Base biographique

Recherche d'une personne

Nom Entrez des mots ou débuts de mots. L'ordre est indifférent, de même que les caractères accentués ou non. Tous les termes sont tronqués implicitement.
Dates Choisissez l'année exacte, ou des intervalles (1750...1760 = entre 1750 et 1760), ou combinez les deux pour trouver les personnes ayant vécu telle année : année de naissance <1750 et année de décès >1750 donne toutes les personnes vivantes en 1750.

Consultez aussi

"Où trouver le dossier administratif d'un professeur ou d'un étudiant ?".

Contact

La base biographique est gérée par Jean-François Vincent.

Merci de nous signaler rapidement toute erreur ou omission.

Présentation de la base

Présentation de la Base biographique

En quelques mots

Les enregistrements contenus dans cette base peuvent concerner toute personne ayant contribué à l’histoire de la santé, de tous les lieux, de toutes les époques.

On y trouve particulièrement :

  1. des médecins
  2. des pharmaciens
  3. des dentistes
  4. des étudiants dans l’une de ces disciplines
  5. des paramédicaux ou les membres de professions qui leur correspondaient à une époque antérieure : barbiers, matrones...
  6. des savants dont l'activité a un rapport avec la santé
  7. toute personne dont l'œuvre ou l'activité ont été significativement en rapport avec la santé
  8. des patients, des personnages célèbres ayant fait l'objet d'une étude bio-pathologique

La base biographiques contient 50978 enregistrements.

Plus en détail

Typologie des informations contenues dans la Base biographique

La Base biographique permet de chercher des informations de différents types :

  • des informations en texte intégral. Certaines proviennent de répertoires biographiques intégrés à la base de données ; d’autres sont la transcription de sources d’archive.
  • des liens hypertextes qui conduisent à des informations en texte intégral. Un travail systématique est entrepris pour signaler dans la Base biographique les ressources qui sont numérisées dans la bibliothèque numérique Medic@ : articles de revues, articles de dictionnaires, « titres et travaux scientifiques », ouvrages biographiques… Des données en ligne sur Internet provenant d’autres sites sont également signalées.
  • des références bibliographiques, dont la quasi-totalité sont accessibles dans les collections de la bibliothèque (vous pouvez les consulter dans les salles de lecture, ou commander des reproductions à distance auprès du service de fourniture de documents de la bibliothèque).
  • des informations ponctuelles diverses : présence d’un portrait dans la Banque d’images et de portraits, appartenance de la personne à l’Académie de médecine, par exemple.

En outre, toute information de la Base biographique appartient à un « lot de sources », documenté ; cela permet aux usagers comme aux bibliothécaires de savoir quels dépouillements ont été effectués, et quelle est la source des informations qu’ils consultent.

Dans l’avenir, les informations contenues dans la vedette seront également sourcées : un indicateur signalera quelle est la source biographique qui a fourni le ou les noms de la personne, ses dates de naissance et de mort, etc.

Histoire de la Base biographique

L’origine de la Base biographique est un fichier entretenu par la bibliothèque au fil des décennies depuis une date inconnue du début du XXe siècle. On trouvait dans ce fichier :

  • des informations de base sur les personnes (nom, dates et lieux de naissance et de mort)
  • parfois quelques éléments biographiques sommaires
  • des références bibliographiques, qui renvoient à des documents de la colleciton de la bibliothèque et qui permettent de se documenter sur la personne.

Ce répertoire sur fiches a pris une assez grande extension, et il est devenu un outil très utile pour exploiter la collection.

Au début du XXIe siècle, les fiches ont été rétroconverties sous une forme informatique très simple, qui a permis leur diffusion sur Internet. Le dépouillement des nouvelles acquisitions de livres, ainsi que des articles de périodiques de nature biographique a été continué.

Mais la base ainsi constituée s’est également enrichie de très nombreuses informations nouvelles :

  • grâce à la coopération de l’Académie de médecine, elle a signalé les membres de l’Académie, ainsi que les dossiers biographiques présents à l’Académie
  • elle a été connectée à la Banque d’images et de portraits de la bibliothèque
  • elle a intégré la retranscription intégrale des fiches du « Fichier Laborde » (Ms 5503)
  • elle a intégré le dépouillement de dossiers d’étudiants en médecine effectué aux Archives nationales par Pierre Moulinier
  • des dépouillements systématiques ont été entrepris : données issues de la numérisation, mais aussi dépouillements de dictionnaires ou d’autres ressources qui ne se trouvent pas en ligne et peuvent être essentiels pour la recherche.
  • etc.

Ces enrichissements progressifs ont rendu la Base de plus en plus complexe et peu maniable pour les professionnels qui s’en chargeaient. Le dispositif avait par ailleurs plusieurs limitations techniques : une très faible visibilité extérieure (les moteurs de recherche n’avaient pas accès aux données) ; des données peu structurées, qui rendaient très difficile de fournir aux usagers des informations compréhensibles sur les sources dépouillées, et qui ne permettaient pas de connaître la source des informations de base ; l’impossibilité de connecter ces informations biographiques avec les « données d’autorité » utilisées dans le monde de la documentation.

Pour pouvoir poursuivre son enrichissement et la rendre plus adaptée aux nouvelles ressources documentaires, elle a été entièrement refondue entre 2015 et 2018. La version bêta de cette nouvelle Base biographique a été mise en ligne en mai 2018.

Nous espérons pouvoir poursuivre son évolution dans l’avenir, notamment en permettant sa connexion à d’autres ressources grâce à des identifiants normalisés.

Retour à l'accueil

Munthe, Axel

Naissance 31/10/1857 à Oskershamm (Suède)
Décès 11/02/1949 à Stockholm (Suède)
Détails biographiques Docteur en médecine, écrivain suédois.

