PrésentationMode d’emploiServices associésRéutilisations

Liste des chapitres

Catalogue des ouvrages en relation avec celui-ci
Liste des pages de ce livre | Littérature médicale en français au XVIIe Cliquez ici pour telecharger tout ou partie de ce document au format Adobe PDF (Acrobat) PDF

Mauriceau, François. Observations sur la grossesse et l'accouchement des femmes, et sur leurs maladies & celles des enfans nouveau-nez...
Paris : chez l'Auteur, 1694.

 
Nombre de pages : 592            1-592
[sans numérotation] [Page de titre]
[sans numérotation] Préface
[sans numérotation] Avertissement
[sans numérotation] Privilege du roy
[sans numérotation] Approbation de messire Antoine Daquin / Approbation de Monsieur Bourdelot / Approbation de Monsieur Felix
1 Observation I. Du laborieux accouchement d'une femme dont l'enfant estoit resté au passage, à cause de l'extréme grosseur de sa teste
2 Observation II. D'une femme qui avoit l'orifice interne de la matrice dilaté de la largeur du pouce, un mois avant qu'elle accouchast
3 Observation III. De l'accouchement d'une femme qui avoit esté surprise de si furieuses convulsions, qu'elle estoit presque agonisante
4 Observation IV. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont l'un presentoit la teste dans une situation oblique, & l'autre venoit les pieds devant
5 Observation V. De l'accouchement d'une femme qui estoit réduite à l'extremité, par une grande perte de sang
6 Observation VI. De l'accouchement d'une femme qui avoit tout le col de la matrice renversé & tombé depuis trois heures
7 Observation VII. De l'accouchement d'une femme qui ayant vidé prés d'une pince d'eau, qui pouvoit venir d'une espece d'hydropisie de matrice, fut surprise d'une grande perte de sang
8 Observation VIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit un pied & un genouïl avec l'arriere fais, qui venant le premier avoit causé une grande perte de sang à cette femme
9 Observation IX. D'une femme qui avorta d'un enfant de cinq mois aprés avoir pris une medecine purgative / Observation X. D'une femme qui mourut d'un ulcere carcinomateux de la matrice
10 Observation XI. D'une femme qui estoit à l'extremité, par une grande perte de sang causée par un faux germe
11 Observation XII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit mort par la faute de la sagefemme, qui luy avoit laissé la teste accrochée par le menton vers l'os pubis
12 Observation XIII. D'une femme qui mourut d'un flux dysenterique dix jours aprés estre accouchée d'un enfant de six mois / Observation XIV. De l'accouchement d'une femme qui eut un tres-laborieux travail
13 Observation XV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit la main avec la teste
14 Observation XVI. Du violent accouchement d'une femme, qui mourut quatre jours ensuite, par la faute de ceux qui avoient tenté les premiers de l'accoucher
16 Observation XVII. De l'accouchement d'une femme qui mourut par une excessive perte de sang
17 Observation XVIII. Du tres-laborieux accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit le bras / Observation XIX. De l'accouchement d'une femme qui avoit vidé plus d'une pinte d'eau six semaines auparavant
18 Observation XX. De deux femmes qui ne laisserent pas d'accoucher heureusement, quoy-que l'une eust esté saignée quarante-huit fois durant sa grossesse, & l'autre jusques à quatre-vingt-dix fois
19 Observation XXI. De deux femmes qui furent surprises de convulsions aprés estre accouchées, dont l'une échapa & l'autre mourut
20 Observation XXII. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont le premier vint naturellement, & l'autre presentoit les pieds / Observation XXIII. D'une femme qui estant grosse de sept mois, fut traitée de la maladie vénérienne, dont elle fut bien guérie, & accoucha ensuite heureusement
21 Observation XXIV. D'une femme grosse de deux mois qui avoit des vomissemens violens, qu'ils luy causoient quelque sorte de mouvemens convulsifs
22 Observation XXV. D'une femme qui estoit tombée en une grande suffocation hysterique, immediatement aprés une dysenterie de trois mois
23 Observation XXVI. D'une femme qui mourut avec son enfant dans le ventre, qui n'en pût jamais estre tiré par un medecin Anglois qui avoit entrepris de l'accoucher
25 Observation XXVII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une tres-grande perte de sang
26 Observation XXVIII. D'une femme qui avorta d'un petit enfant de six mois, par les efforts d'une violente toux qui luy causa une perte de sang / Observation XXIX. De l'accouchement d'une femme qui estoit en travail depuis cinq jours, son enfant ayant la teste au passage
28 Observation XXX. D'une femme qui aprés une perte de sang durant quatorze mois entiers, devint grosse & accoucha ensuite heureusement / Observation XXXI. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans qui presentoient tous deux les pieds
29 Observation XXXII. D'une femme qui avoit une tumeur de la grosseur des deux poings à la levre gauche de la vulve / Observation XXXIII. De l'accouchement laborieux d'une femme, qui croyoit que son enfant qui estoit vivant, fust certainement mort, à cause qu'elle ne l'avoit point senti remuër depuis deux jours
