Les piliers de l’église, de forme carrée et d’un volume plus qu’ordinaire, sont revêtus à leurs angles de marbre blanc et incrustés sur leurs faces de marbre rouge jaspé. Sur chacun de ces piliers sont incrustés des médaillons réguliers, sculptés en relief, et en marbre blanc sur un fond jaune antique. Les médaillons du haut et du bas portent une colombe qui tient dans son bec une branche d’olivier (à peine un homme avec la main peut-il atteindre à la colombe d’en bas). Le médaillon du milieu représente deux anges qui soutiennent les armes de la papauté (tiare et clefs). Au-dessus et au-dessous, un médaillon, où deux anges portent le portrait d’un saint avec sa légende en lettres d’or.

Bénitiers. Deux anges, de grandeur colossale (6 pieds), en marbre blanc, soutiennent une coquille en marbre jaune. La draperie est en marbre gris veiné. Ces figures vues de près sont lourdes, de formes peu correctes, et sont en sculpture une exagération des figures de Rubens, mais de loin, ces groupes font un excellent effet.

Tombeaux. Les galeries en dehors de la nef contiennent beaucoup de tombeaux, la plupart de dimensions colossales, en marbre blanc ou mélangé, en bronze etc. Quelques-uns sont fort beaux, mais d’autres sont lourds, mal dessinés ou de mauvais goût. Voici leur position en faisant le tour de l’église de droite à gauche :

Tombeau de Christine Reine de Suède ; en face celui de Léon XII.

2° Tombeau de la comtesse Mathilde, élevé par Urbain VIII et en face celui du pape Innocent XII (Pignatelli).

3° Celui de Grégoire XIII ; en face celui de Grégoire XIIII [sic] : simple sarcophage.

4° Celui de Benoît XIV.

5° Celui de Clément XIII. Il est de Canova. La statue du pape qui surmonte le mausolée est parfaite. Il est à genou, sur un coussin et en prière. Le génie qui est à droite du spectateur et les deux lions de la base sont bien sculptés et bien dessinés, mais la figure de la religion qui est à gauche est lourde, brutale, et ressemble assez bien à une poissarde de halles. Elle dépare le tombeau.

6° Celui d’Urbain VIII : à droite de la chaise de St Pierre, en bronze et marbre blanc, lourd, mal dessiné.

[à gauche : Tombeau de Clément XIII ?]

[à droite : pilier de l’église Saint-Pierre]