1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Les champs de l�odontologie de Pierre Fauchard

Rem�dier aux maladies

Comme tous ses pr�d�cesseurs et ses contemporains, il est encore sous l�emprise du dogme hippocratico-gal�nique de la th�orie humorale, et privil�gie les saign�es, purgations et di�tes pour r�tablir l��quilibre entre les quatre humeurs garant de la bonne sant� du corps. Quant � sa pharmacop�e, elle est traditionnelle, complexe et souvent tellement compliqu�e qu�on peut se demander si les prescriptions �taient r�ellement suivies.     

Des maladies que les dents de lait causent aux enfants

Largement expos� par Urbain H�mard, le tableau hippocratique des complications souvent dramatiques de l��ruption des premi�res dents est longuement d�crit avec fi�vres et convulsions :

le gonflement de la gencive se manifeste ensuite par de grandes douleurs. Si l�enfant ne p�rit pas, il lui survient encore au-dedans ou autour de la bouche des aphtes ou petits ulc�res �

Pour pr�venir & calmer la violence de ces accidents, il faut t�cher de rendre la gencive molle, plus souple & plus flexible [�] ; il faut donner de bonne heure un hochet � l�enfant ; ce hochet par la fra�cheur calme la douleur, & mod�re l�inflammation pour un peu de temps : & par sa duret� il facilite la division de la gencive en la pressant, lorsque l�enfant excit� par la douleur, porte ce corps dur � la bouche. On frottera les gencives avec des racines de guimauve, du miel de Narbonne ou mieux encore, de la cervelle de li�vre avant le dernier recours, l�incision de la gencive avec un d�chaussoir


Les maladies des dents

Je parle de toutes les maladies qui peuvent attaquer les dents pendant le cours de la vie. J�en d�signe plus de cent r�ellement distinctes les unes des autres ; ce qui surpasse de beaucoup le nombre qui en avait �t� indiqu� jusqu�� pr�sent par les Auteurs.

Figures de dents extraordinaires
Tableau des anomalies morphologiques, planche 27, �d. 1746, t. 2, p. 210

Figures de dents extraordinaires

   

Le nombre des maladies est excessif : des r�p�titions de causes et d�effets identiques, de simples variantes cliniques en surmultiplient le nombre. Les causes de ces maladies sont de trois sortes : ext�rieures, occultes ou cach�es ou int�rieures, produites par les dents elles-m�mes

  • Les causes int�rieures des maladies d�pendent pour l�ordinaire des vices de la lymphe peccante (acide ou corrosive), celle-ci associ�e au scorbut, �crouelles ou v�role. Mais aussi le r�gime de vie, le lait des nourrices, les temp�raments pituiteux ou pl�thorique et les femmes grosses priv�es de menstrues.
  • Les causes ext�rieures proviennent des vapeurs trop �paisses qui s��l�vent de l�estomac et qui forme un limon visqueux tr�s contraire aux dents. Les portions d�aliments qui se nichent entre les dents, les injures du temps, les efforts trop violents avec les dents, les mauvais dentifrices, les sucreries, et aussi le manque d�hygi�ne et le tabac et le mercure.
  • La carie est la premi�re maladie qui travaille � d�truire les dents ; et qui leur fait de plus la guerre dans tout le cours de la vie et particuli�rement depuis l��ge de vingt-cinq ans � cinquante ans.
    De causes ext�rieures, elle est plus ais�e � reconna�tre & aussi plus ais�e � gu�rir.
    De causes int�rieures, elle est plus difficile � conna�tre : On ne peut souvent la d�couvrir que par des conjectures fond�es sur la violence & la permanence des douleurs pulsatives, des gonflements, des tumeurs, des abc�s plus ou moins consid�rables qui tr�s souvent l�accompagnent.