30 Observation XXXIV. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans qui se presentoient en mauvaise posture, l'un estant mort & corrompu, & l'autre estant vivant
31 Observation XXXV. D'une femme qui ayant une fiévre continuë depuis trois semaines avorta d'un enfant de cinq mois, & mourut deux jours ensuite
32 Observation XXXVI. De l'accouchement de trois femmes qui furent surprises de fortes convulsions durant leur travail
33 Observation XXXVII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit la teste avec sortie du cordon de l'ombilic
34 Observation XXXVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit la teste de costé, avec sortie du cordon de l'ombilic
35 Observation XXXIX. Du tres-laborieux accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit le costé de la teste
37 Observation XL. D'une femme qui estoit devenuë grosse, nonobstant qu'elle portast toûjours actuellement un pessaire / Observation XLI. D'une femme qui eût une excessive perte de sang, causée par les fortes épreintes d'un flux de ventre, qui la fit mourir six jours aprés estre accouchée
38 Observation XLII. D'une femme qui eut un laborieux travail, à cause de l'écoulement prematuré des eaux de son enfant
39 Observation XLIII. D'une femme qui deux jours aprés estre avortée d'un fétus de six semaines, eût une grande perte de sang causée par la retention de l'arriérefaix / Observation XLIV. D'une femme qui avoit une déchirure de toute la partie inférieure de la vulve jusques à l'anus
40 Observation XLV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit le costé de la teste avec un pied, & chute du cordon de l'ombilic
41 Observation XLVI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant venoit le cul devant / Observation XLVII. De l'acouchement d'une femme dont l'enfant avoit la teste au passage avec sortie du cordon de l'ombilic
42 Observation XLVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant venant le cul devant eût la cuisse cassée, par un violent mouvement de contorsion que fit la mere
43 Observation XLIX. De la disposition de la matrice d'une femme qui avoit esté penduë dans le temps qu'elle avoit actuellement ses menstruës
44 Observation L. D'un enfant de cinq mois & demy qui presentoit les pieds, & qui estoit encore vivant, quoy-que la mere eust vidé prés de deux pintes d'eau vingt jours auparavant / Observation LI. D'une femme qui ne laissa pas d'accoucher heureusement d'un enfant vivant, quoy qu'elle eust eû plusieurs fortes convulsions
45 Observation LII. D'une femme qui aprés avoir eû un laborieux travail durant neuf jours, mourut pour avoir commis son accouchement à la seule nature
47 Observation LIII. D'un enfant que l'on connoissoit venir les pieds devant, à travers les membranes de ses eaux / Observation LIV. D'une femme qui courut grand risque de la vie, pour avoir esté purgée dés le quatriéme jour aprés estre accouchée au cinquiéme mois de sa grossesse
48 Observation LV. De l'accouchement d'une femme grosse de sept mois qui avoit une tres-grande perte de sang
49 Observation LVI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant mourut, sa teste restant accrochée au passage, par la faute de la sagefemme / Observation LVII. D'une femme à qui l'arriérefaix estoit resté en la matrice, aprés estre avortée d'un enfant de quatre mois
50 Observation LVIII. D'une femme qui fut surprise d'une forte convulsion demi-heure apré estre accouchée / Observation LIX. De l'accouchement d'une femme grosse de six mois qui avoit une tres-grande perte de sang
51 Observation LX. D'une femme qui estant grosse de trois mois & demy, vida tout d'un coup par la matrice prés d'un demy-septier d'eau, nonobstant quoy elle porta son enfant jusques à terme, & en accoucha heureusement
52 Observation LXI. D'une femme qui avoit un ulcére carcinomateux en la matrice, dont la corruption estoit si grande, qu'il s'y engendroit des vers
53 Observation LXII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit la teste avec sortie du cordon de l'ombilic / Observation LXIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit l'épaule avec sortie du cordon de l'ombilic / Observation LXIV. D'un enfant nouveau-né qui estoit d'une figure toute monstrueuse
54 Observation LXV. D'une femme qui avoit une tres-grande enflure des lévres de la vulve, venant d'une disposition inflammatoire de la matrice, qui la fit mourir trois jours aprés estre avortée de deux enfans de quatre mois
55 Observation LXVI. D'une femme qui accoucha à six mois d'un enfant mort par les trops fréquentes saignées que l'on luy fit
56 Observation LXVII. D'une femme grosse de cinq mois dont la matrice estoit tombée de la grosseur du poing
57 Observation LXVIII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang causée par le détachement de l'arriérefaix qui se presentoit
58 Observation LXIX. D'une femme qui eût une tres-grande perte de sang causée par un simple faux germe
59 Observation LXX. D'une femme qui fut hydropique durant neuf ans, & qui nonobstant cela fit en ce temps quatre enfans dont elle accoucha heureusement
60 Observation LXXI. D'une femme grosse de deux mois & demy qui fut traitée de la maladie vénérienne, & accoucha ensuite heureusement à terme / Observation LXXII. D'une femme qui ayant eû une fiévre continuë avec redoublemens six jours devant que d'accoucher, mourut le troisiéme jour aprés son accouchement
