1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Les champs de l�odontologie de Pierre Fauchard

Embellir les dents

Titre du chapitre Des Dents tort�es, mal arrang�es, & lux�es
Des instrumens & des rem�des qui servent � op�rer, quand on redresse & qu�on raffermit les Dents. �d. 1746, T II, p. 87

Titre du chapitre Des Dents tort�es, mal arrang�es, & lux�es

Lames d�argent perc�es de deux trous
D�tail de la planche 15, �d. 1746, T II, p. 79

Lames d�argent perc�es
de deux trous


La contention

Pierre Fauchard (Ce long chapitre est une �bauche de ce que deviendra plus tard l�orthodontie) :

Les malpositions dentaires

Lorsqu�une dent mal situ�e nuit � l�arrangement des autres dents ; qu�elle se trouve hors de rang, qu�elle blesse la langue ou les joues ; qu�elle choque la vue par la difformit�, & qu�elle ne peut �tre log�e dans le rang des autres dents, il faut n�cessairement l��ter.

Si au contraire, une dent mal situ�e peut �tre mise au rang des autres � la faveur de quelque intervalle, on redressera cette dent en la limant, autant qu�il sera possible.

Si toutefois la lime n�est pas suffisante, pour mettre cette dent de niveau avec les voisines, on pourra y r�ussir avec l�usage des doigts, du fil commun, de la soie, des petites plaques, ou lames faites d�or ou d�argent, ou d�autre mati�re convenable, ou enfin par le moyen du p�lican, ou des pinces droites.

Si l�on ne peut r�ussir par tous ces moyens, on ne doit pas balancer � �ter la dent, pour en pr�venir les suites f�cheuses.

Les mat�riaux employ�s sont du fil commun, de la soie, des petites plaques, ou lames faites d�or ou d�argent.

L�occlusion est prise en consid�ration : apr�s avoir fait asseoir la personne sur un fauteuil convenable, il faut, avant que de redresser les dents qui en ont besoin, examiner quelle est la situation qu�il faut leur donner. Dans cette vue, on fait ouvrir et fermer la bouche [...]. On examine d�abord si les dents qui sont courb�es, ou pench�es, ne sont point plus longues, ou plus larges que les dents droites qui sont � c�t�. Si la dent qu�on veut redresser est plus longue, ou plus large qu�elle ne doit l��tre, il faut en limer tout ce qui exc�de celles qui sont droites. On lime aussi les dents qui sont � la m�choire oppos�e, si elles ont acquis plus de grandeur qu�elles n�en doivent avoir afin d�emp�cher que dans les mouvements des m�choires ces dents ne viennent � heurter celles qu�on aura redress�es.
Fils d�or et lames de plomb
D�tail de la planche 28, �d. 1746, T II, p. 214

Fils d�or et lames de plomb

Quant aux dents d�rang�es par coups violents, apr�s les avoir repositionn�es, si l�alv�ole & la gencive ont �t� d�chir�es, on aura recours aux lames de plomb que l�on appliquera, l�une sur la surface ext�rieure des dents & l�autre sur leur surface int�rieure, ayant auparavant garni ces lames avec du linge ou de la charpie, pour emp�cher qu�elles ne glissent sur les dents [...], on tient ces lames assujetties par le moyen d�un fil enfil� dans une aiguille que l�on passe dans l�intervalle des dents par les trous de ces m�mes lames [...]. Enfin on fait une lotion avec quatre onces de vin, & une once de miel rosat. Le malade a soin d�en tenir de tems en tems dans la bouche.

Pierre Fauchard se dit l�inventeur de cette technique qui est en fait une am�lioration sensible des bandes de tissu de Francisco Martinez d�Onielo et des lames de plomb de Bernardin Martin.

Petite bande de tissu empes� de blanc d��uf
et autres poudres pour contenir les dents �branl�es par un choc (Francisco Martinez d�Onielo Coloquio breve ... 1557)

Petite bande de tissu
empes� de blanc d��uf