N° 172. Dispute sur la Sainte Trinité par André del Sarto, très beau tableau.

6ème salon (de l'Iliade). N° 212. Portrait du grand duc Cosme 1er de Médicis par Bronzino Ange. Ces six salons sont garnis de bons et beaux fauteuils pour s'asseoir. Chacun renferme trois à quatre simples tables en porphyre, marbre et surtout mosaïque de Florence d'un très grand prix, représentant des fleurs, des vases étrusques, des fruits, des coquillages, des coraux, des perles etc… 

Dans d'autres salons on voit de belles fresques, une table en malachite, des meubles en forme de tambour et des fauteuils en cymbales, de beaux lustres, de riches meubles de la Renaissance en chêne, ivoire, incrustations, mosaïque en bois, en pierres dures. 

Dans un couloir de très beaux tableaux de paysages, de ruines en mosaïques dures. 

Dans une salle particulière, au centre d'une grille, sa Vénus drapée de Canova, bellissima ! ! ! 

On voit une salle de bain, en marbre blanc, ornée de statues, de bas-reliefs délicieux, tabouret en coquilles, excellent goût ! ! Nous reviendrons au Palais Pitti.

Académie des beaux-arts. Établie dans les bâtiments d'un ancien hôpital. Vaste établissement, école de dessin, de peinture, de sculpture et de mosaïque. La cour carrée renferme plusieurs statues de plâtre. La salle des modèles contient plus de 100 statues en plâtre d'après les meilleurs modèles. Il y a une salle des cartons des anciens peintres, une école de perspective, d'arabesques, de gravure etc. 

La galerie de tableaux mérite surtout de fixer l'attention. C'est une collection méthodiquement arrangée pour l'histoire de la peinture. En n° 1 est une Marie-Madeleine pénitente, ouvrage grec antérieur à la renaissance de la peinture. N° 2 une Vierge de Cimabue, plusieurs autres tableaux de Giotto, de Giottino peints à la tempera, espèce de gouache brillante, sur fond doré, d'un travail très délicat, semblable aux peintures qu'on retrouve dans les vieux manuscrits et livres d'Église. Sous le n° 22. St Jérôme dans le désert par Andrea del Castagno. Andrea del Castagno fut le premier peintre toscan qui peignit à l'huile après avoir appris cet art de Domenico Veneziano , il le tua par trahison, pensant par ce crime devenir l'unique possesseur de ce secret. Cette galerie contient 115 tableaux. Dans une petite salle superbe tête de Christ de Carlo Dolci. Il y a une autre collection intéressante de petits tableaux d'anciens maîtres. Le directeur de l'Académie est M. Pierre Benvenuti.

Santa Maria del Fiore. Cathédrale. Vaste édi    fice de 426 pieds de long sur 363 de large. Bâtie d'après le dessin d'Arnolph Lapo. La coupole présente la forme d'un octogone, dont le diamètre mesuré d'un angle à l'autre a 140 pieds de long. La voûte a été peinte par Frédéric Zuccheri. Le clocher bâti a côté de l'église est une tour carrée, de 280 pieds de haut, très élégante, ornée de statues et revêtue de marbres de différentes couleurs. L'église de [Santa] Maria del Fiore ne paraît