61 Observation LXXIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit un pied qui estoit sorti avec le cordon de l'ombilic
62 Observation LXXIV. De l'accouchement d'une femme qui avoit vuidé les eaux de son enfant depuis six jours
63 Observation LXXV. D'une femme qui estoit en tres-grande perte de sang, causée par la retention de l'arriérefaix d'un petit enfant de deux mois, dont elle estoit avortée / Observation LXXVI. D'une femme qui aprés un fâcheux accouchement de son premier enfant, avoit depuis quatre ans une issuë involontaire de l'urine
65 Observation LXXVII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang, causée par l'entier detachement de l'arriérefaix
66 Observation LXXVIII. De l'heureux accouchement d'une femme qui ne pût estre soulagée d'une extréme douleur vers la region du foye, qu'en prenant du Laudanum
67 Observation LXXIX. De l'accouchement d'une femme grosse de sept mois, dont l'enfant se presentoit par les pieds, la mere s'estant blessée en allant dans un rude carosse de voiture
68 Observation LXXX. De l'accouchement d'une femme à qui le cordon de l'ombilic de l'enfant se presentoit avec la teste / Observation LXXXI. De l'accouchement d'une femme grosse de huit mois, qui avoit les deux lévres de la vulve, & les cuisses extraordinairement enflées
69 Observation LXXXII. D'une femme qui ayant une fiévre continuë avec redoublemens, accoucha à sept mois, & mourut dés le lendemain / Observation LXXXIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit la teste avec sortie du cordon de l'ombilic
70 Observation LXXXIV. D'une femme qui ayant eû les cuisses & les lévres de la vulve extrémement tumefiées, mourut le septiéme jour aprés son accouchement
71 Observation LXXXV. Du laborieux accouchement d'une femme qui eût ensuite une issuë involontaire de l'urine durant un tres-long temps
72 Observation LXXXVI. D'une femme qui estant en travail de son premier enfant fut surprise de convulsions qui la firent mourir
73 Observation LXXXVII. D'une femme qui aprés avoir esté cruellement travaillée d'une colique nephrétique, accoucha d'un enfant de sept mois mort en son ventre / Observation LXXXVIII. D'une femme qui avoit eû deux fascheux accouchemens, dans lesquels ses enfans avoient eû les bras & les jambes rompuës, par la faute de la sagefemme & du chirurgien qui l'avoient accouchée
74 Observation LXXXIX. D'une femme qui avoit une difficulté d'uriner, causée par une pierre qu'elle avoit en la vessie
75 Observation XC. D'une femme qui mourut aprés avoir esté accouchée d'un tres-gros enfant mort, qui luy avoit causé de tres-violentes convulsions
76 Observation XCI. De l'accouchement laborieux d'une femme dont l'enfant venoit la face en dessus, ses eaux estant écoulées depuis huit jours / Observation XCII. D'une femme qui avoit une grande perte de sang, causée par le détachement prématuré de l'arriérefaix
77 Observation XCIII. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont l'un presentoit le coude avec la teste, & l'autre venoit par les pieds
78 Observation XCIV. D'une femme qui ayant esté en travail durant quatre jours, mourut avec son enfant dans le ventre, faute d'avoit esté secouruë / Observation XCV. D'une femme grosse de quatre mois qui avoit une descente de matrice
79 Observation XCVI. De deux filles à qui la matrice estoit entierement tombée d'une prodigieuse grosseur
81 Observation XCVII. D'une femme grosse de quatre mois, qui estant tombée sur le costé, devint toute bouffie par le corps / Observation XCVIII. D'une femme qui mourut d'un ulcére carcinomateux de la matrice
82 Observation XCIX. D'une femme grosse de deux mois qui fut fort incommodée de vomissemens, de suffocations de matrice, & de fiévres, jusques au quatriéme mois de sa grossesse
83 Observation C. D'une femme qui fut traitée avec bon succés de la maladie vénerienne dans le temps de sa grossesse
84 Observation CI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant, qu'elle avoit conceû estant debout, presentoit un genouïl & un pied / Observation CII. De l'accouchement d'une femme grosse de deux filles, dont la premiere presentoit la teste, & la seconde le pied
85 Observation CIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit les pieds avec sortie du cordon de l'ombilic
86 Observation CIV. D'une femme qui estant avortée d'un enfant de trois mois, eût durant trois semaines de fascheux accidens, causez par la retention de l'arrierefaix
87 Observation CV. De l'accouchement d'une tres-petite femme dont l'enfant venoit les pieds devant, laquelle rendoit assez souvent des vents par la matrice, lors qu'elle n'estoit pas grosse
88 Observation CVI. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang, causée par l'arriérefaix qui se presentoit le premier / Observation CVII. De l'extraction d'un enfant mort au ventre de sa mere
89 Observation CVIII. D'une femme qui croyant estre grosse de deux mois & demy, vuida un petit fetus, qui n'estoit pas plus gros qu'une simple mouche à miel
90 Observation CIX. D'une femme qui mourut par l'ignorance d'un chirurgien qui luy avoit violemment tiré la matrice, croyant que ce fust un corps étrange / Observation CX. De l'accouchement d'une femme qui au quatriéme mois de sa grossesse, avoit rendu par plusieurs fois des vents par la matrice, avec aussi grand bruit que si c'eust esté de l'anus
