Biographies

Recherche d'un nom

Entrez les caractéristiques
de la personne recherchée

Le catalogue des biographies
de la BIU Santé est géré par
Jean-François Vincent.
Merci de nous signaler rapidement
toute erreur ou omission.

Retour

VIRCHOW (Rudolf Ludwig Karl)

Naissance 18/10/1821 - Schivelbein (Poméranie) Décès 1902
Après des études médicales à Berlin, il enseigne l'anatomie pathologique à l'Université de Wirzbourg. Crée les Archives d'anatomie pathologique et de physiologie. Fondateur de la pathologie moderne et de l'études des tumeurs. Il s'intéresse également à l'hygiène des populations défavorisées, et publie deux ouvrages essentiels : "Die Cellularpathologie" en 1858 et en 1863-67 "Die Krankhaften geschwülste".
Membre de l'Académie Nationale de Médecine

Références bibliographiques

Biographie in :
- Jacobi, A.- Rudolph Virchow. An adress, introductory to the course of lectures of the term, 1881-82.- Paris, 1881 (cote : 90945 t. 37 n° 6) cf medica
- Méd. moderne, 1896, 7, 6, p. 41, port. (cote : 91594)
- Progrès médcical. 1902. 3è s. XVI. p. 171 / J. Noir (cote : 90170) cf medica
- Presse médicale. 1902. 73. p. 865-6, portr. (cote : 100000) cf medica
- Marchand (F.)- Rudolf Virchow als Pathologe...- München, Lehmann, 1902 [cote : 68236]
- Gedaechtnissfeier fuer Carl Gerhardt und Rudolf Virchow, Leipzig, 1903. portr. [cote : 57346 (2)]
- Daremberg (G.)- Les grands médecins.- Paris, 1905. pp. 114-8 (cote : 59241)
- Rudoph Virchow, briefe an seine eltern 1839 bis 1864.- Leipzig, 1907 (cote : 58223)
- Posner (C.)- Rudolph Virchow - Berlin, Rikola, 1921 - 91 p. portrait (Meister der Heilkunde 1) [cote : 68152 (1) - 2e ed. : 152063]
- Deutsche Ärzte-Reden, hrsg von E. Ebstein, 1926, pp. 141-159, portr. (cote : 152 538)
- Les Médecins célèbres.- Genève, 1947. p. 184-5, portr. (cote : 210028-3)
- Haymaker Webb - The Founders of neurology 1970. p. 380. portr. (cote : 170 967)
- Talbott (John. H.) - A biographical history of medicine : excerpts and essays on the Men and their work.- 1970 (cote : 260 417)
- Wille (C.)- Wirchows Persönlichkeit nach Nekrologen der in- und ausländischen Presse unter der unmittelbaren Einwirkung der Todesnaricht.- Hannover, E. Böttger, 1971.- 97 p., fig. (Thèse. Méd. Cologne. 1971. N° 66 CTL)
- Médecine et Hygiène. 1971. oct. n° 980 / G. Rudolph (cote : 156766-100-9)
-Kornelis Johanes Nanninga - Mijpalen uit de geschiedenis de Rhumatische Zeikten 1977/1 (cote : 96 432)
- Medvei (V. C.)- A history of endocrinology, 1982. pp. 813-14 (cote : 176 587)
- Gabka (J.)- Plastic surgery, past and present...- 1983. p. 153 (cote : 261031)
- Quotidien du médecin. histoire de la médecine. 2002. 3. pp. 12-13, portr. (cote : 105012)

 

Pathologiste et homme politique.

Né le 13 Octobre 1821 à Schivelbein, en Poméranie (aujourd’hui Swidwin), il est décédé à Berlin le 05 Septembre 1902. Il fit ses études de Médecine à la Pépinière (Académie médicale militaire de Berlin) de 1839 à 1843, année de son doctorat : "De rheumate praesertim corneae". Médecin Auxiliaire (Unterarzt) la même année à la Charité de Berlin, il fut prosecteur, puis habilité à l’enseignement supérieur en 1847. Il publia "Sur la nécessité et la justesse d'une médecine d'un point de vue mécanique", Berlin, 1845. Il a créé alors les "Archives pour l'Anatomo-Pathologie, la Physiologie et la Médecine Clinique".

