCe texte rappelle que «Le financement des activités de recherche des équipes hospitalières est fondé sur les points SIGAPS qui prennent en compte le facteur d’impact (Impact Factor) des revues dans lesquelles elles ont publié leurs travaux, pondéré par le rang des auteurs signataires» (voir notre billet du 20 janvier sur le système SIGAPS / SAMPRA).

«Ce système pénalise fortement les articles publiés en français, dans des revues dont la diffusion limitée implique un facteur d’impact faible. La revalorisation des revues médicales en langue française se justifie pour deux principales raisons :

  • La publication de mises au point ou de revues générales de qualité permet de juger les capacités pédagogiques des auteurs qui se destinent à une carrière hospitalo-universitaire et il convient d’apprécier ces capacités pédagogiques au même titre que leurs capacités de soins et de recherche.
  • Même en France la plupart des médecins lisent et assimilent plus facilement des articles en français que dans une autre langue […]

Aussi, l’Académie Nationale de Médecine en concertation avec le syndicat de la Presse et de l’Édition des Professions de Santé, prend acte et soutient l’initiative de la conférence des Présidents du Conseil National des Universités (CNU) Santé, en accord avec la conférence des Doyens, d’inclure dans le dossier de candidature universitaire un «score pédagogique» (SIAPS) spécifique où interviennent les articles de formation publiés en français.

Ce score, intégré à la grille d’évaluation des CNU, devra être diffusé par toutes les sous-sections du Conseil National des Universités aux candidats à une nomination ou promotion Hospitalo-Universitaire. […]»

Cette mesure bénéficiera aux articles (et à leurs auteurs) publiés dans des revues francophones, qui ne sont pas toujours indexés dans des bases de données.

En savoir plus

Le communiqué original de l’Académie de médecine du 26 janvier 2016

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Une réflexion sur « Valorisation des revues médicales en langue française »

  1. Une initiative du même genre pour recenser les articles de mathématiques, physique et chimie en français se trouve sur:
    http://science-francophonie.over-blog.com/

    Alors que les articles médicaux en français se comptent en milliers par année, les articles de mathématiques en français se comptent en centaines par année et ont été divisés par deux en une décennie. Les articles de physique ou de chimie en français se comptent désormais sur les doigts des mains! Que fait l’Académie des Sciences?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.