91 Observation CXI. D'une femme qui mourut d'un ulcere carcinomateux de la matrice
92 Observation CXII. D'une femme qui mourut d'un scyrrhe de matrice qu'elle eut durant six années / Observation CXIII. D'une femme qui quoiqu'elle eust vuidé tres-souvent, depuis le second mois de la grossesse jusques au cinquiéme mois, des eaux par la matrice, accoucha tres-heureusement
93 Observation CXIV. D'une femme qui mourut d'un ulcere carcinomateux de la matrice
95 Observation CXV. D'une femme qui avoit conçû quatre enfans, dans le temps mesine qu'elle portoit actuellement un pessaire pour une descente de matrice, dont elle estoit incommmodée depuis quinze ans / Observation CXVI. D'une femme qui eût une grande perte de sang, causée par un faux germe
96 Observation CXVII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit le costé de la face
97 Observation CXVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit le costé de la hanche
98 Observation CXIX. D'une femme grosse de cinq mois, qui aprés une perte de sang durant plus d'un mois, avorta d'un enfant mort, & vuida encore le jour ensuite un espéce de faux germe tout corrompu / Observation CXX. De l'accouchement d'une femme, que l'on pouvoit croire avoir porté son enfant durant dix mois entiers
99 Observation CXXI. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant présentoit la teste avec sortie du cordon de l'ombilic
100 Observation CXXII. De l'accouchement d'une femme qui croyoit avoir porté son enfant dix mois entiers, quoy-qu'estant grosse de six mois, elle eust eû la fiévre durant plus de trois semaines / Observation CXXIII. D'une femme grosse de deux mois & demy, qui avoit une gonorrhée virulente, nonobstant quoy elle accoucha à terme d'un enfant tres-sain
101 Observation CXXIV. De l'accouchement d'une femme qui avoit eû de continuels vomissemens durant six ou sept jours, causez par la grosseur de son enfant / Observation CXXV. D'une femme qui vuida un faux germe retenu en sa matrice depuis six mois entiers
102 Observation CXXVI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit la main & le cul devant, avec sortie du cordon de l'ombilic / Observation CXXVII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit le bras qui estoit sorti jusques à l'épaule
103 Observation CXXVIII. D'une femme qui accoucha assez heureusement au terme de huit mois, de deux enfans vivans, laquelle estant grosse de trois mois, avois eû durant six semaines entieres une fiévre continuë
104 Observation CXXIX. D'une femme qui mourut au septiéme jour de sa couche, à cause de la retention d'un corps étrange resté en sa matrice
105 Observation CXXX. De l'accouchement d'une femme reduite à l'extrémité, par une grande perte de sang qu'elle avoit depuis huit jours / Observation CXXXI. D'une femme grosse de six mois, qui ayant une grande perte de sang mourut avec son enfant dans le ventre, n'ayant jamais voulu permettre qu'on l'accouchast
106 Observation CXXXII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit la main avec sortie du cordon de l'ombilic / Observation CXXXIII. De huit enfans qui en venant au monde avoient le cordon de l'ombilic noüé d'une veritable noeud
107 Observation CXXXIV. D'une femme qui estant grosse de six mois & demy, avoit une continuelle toux accompagnée de fiévre depuis dix jours, qui la mettoit en danger d'avorter
108 Observation CXXXV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit resté au passage, à cause de la diminution & cessation presque entiére des douleurs de son travail / Observation CXXXVI. D'une femme grosse de sept mois, qui ayant eû une perte de sang presque continuelle durant quatre mois, avorta d'un petit enfant qui n'estoit pas plus grand qu'un enfant de trois mois
109 Observation CXXXVII. De l'accouchement d'une femme qui estoit à l'extrémité à cause d'une grande perte de sang
110 Observation CXXXVIII. D'une femme qui estant grosse de trois mois de son premier enfant, fut traitée de la maladie venerienne, & accoucha ensuite heureusement à terme / Observation CXXXIX. De l'accouchement d'une femme qui avoit esté fort fatiguée durant trois jours par beaucoup de remedes que sa sagefemme luy avoit fait prendre inutilement pour l'accelerer
111 Observation CXL. D'une femme qui mourut d'un ulcere carcinomateux de la matrice dont elle fut traitée inutilement par un chirurgien qui pretendoit la guerir
112 Observation CXLI. D'une femme qui ayant soupçon de grossesse depuis quelques semaines, vuida de la matrice quelques membranes, & un petit corps blanc de la grosseur d'un grain de milet, qui paroissoit estre un commencement de génération / Observation CXLII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit le bras, lequel enfant elle avoit porté mort en son ventre durant cinq semaines
113 Observation CXLIII. De l'accouchement d'une femme qui estant grosse de deux petits enfans, avoit une perte de sang depuis quinze jours
114 Observation CXLIV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit une main, & un peu du cordon de l'ombilic avec la teste / Observation CXLV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant avoit les pieds & les mains fortement engagez au passage avec la teste