En 1848 il fut suspendu pour raisons politiques, d’autant qu’il combattit sur les barricades. En 1849, il a été appelé à Wurzbourg, puis nommé en 1856 directeur du nouvel Institut de Pathologie à Berlin.

Sa carrière fut souvent interrompue par la suite pour les mêmes raisons. Durant l'hiver 1847-48, il fut envoyé en Haute-Silésie pour l'épidémie de typhus, et rendit un rapport sur les "aspects médicaux, épidémiologiques et sociaux de la maladie, recommandant des mesures thérapeutiques", Berlin, 1848. Il épousa en 1850 Ferdinande Mayer, fille de Carl Mayer, conseiller sanitaire, avec laquelle il eut six enfants.

Il fut envoyé en 1852 pour inspecter les territoires menacés de famine (Hungersnot). En 1858, il revint à Berlin et publia "Die Cellularpathologie in ihrer Begründung auf physiologische und pathologische Gewebelehre", Berlin, 1858, BIU Santé Médecine, 36986, son œuvre la plus connue.

En 1859 il fut membre fondateur du parti du progrès libéral de gauche allemand, et de 1880 à 1893, il a été membre du Reichstag, jouant un rôle à Berlin dans les affaires sanitaires, l’hygiène scolaire et le surmenage des enfants. Pendant la guerre de 1870-71, il organisa les trains sanitaires et les infirmeries pour blessés. Il participa à la Société Allemande des chercheurs et médecins de la Nature. Il publia notamment (blha) :

Untersuchungen über die Entwicklung des Schädelgrundes, Berlin, 1857

Die Cellularpathologie in ihrer Begründung auf physiol. und pathol. Gewebslehre, Berlin, 1858

Goethe als Naturforscher, Berlin, 1861

Gedächtnissrede auf Joh. Lucas Schoenlein, Berlin, 1865

Pathologie des tumeurs, traduit de l'allemand par Paul Aronssohn, professeur agrégé près la faculté de Strasbourg, Germer Baillière, Paris, 1867. Virchow était alors professeur d’anatomie pathologique et thérapeutique générale à l’Université de Berlin, médecin de l’hôpital de la Charité et membre correspondant de l'Institut de France (BIU Santé Médecine, 33703)

Du typhus famélique et de quelques maladies voisines, traduction de l’allemand par Hallopeau, Paris, 1868, BIU Santé Médecine 50820

les Tumeurs Malignes, Berlin, 1875

Die Anstalten der Stadt Berlin für die öffentl. Gesundheitspflege und für den naturwissenschaftl. Unterricht, Berlin, 1886

Morgagni et la question anatomique, Berlin, 1894

Membre honoraire de la Société médicale allemande de Paris sur la liste de 1865, la ou les dates de ses passages dans la capitale française ne sont pas connues. Toutefois, il fut fêté en 1900 au congrès international qui s’y tint.

Dans le domaine vasculaire et la définition de la thrombose veineuse profonde, la triade de Virchow est restée d’actualité jusqu’à ce jour : stase, lésion de la paroi et modification de l’hémostase. D’ailleurs parut à Paris : "Mémoire sur l’embolie", traduit de l’allemand par le Dr. F. Pétard, Paris-typographie Felix Malteste, 1860, Extrait de l’Union Médicale, 72 p. (BIU Santé Médecine, 90960, t. 242, n° 3).

Références :  DBE, BLHA et BIUM, ainsi que Daremberg Georges, les grands médecins du XIXe siècle, Paris, Masson, 1907

Notice extraite de : Jean-Marie Mouthon. Un répertoire biographique des médecins de langue allemande à Paris au XIXe siècle. - Tome 2 de la thèse : Les médecins de langue allemande à Paris au XIXe siècle : 1803-1871. - Paris : Ecole pratique des hautes études, 2010.

Présentation du répertoire

Tous droits réservés. © Jean-Marie Mouthon 2010. jeanmarie@mouthon.com

 
Voir aussi, dans la bibliothèque Medic@
Il existe en outre un Dossier biographique (ou portrait) consultable à la Bibliothèque de l'Académie nationale de Médecine