Répertoires ou dépouillements d'archives biographiques

J.-M. Mouthon. Un répertoire biographique des médecins de langue allemande à Paris au XIXe siècle

Né le 31 Octobre 1857 à Oskershamm, petit port de Suède méridionale, dans le détroit de Calmar, il était d’un milieu aisé et fit des études classiques, y compris latin et grec. Il fut polyglotte, parlant outre le suédois, français, anglais, italien et allemand. Il commença ses études de médecine à Upsala en 1876, tout en découvrant la même année Capri, avec sur le haut du rocher de l’île, une petite chapelle en ruines, San Michele. En 1877, il continua ses études universitaires à Montpellier, tout en étant victime d’une primo-infection sérieuse. Il arriva à Paris pour son cinquième examen et la soutenance de sa thèse en 1880, traitant : "Prophylaxie et thérapeutique des hémorragies post-partum" (Paris, 1880, n° 33, 72 p.). Elle fut dédiée au Dr. Mattews Duncan, professeur de clinique obstétricale au St Bartholomew’s Hospital, Londres et au Dr. A. Courty, professeur de clinique chirurgicale à Montpellier.

Comme il l'a rapporté dans "le livre de San Michele", publié en 1929 (écrit en anglais à 72 ans, traduit en 24 langues et notamment en français, Paris, A. Michel, 1934, présentation de Pierre Benoit), il vécut à Paris jusqu’en 1893. Il a décrit sa vie d’étudiant au quartier latin, sa fréquentation hospitalière notamment auprès de Charcot à la Salpétrière, ainsi qu’à l’Hôtel-Dieu dans le service de Tillaux, dévorant "les maladies du système nerveux" de Charcot et "les cliniques de l’Hôtel-Dieu" de Trousseau.

Courant 1881, il s’installa à Paris, avenue de Villars, ayant rapidement une clientèle étrangère, puisqu’il était polyglotte : il soignait en particulier la colonie scandinave, faite de gens généralement pauvres et comportant même des écrivains démunis, tel Strindberg. En 1884, il devint un médecin à la mode boulevard Saint-Germain, grâce aux colites, diagnostic à succès. Il soigna aussi les gens atteints de fièvre typhoïde. En 1884, il se porta volontaire pour aller à Naples où il y eut 800 cas en septembre et près de 5000 morts en vingt jours. Il revint à Paris en Novembre pour continuer à y exercer jusqu’en 1892-93. C’est alors qu’il retourna à Anacapri. Il resta à Rome jusqu’en 1902, y exerçant à partir de 1893 avec succès, d’autant qu'il soignait les colonies anglaise et française. Il se rendait en été à Anacapri. Il donna ses soins à des célébrités, notamment la princesse Eugénie, le Kaiser et l’impératrice d’Autriche. Il abandonna la clientèle en 1902, et après de brefs séjours à Londres et Paris, il devint médecin ordinaire du roi de Suède. En décembre 1908, il se rendit en Sicile et à Messine en particulier pour soigner les victimes du tremblement de terre. Il resta premier médecin du roi de Suède jusqu’en 1919. Entre temps, il n’hésita pas à se rendre à Verdun en 1916, pour participer aux soins, alors qu’il était âgé de 57 ans.

Son ouvrage "le livre de San Michele" lui donna une renommée mondiale. Il mourut le 11 Février 1949 dans sa 92ème année au château royal de Stockholm, hôte du roi Gustave V, là où s’éteignit René Descartes le 01 Février 1650, pensionnaire de la reine Christine de Suède. Il légua sa propriété de San Michele à l’état suédois, qui la fit administrer par son institut de Rome.


Sources consultées : Nouaille Henri, Considérations médicales sur la vie et l’œuvre du Dr. Axel Munthe, thèse pour le doctorat en médecine, Toulouse, Juillet 1950, n°84, 78p.

Nom Munthe, Axel
Naissance 31/10/1857
Décès 11/02/1949

P. Moulinier. Etudiants étrangers et femmes reçus docteurs en médecine à Paris (1807 - 1919)

Cursus scolaire
Doctorat de médecine obtenu en 1880, à l'âge de 23 ans.
Baccalauréat et inscriptions à la Faculté de Médecine de Paris : équivalence des baccalauréats en 1877
Etudes antérieures : 16 inscriptions à la Faculté de Montpellier dont 8 inscriptions allouées en 1877

Parents : orphelin

Cette fiche est extraite du corpus des étudiants étrangers.

Nom Munthe, Axel Martin Fréderic
Naissance 31/10/1857 à Oscanham (Suède)

Notices biographiques provenant de la Base biographique

Docteur en médecine, écrivain suédois. Elève de Charcot. Pratique la médecine à Paris puis à Rome. Achète une résidence à Capri en 1890 (domaine de San Michele), d'où le titre de son récit autobiographique: The story of San Michele. Rentre en Suède en 1932. Médecin de la famille royale jusqu'en 1919

Nom Munthe, Axel

Références bibliographiques

Références bibliographiques entrées jusqu'en 2015

Ancien étudiant de la Faculté de médecine de Paris.- S.l., 2010. p. 23 (Cote Médecine : 197604)

Nouaille (H.)- Considérations médicales sur la vie et l'oeuvre du Dr Axel Munthe.- 78 p., portr. (Thèse de médecine de Toulouse. 1950 n° 84 (CTLes))

Bynum. Dictionary of medical biography

BYNUM, William F. et BYNUM, Helen (dir.). Dictionary of medical biography. Westport : Greenwood Press, 2007, 5 vol. – Vol. 4, p. 912-913. ISBN 978-0-313-32877-0 (Cote Médecine : 270865 / Biographies générales 167 HM)

Informations diverses

Dossier à l'Académie de Médecine