PrésentationMode d’emploiServices associésRéutilisations

Génération de PDF

Catalogue des ouvrages en relation avec celui-ci
Liste des chapitres de ce livre | Littérature médicale en français de 1500 à 1600

Godin, Nicolas / Goddin, Nicolas. La chirurgie militaire, tresutile a touts Chirurgiens : pincipalement à ceuls qui vœulent suivir ung camp, en temps de guerre. Pareillement à touts aultres, en condition Pestilente, ou dysenterique. Composée par maistre Nicolas Goddin, docteur en medecine, en la ville d’Arras. Translatée de Latin en François, par maistre Jaques Blondel, chirurgien à Lille,

Gand, Josse Lambert, 1553.

Nombre de pages : 126
Veuillez choisir ce que vous souhaitez télécharger au format PDF : L'ouvrage complet  Une sélection de pages (à préciser ci-dessous)

Afin d'éviter les soumissions automatisées, veuillez recopier le code ci-contre :
 
 [sans numérotation]  [Page de titre]
 [sans numérotation]  [Salutations]
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Iaques Blondel chirurgien, au Lecteur salut
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Des prognostiques
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Le deusiesme livre, lequel traicte de la curation des plaies faictes de traict à pouldre
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  La seconde partië de ce present traicté, contenant la curation de la peste & dysenterië, aueq methode & raison
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Des prognostiques de ceste maladië
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  La prophilactique ou partie preseruatiue
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  La curation de la peste, ou charbon
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  La curation methodique du dysentére, ou caquesangue
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  S'ensuit la partie operatiue, ou practique de dysentére, ou caquesangue
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Candido Lectori
 [sans numérotation]  Les erreurs des chirurgiens, observes & redigés par escript, par le dessus nommé maistre Nicolas Goddin docteur en medicine. A tous chirurgiens qui desirent de suiure la curation methodique des maladies, desquel les lesdicts erreurs font mention. Le premier erreur est touchant la maladie, nommée en Lati lues venerea, en François la contagion venerique
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Le second erreur est touchant la dicte maladie, lors qu'elle est confermée
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Le tiers erreur est touchant les coups penetrants en la poictrine
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Le quart erreur est, touchant l'application des tripanes, ou $ rebelles, es fractures des oz de la teste
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Le quint erreur est touchant la poincture des nerfs
 [sans numérotation]  L'erreur VI est touchant la curation des herniës ou ruptures
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
Image :
 [sans numérotation]  Le septiesme erreur vulgaire, est touchant la curation de angina, communement nommée squinantië
 [sans numérotation]  Le huictietme erreur, est touchant la curation de hemicrania, & de la relaxation de uvula
 [sans numérotation]  Le neufiesme erreur est touchant la curation de cancer, soit qu'il soit ulceré, ou non
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Le dixiesme erreur est touchant la curation de herisipelas
 [sans numérotation]  Le XI erreur est touchant la curation de la maladie, nommée gangrena, ou estiomenus
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Le douziesme erreur, est touchant la curation des catarrhattes
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Le treziesme erreur, est touchant les plaies de la saphène, & veines iugulaires
 [sans numérotation]  Le quatorsiesme et dernier erreur, est touchant ceuls qui usent de sortilèges, enchantements, ou du conseil du diable familier
 [sans numérotation]  
 [sans numérotation]  Octroy

Afin d'éviter les soumissions automatisées, veuillez recopier le code ci-contre :