115 Observation CXLVI. D'une femme qui accoucha de trois enfans au terme de huit mois, dont le mari estoit paralitique de la moitié du corps depuis deux ans
116 Observation CXLVII. Du cruel accouchement d'une femme qui mourut par la faute d'un ignorant & temeraire chirurgien
117 Observation CXLVIII. De l'accouchement d'une femme qui six semaines auparavant avoit vuidé par la matrice une tres-grande abondance d'eau / Observation CXLIX. D'une femme qui mourut avec son enfant dans le ventre, d'où il fut tiré par l'opération césarienne aprés sa mort
119 Observation CL. D'une femme qui mourut d'un ulcére carcinomateux de la matrice / Observation CLI. D'une femme qui mourut d'un ulcere carcinomateux en la matrice
120 Observation CLII. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont l'un presentoit un bras au-devant de sa teste, & l'autre venoit naturellement / Observation CLIII. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant presentoit le cordon de l'ombilic au-devant de sa teste, ayant outre cela le col embarassé de ce mesme cordon
121 Observation CLIV. D'une femme qui avoit une grande perte de sang, causée par l'arriérefaix d'un petit fétus, dont elle estoit avortée au deuxiéme mois de sa grossesse
122 Observation CLV. D'une femme qui estant grosse de cinq mois, avorta de deux enfans morts / Observation CLVI. De l'accouchement d'une femme qui avoit esté surprise de violentes convulsions
123 Observation CLVII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant avoit le bras sorti jusques à l'épaule
124 Observation CLVIII. D'une femme accouchée depuis trois jours, qui sentoit de tres-grandes douleurs vers la région de la matrice
125 Observation CLIX. D'une femme qui ayant eû les jambes & les cuisses fort enflées durant les derniéres mois de sa grossesse, accoucha toute seule de de deux gros enfans, dont l'arriérefaix estoit resté en la matrice
126 Observation CLX. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant présentoit le cul devant, laquelle avoit eu les deux levres de la vulve fort tumefiées / Observation CLXI. D'une fille qui ayant trompé des medecins en feignant d'estre hydropique, accoucha de deux enfans
127 Observation CLXII. D'une femme qui mourut le huitiéme jour de son accouchement, une partie de l'arriérefaix estant restée en la matrice
128 Observation CLXIII. De l'accouchement d'une petite femme dont l'enfant présentoit tout le bras avec la teste ayant la face en dessus
129 Observation CLXIV. D'une femme qui estant grosse de quatre mois, avorta d'un enfant mort, dont l'arriérefaix estoit resté en sa matrice / Observation CLXV. D'une femme qui estoit accouchée toute seule de deux enfans de sept mois, sans estre délivrée de leur arriérefaix
130 Observation CLXVI. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont l'un vint naturellement & l'autre se présentoit en mauvaise posture, l'orifice interne de la matrice de cette femme ayant esté dilaté de la largeur du pouce vingt trois jours auparavant
131 Observation CLXVII. D'une femme qui mourut d'une ulcere carcinomateux de la matrice
132 Observation CLXVIII. De l'accouchement d'une femme, qui avoit eû durant les trois premiers mois de sa grossesse ses menstruëes fort abondamment / Observation CLXIX. D'une femme qui eût une grande perte de sang, causée par un faux-germe, dont ayant esté délivrée, elle eut quelque jours ensuite le petite verole
134 Observation CLXX. D'une femme grosse de sept mois, qui ayant une grande perte de sang, mourut avec son enfant dans le ventre, n'ayant pas voulu permettre qu'on l'accouchast
135 Observation CLXXI. D'une femme à qui la matrice estoit entiérement tombée, de la grosseur de la teste d'un enfant, sans pouvoir estre réduite depuis prés de trois ans
136 Observation CLXXII. D'une petite fille de quatre ans, qui n'avoit l'entrée extérieure de la vulve perforée que d'un petit trou, égale à la grosseur du tuyau d'une plume de pigeon
137 Observation CLXXIII. De l'accouchement d'une femme qui estoit presque à l'agonie, dont l'enfant qui estoit mort, estoit resté la teste au passage depuis trois jours
138 Observation CLXXIV. D'une femme qui se fit faire l'opération du retranchement des deux nymphes, laquelle mesme femme eût l'année suivante, un enfant qui presentoit le bras
139 Observation CLXXV. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang, causée par l'entier détachement de l'arriérefaix qui se presentoit le premier / Observation CLXXVI. D'une femme à qui une partie de l'arrierefaix estoit resté en la matrice, aprés estre avortée d'un enfant de quatre mois & demy
140 Observation CLXXVII. D'une femme qui mourut ayant un ulcére au rein, causé par plusieurs pierres, laquelle on avoit traitée durant un long-temps, comme si elle eust eû une relaxation de matrice
141 Observation CLXXVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant avoit la face en dessus, laquelle femme avoit eû une gonorrhée durant tout le temps de sa grossesse, & l'orifice interne de la matrice dilaté de la largeur du doigt, trois semaines avant d'accoucher
143 Observation CLXXIX. D'une femme à qui l'arriérefaix estoit resté dans la matrice depuis cinq jours, aprés estre avortée d'un petit fetus de la grosseur d'une médiocre féve / Observation CLXXX. D'une femme qui eût une grande perte de sang causée par un faux germe, dont elle fut délivrée
