Colloque Massacres, médecine, médecins

samedi 7 février 2009

Université Paris-Descartes/BIUM
Salle du Conseil
12 rue de l'Ecole de Médecine
75006 PARIS

(entrée libre)

Contacts :
Sophie Delaporte
sdelaportebray@fcvnet.net
Guy Cobolet
guy.cobolet@biusante.parisdescartes.fr

Massacres, médecine, médecins

Le corps dans les massacres : ainsi définie, la thématique appelle plusieurs questions.

Elles portent tout d’abord sur le sens que l’on entend par « massacre »: d’un point de vue épistémologique, juridique, anthropologique, historique –pour n’évoquer ici que certains champs disciplinaires - quels sont les éléments qui permettent de déterminer l’appellation de massacre ? Que recouvre cette dernière ? Pourquoi d’autres mots – ceux de génocide en particulier- se sont-ils parfois substitués à celui de massacre? En quoi les événements modifient ou non et le mot, et son sens ?

Insister aussi sur la place de la corporéité dans les massacres exige une attention particulière aux actes de brutalité infligés aux corps. En effet, même s’il n’intervient pas toujours en temps de guerre proprement dit, le fait de massacrer demeure un acte guerrier. De là, quelle est la place du médical dans la prise en charge de ces corps, qu’il s’agisse de cadavres ou bien de survivants ? Qu’en est-il des traumatismes subis dans les chairs et dans la psyché ? Que faire du récit des massacrés et, plus difficile, de celui des massacreurs ? Comment dire et faire dire le massacre ?

C’est à cet ensemble de questions que notre rencontre se propose d’apporter quelques éléments de réponses.

Programme

Session du matin (à partir de 9h30)
Président de session : Pr Bernard Devauchelle, CHU d’Amiens.

Introduction René Schérer,
philosophe, Professeur émérite, Université de Paris VIII.
Génocide au Darfour? Les enjeux d'une qualification. Rony Brauman,
Ancien président de MSF
Le médecin dans sa confrontation directe aux massacres Jean-Hervé Bradol,
Ancien président de MSF
Massacres et charniers : le désarroi des personnels impliqués. Réflexions et perspectives à partir de la prise en charge psychologique et médicale des militaires français engagés à Goma (Rwanda 1994), à Srebrenica (Bosnie 1995) et à Daloa (Côte d'Ivoire 2003). Patrick Clervoy,
Médecin psychiatre, HIA Sainte-Anne, Toulon

Session de l’après-midi (à partir de 14h)
Président de session : Pr Bertrand Taithe, Université de Manchester.

Massacres et premières médecines dans la préhistoire Jean Zammit,
Médecin, Chercheur-associé Université Toulouse Mirail
Guerre et répression dans l'Espagne contemporaine: du massacre des corps à la réhabilitation des morts Isabelle Renaudet,
Maître de conférences, Université d’Aix-en-Provence
Soigner à Sabra et à Chatila ? Sophie Delaporte,
Maître de conférences, Université de Picardie
La monstration du massacre comme commémoration : Rwanda 2008 Stéphane Audoin-Rouzeau,
Directeur d’études, EHESS
Conclusions François Delaporte,
philosophe, Université de Picardie.

Entrée libre et gratuite