Actes de la journée d'étude Fecit ex natura - BIU Santé, Paris

18 novembre 2016

Journée d'étude organisée par
Jean-François Vincent
Chloé Perrot
Maxime Métraux

Comme moyen de connaissance ou comme moyen de transmission, l’illustration a beaucoup servi la médecine. À son tour, l’illustration médicale a attiré les collectionneurs publics ou privés, et certaines productions ont été abondamment diffusées et commentées, parfois en raison de leur intérêt artistique.

Mais les métiers de cette imagerie spécialisée ont, semble-t-il, peu intéressé la recherche. Certaines oeuvres ont certes acquis une grande célébrité - les dessins de Gérard de Lairesse pour l’anatomie de Bidloo par exemple. Cependant, à de rares exceptions près, la biographie des artistes est insuffisamment documentée quand leur nom n’est pas simplement absent des publications auxquelles ils ont pourtant contribué pour une large part. Les étapes de leur formation et de leur carrière ne sont pas davantage renseignées.

La Bibliothèque interuniversitaire de santé possède un nombre non négligeable de dessins originaux et d’ouvrages illustrés publiés dont elle souhaiterait mieux connaître les conditions de production. Pour ce faire, elle propose aux historiens de la médecine, aux historiens de l’art et aux professionnels de santé de mettre en commun connaissances et questionnements au cours d’une journée d’étude spécifiquement consacrée au métier d’illustrateur des sciences médicales du XVIe au XXe siècles.

Les intervenants ont été conviés à apporter des éléments de réponse à la problématique suivante: comment devenait-on dessinateur spécialisé dans ce domaine? Quelles étaient les conditions d’exercice? À partir de quand certains de ces artistes (ou de ces artisans) se sont-ils spécialisés, et pourquoi? Comment s’inséraient-ils dans le milieu médical quand ils n’étaient pas médecins eux-mêmes? Quelle était leur place dans la chaîne éditoriale? Quelle place l’hôpital leur a-t-il attribuée, à partir du moment où il s’est organisé en lieu de production du savoir? Autant de questions qu’il nous paraissait intéressant de poser mais dont la liste n’était bien sûr pas exhaustive.

 

télécharger le document complet (5 Mo)

 

Introduction Jean-François Vincent
BIU Santé
« Tactiles studies », études visuelles de deux atlas anatomiques remarquables (vidéo en ligne) Martial Guédron
Université de Strasbourg
Olivier Poncer
Haute école des arts du Rhin
Vers une approche pluridisciplinaire des dessins de myologie inédits de Van Horne et Sagemolen Chloé Perrot
Université Lille 3
Esthétique de la dissection. Les dessins de Gerard de Lairesse pour l’atlas d’anatomie de Govert Bidloo Cécile Tainturier
Fondation Custodia
Illustrer en réseau : dessinateurs et graveurs néerlandais entre les Pays-Bas et l’Angleterre aux XVIIe et XVIIIe siècles Rafael Mandressi
Centre Alexandre-Koyré
Aperçu des collaborations possibles entre imprimeurs, auteurs, éditeurs et illustrateurs dans la réalisation des ouvrages chirurgicaux strasbourgeois (1490-1540) [intervention non publiée] Alice Klein
Université Paris-Sorbonne
La gravure sur bois dans les ouvrages médicaux des XVIIe et XVIIIe siècles [intervention non publiée] Maxime Georges Métraux
Université Paris-Sorbonne
Dessinateurs et graveurs en médecine vétérinaire : une niche de l'illustration médicale française François Vallat
docteur vétérinaire, docteur en histoire
Les planches d'illustration animalières et la pratique vétérinaire au XVIIIe siècle [intervention non publiée] Loreline Pelletier
Université Lille 3