144 Observation CLXXXI. De l'accouchement de deux femmes qui avoient porté leur enfant mort en leur ventre, l'une huit jours, & l'autre quinze jours entiers
145 Observation CLXXXII. D'une femme à qui un chirurgien peu connoissant avoit mis un gros morceau de liége solide dans le col de la matrice, pour luy servir de pessaire
146 Observation CLXXXIII. De l'accouchement de deux femmes dont les enfans venoient le bras devant avec sortie du cordon de l'ombilic / Observation CLXXXIV. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang, laquelle mourut au bout de deux mois, à cause de plusieurs mauvaises dispositions de son corps
147 Observation CLXXXV. De trois petites filles l'une de neuf ans, & les deux autres de six ou sept ans, qui avoient des gonorrhées virulentes
148 Observation CLXXXVI. D'une femme qui ayant eû une hydropisie de matrice estant grosse, mourut au sixiéme jour de sa couche
150 Observation CLXXXVII. D'une femme qui avoit un grand abscés à la lévre gauche de la vulve, causée par la violence que cette partie avoit soufferte dans le temps de l'accouchement
151 Observation CLXXXVIII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang, causée par une violente chûte / Observation CLXXXIX. D'une femme qui mourut d'un ulcére carcinomateux de la matrice, causé par une extréme siccité de son ventre
152 Observation CXC. De l'accouchement d'une femme, qui estoit si petite, que tous ses enfans n'ayant pas la liberté de se tourner en son ventre, venoient les pieds devant
153 Observation CXCI. D'une femme stérile durant quinze ans, qui devint féconde aprés la conception de deux faux germes
154 Observation CXCII. De plusieurs enfans qui ont esté étouffez par leurs nourrices, qui s'estoient endormies dessus, en leur donnant à teter / Observation CXCIII. De l'heureux accouchement d'une femme qui eût un continuel flux de ventre durant tout le temps de sa grossesse
155 Observation CXCIV. De l'accouchement d'une femme qui fut surprise de deux violentes convulsions
156 Observation CXCV. De l'accouchement d'une femme qui avoit l'orifice interne de la matrice ouvert de la largeur du pouce douze jours auparavant, dont la grossesse n'avoit pas esté connuë de plusieurs médecins dans le commencement
157 Observation CXCVI. D'une femme qui aprés une petite perte de sang durant trois semaines, avorta d'un petit enfant mort, de trois mois & demy
158 Observation CXCVII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang
159 Observation CXCVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit vivant, lequel au chirurgien avoit voulu tirer avec le crochet, le croyant mort plus de six heures auparavant
160 Observation CXCIX. D'une femme qui aprés estre accouchée d'un enfant extrémement gros, qu'elle croyoit avoir porté neuf mois & demy, eût une si grande évacuation de vidanges, qu'elle en tomba plusieurs fois en foiblesse
161 Observation CC. D'une femme à qui l'arriérefaix estoit resté en la matrice, depuis quatre heures qu'elle estoit accouchée / Observation CCI. D'une femme qui avoit une mediocre perte de sang depuis trois ou quatre mois, causée par un faux germe qu'elle avoit porté durant six ou sept mois entiers
162 Observation CCII. D'une fille qui avoit une grande perte de sang, causée par un avortement qu'elle s'estoit volontairement procuré, au sixiéme mois de sa grossesse / Observation CCIII. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant qui estoit mort, avoit le bras hors de la matrice jusques à l'épaule
163 Observation CCIV. D'une femme qui avoit une tres-grande perte de sang, causée par un faux germe dont elle fut délivrée
164 Observation CCV. De l'extraction d'un enfant mort dont la teste estoit extrémement grosse, lequel présentoit le bras / Observation CCVI. De l'accouchement de deux femmes dont les enfans présentoient un pied & une main avec la teste, à l'un desquels le cordon de l'ombilic sortoit encore
165 Observation CCVII. D'une femme qui aprés avoir eû une perte de sang continuelle durant quatre mois, avorta d'un enfant de cinq mois qui estoit encore vivant
166 Observation CCVIII. D'une femme à qui l'arriérefaix estoit resté dans la matrice, aprés estre avortée d'un enfant de cinq ou six mois / Observation CCIX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit le bras avec sortie du cordon de l'ombilic
167 Observation CCX. De l'accouchement de deux femmes qui avoient une grande perte de sang, causée par l'entier détachement de l'arriérefaix qui se présentoit le premier
168 Observation CCXI. D'une fille de dix-sept ans qui avoit une grande perte de sang depuis quinze jours
169 Observation CCXII. De l'accouchement d'une femme de quarante quatre ans, qui eût deux enfans, en la grossesse de laquelle on remarquoit tous les signes qui le pouvoient denoter
170 Observation CCXIII. De l'accouchement d'une femme qui fit un gros enfant masle, quoy-qu'elle eust eû durant seize heures de petites douleurs tres-lentes, qui donnoient lieu de croire suivant l'opinion commune, qu'elle feroit une fille
171 Observation CCXIV. D'une femme qui avorta d'un petit enfant de trois mois, qui présentoit un bras avec sortie du cordon de l'ombilic
