1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Les champs de l�odontologie de Pierre Fauchard

R�parer la perte des dents

La proth�se adjointe partielle

Pour les proth�ses � courbure peu marqu�e, il utilise les dents humaines, pour une courbure marqu�e des dents d�hippopotame.

Pour une proth�se d�une seule dent : la dent humaine est perc�e de la face m�siale � la face distale de deux pertuis l'un � c�t� de l'autre pour l�attacher par un fil aux dents adjacentes, sa cavit� pulpaire est plomb�e.

L'assemblage de plusieurs dents postiches humaines est r�alis� en effectuant deux pertuis l'un au-dessus de l'autre, perc�s de la face m�siale � la face distale, dans lesquels on passe deux fils d'or �pais, ou goupilles, qui sont riv�s aux deux extr�mit�s. Lorsqu�il y a plus de six dents � remplacer, Pierre Fauchard adjoint pour les maintenir une petite lame d'or sur la face linguale des dents pr�s du rebord gingival.

Une � six dents artificielles
D�tail de la planche 34, �d. 1746, T II, p. 255

Une � six dents artificielles

Pr�sentation de proth�ses
Illustration de planche 34, �d. 1746, T II, p. 255

Pr�sentation de proth�ses

Dentiers � douze dents
D�tail de la planche 35, �d. 1746, T II, p. 257

Dentiers � douze dents

Plusieurs pi�ces ou dentiers artificiels
Planche 35, �d. 1746, T II, p. 257

Figure 1 : dentier ou pi�ce artificielle, recourb�, formant quasi un r�telier entier, enfil� par deux fils voltigeant, servant � l�attacher dans le lieu o� il doit �tre mis en place

Figure 2 : pi�ce de dents artificielles � entaille, laquelle entaille est enfil�e par deux fils et sert pour loger les dents naturelles qui restent dans la bouche

Figure 3 : tenon � vis et � t�te fendue, servant � attacher une pi�ce � tenon, et diff�rent des tenons qui servent � attacher des dents

Figure 4 : pi�ce ou dentier � tenon vu par sa partie inf�rieure assembl�e avec ses deux tenons

Figure 5 : pi�ce enti�re ou dentier artificiel, servant � la m�choire inf�rieure, vu par sa partie ant�rieure. Comme cette pi�ce tient d�elle-m�me, elle n�est point perc�e dans l�intention d�y passer le fil

Plusieurs pi�ces ou
dentiers artificiels

Une autre invention :
ce dentier-machine
 
Dentier sup�rieur artificiel
Planche 41, �d. 1746, T II, p. 342 mont� sur une machine d�or nouvellement invent�e, laquelle embrasse les dents naturelles de la m�choire inf�rieure, et sert � les soutenir

Figure 1 : le demi-cercle ext�rieur qui doit �tre pos� par sa partie concave sur la surface ext�rieure des dents incisives, canines et petites molaires, et qui doit les embrasser ext�rieurement pr�s des gencives

Figures 2 � 4 : un des porte ressorts, un des ressorts de baleine et un clou � t�te propre � attacher les porte ressorts au dentier sup�rieur

Figure 5 : la m�me machine pour m�choire inf�rieure

Dentier sup�rieur artificiel