172 Observation CCXV. Du laborieux accouchement d'une petite femme, qui n'estoit devenuë grosse qu'aprés dix années de son mariage
173 Observation CCXVI. De l'accouchement d'une femme grosse de six mois qui avoit une tres-grande perte de sang
174 Observation CCXVII. D'une femme qui estoit devenuë grosse, quoy-qu'elle portast actuellement une pessaire, pour une descente de matrice dont elle estoit incommodée
175 Observation CCXVIII. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont l'un presentoit le cul devant, & l'autre les pieds
176 Observation CCXIX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant avoit le col embarassé de deux tours du cordon de son nombril, laquelle femme dans sa precedente grossesse avoit vidé au deuxiéme mois plus de deux pintes d'eau de la matrice
177 Observation CCXX. D'une dame qui mourut avec son enfant dans le ventre, par une grande perte de sang
178 Observation CCXXI. D'une femme qui mourut d'une fluxion de poitrine, le quatriéme jour aprés estre avortée d'un petit enfant de six mois / Observation CCXXII. De l'accouchement d'une femme qui fut surprise d'une fiévre ardent avec resverie, deux jours aprés estre accouchée
179 Observation CCXXIII. D'une femme qui eût une tres-grande perte de sang causée par une subite frayeur, & par un faux germe retenu en sa matrice
180 Observation CCXXIV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit le costé de la hanche, laquelle femme avoit eû une fiévre lente, & la jaunisse durant tout le cours de sa grossesse
181 Observation CCXXV. D'un enfant veritablement né à huit mois, qui se portoit assez bien pour pouvoir vivre
183 Observation CCXXVI. De l'accouchement d'une femme qui estoit moribonde, ayant une tres-grande perte de sang causée par une grande peur
184 Observation CCXXVII. Du laborieux accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont le premier présentoit le costé de la teste ; laquelle femme ayant toûjours eû ensuite un grand flux de ventre, mourut le quatorziéme jour
185 Observation CCXXVIII. De l'accouchement d'une femme grosse de cinq mois, dont l'enfant présentoit les pieds, laquelle s'estoit blessée en tombant, & avoit déjà eû auparavant quatre autres avortemens pour une pareille cause
196 Observation CCXXIX. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant présentoit le bras devant, avec le cordon de l'ombilic / Observation CCXXX. De la mort subite d'une femme qui expira une demy heure aprés estre heureusement accouchée, ayant esté surprise d'une convulsion causée par une grande perte de sang
189 Observation CCXXXI. De l'operation de la perforation de la vulve, faite à une fille de dix-sept ans, pour donner une libre issuë à ses menstruës / Observation CCXXXII. D'une femme qui ayant esté durant toute sa vie sterile, par la privation de l'évacuation menstruelle mourut hydropique
191 Observation CCXXXIII. De deux femmes dont chacune avoit vidé un faux germe rempli d'eau glaireuse, au milieu de laquelle il paroissoit un petit corps blanc de la grosseur d'un grain de milet, que l'on pouvoit conjecturer estre un petit fétus avorté
192 Observation CCXXXIV. D'une femme grosse pour la premiere fois de deux enfans, qui avoit les jambes fort enflées, & un oedéme flegmonneux à toutes les deux lévres de la vulve / Observation CCXXXV. D'une femme qui avorta au troisiéme mois de sa grossesse d'un petit fétus mort, dont l'arriérefaix resta jusques au second jour dans la matrice ; laquelle femme fut surprise de la petite verole dés le lendemain, dont elle mourut le neuviéme jour
193 Observation CCXXXVI. D'une femme qui eût une perte de sang, qui ayant esté tres-abondante dans le commencement, luy dura encore cinq semaines entieres, aprés quoy elle cessa par la vertu d'une ceinture de centinode portée sur la région des reins
194 Observation CCXXXVII. De l'accouchement d'une femme au terme de six mois, d'un enfant qui venoit les pieds devant, laquelle avoit une perte de sang qui luy estoit arrivée aprés une grande fascherie
195 Observation CCXXXVIII. D'une femme qui mourut d'une grande perte de sang avec son enfant dans le ventre
196 Observation CCXXXIX. D'une femme qui avorta de deux enfans morts au quatriéme mois de sa grossesse, sa sagefemme ayant imprudemment tiré l'arriérefaix de la matrice, devant que de la délivrer du second enfant qui y estoit resté
197 Observation CCXL. D'un enfant né à huit mois, qui se portoit assez bien, quoyque la mere eust vuidé de la matrice tout d'un coup six jours auparavant, prés d'une pinte d'eau, & qu'il eût esté engendré d'un pere vieux & gouteux
198 Observation CCXLI. De l'accouchement d'une femme dont l'arriérefaix scyrrheux estoit cause de la mort de tous ses enfans en son ventre, au terme de six mois & demy / Observation CCXLII. D'une femme qui accoucha prématurement au terme de six mois, pour s'estre blessée en levant trop les bras, & d'une autre femme qui estant grosse de sept mois, estoit tombée du haut d'un troisiéme étage, nonobstant quoy elle accoucha heureusement au terme de neuf mois
199 Observation CCXLIII. De deux femmes qui moururent d'un ulcere carcinomateux de la matrice
200 Observation CCXLIV. D'une femme à qui l'arriérefaix estant demeuré en la matrice, aprés estre avortée d'un enfant de trois mois, n'en sortit qu'en suppuration, qui dura prés de trois semaines
201 Observation CCXLV. De l'accouchement d'une femme qui avoit porté son enfant mort en son ventre depuis plus d'un mois / Observation CCXLVI. D'une femme qui avorta au terme de cinq semaines d'un petit fetus, dont toutes le parties du corps estoient aussi parfaitement formées, que celle d'un enfant de neuf mois
202 Observation CCXLVII. De l'accouchement d'une femme qui quoy-qu'elle eust eû une perte de sang assez considerable au quatriéme mois de sa grossesse, ne laissa pas de porter son enfant jusques à la fin de son terme, & mesme neuf ou dix jours par delà neuf mois
203 Observation CCXLVIII. Du laborieux accouchement d'une femme dont l'enfant estoit mort en son ventre, par une grande frayeur qu'elle avoit euë
204 Observation CCXLIX. D'une femme qui avoit une hydropisie d'une si prodigieuse grosseur, que son ventre avoit deux annes de circuit, nonobstant laquelle hydropisie elle avoit fait trois enfans & en estoit accouchée heureusement à terme
205 Observation CCL. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit encore vivant, quoyque le cordon de son ombilic fust sorti depuis deux ou trois heures
206 Observation CCLI. D'une femme qui mourut en travail avec son enfant dans le ventre, par l'ouverture du corps de laquelle, aprés sa mort, on trouva cet enfant au milieu des boyaux, estant sorti de la matrice par une rupture qui s'y estoit faite
207 Observation CCLII. De l'accouchement d'une femme qui perdit le jugement durant trois quarts d'heure, son sang estant trop échauffé par les violentes douleurs de son travail ; l'enfant de laquelle présentoit le coude avec la teste
210 Observation CCLIII. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant qui estoit monstrueux en grosseur & en figure, présentoit les pieds
211 Observation CCLIV. De l'accouchement d'une femme qui eût un tres-laborieux travail durant quatre ou cinq jours, aprés quoy il luy survint un tres-grand abscez qui occupoit toutes les deux fesses
212 Observation CCLV. D'une femme qui avoit une perte de sang presque continuelle depuis cinq mois, causée par un ulcére carcinomateux de la matrice, dont elle mourut
213 Observation CCLVI. D'un enfant nouveau-né qui fut trouvé en le démaillotant avoir perdu beaucoup de sang par le nombril / Observation CCLVII. D'un enfant-né depuis quinze jours, qui avoit à la teste une grosse tumeur pleine de matiere purulente
214 Observation CCLVIII. D'une femme grosse de deux mois & demy, qui estant tombée en apoplexie, fut saignée plusieurs fois du pied, & prit trois ou quatre fois de l'émetique, & beaucoup d'autres remedes, nonobstant quoy elle porta son enfant jusques à terme, & en accoucha heureusement
215 Observation CCLIX. D'une femme qui croyant estre grosse de prés de quatre mois, & ayant une grande perte de sang, avorta d'un petit fétus qui n'estoit pas plus gros qu'une féve d'haricot
216 Observation CCLX. De l'accouchement d'une femme à qui le cordon de l'ombilic de l'enfant se presentoit avec la teste / Observation CCLXI. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang
217 Observation CCLXII. D'une femme qui aprés estre accouchée eût de tres-douloureuses tranchées, causées par une partie des membranes de l'arrierefaix restées en sa matrice
218 Observation CCLXIII. D'un enfant né depuis trois jours qui mourut de convulsion causée par de tres-douloureuses tranchées / Observation CCLXIV. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont le premier vint naturellement, & le second presentoit les deux mains
219 Observation CCLXV. De l'accouchement d'une femme qui avoit un ulcere carcinomateux à la matrice, dont elle mourut trois mois ensuite
220 Observation CCLXVI. De l'accouchement d'une femme grosse de sept mois & demy, dont l'enfant estoit mort en son ventre, & l'arriérefaix tout scyrrheux & corrompu
221 Observation CCLXVII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit le bras laquelle huit jours devant que d'accoucher, avoit la matrice dilatée de la largeur de deux doigts / Observation CCLXVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit mort en son ventre depuis un mois entier
222 Observation CCLXIX. D'une femme qui estant avortée d'un enfant de cinq mois, mourut dés le lendemain
223 Observation CCLXX. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant estoit mort en son ventre depuis huit jours, sans aucune cause manifeste, que celle d'une grande fascherie / Observation CCLXXI. D'une femme qui avoit un scyrrhe dans le bas ventre depuis sept ans, qui estant devenu de la grosseur de la teste d'un homme, la fit enfin mourir
225 Observation CCLXXII. De l'accouchement heureux d'une femme, qui ayant eu trois ou quatre violens accez de fiévre tierce, en avoir esté guerie par l'usage du quinquina, douze jours avant que d'accoucher / Observation CCLXXIII. D'une femme qui mourut de la petite verole, n'ayant pas voulu estre saignée, quoy qu'elle en eust grand besoin, lors qu'elle fût surprise de cette maladie
226 Observation CCLXXIV. D'une femme qui ayant la fiévre depuis un mois accoucha d'un enfant de sept mois, qui ne vescut que cinq jours
227 Observation CCLXXV. D'une femme, qui croyoit estre veritablement en travail d'enfant, laquelle n'estoit pas seulement grosse
228 Observation CCLXXVI. D'une femme qui mourut d'un ulcere carcinomateux de la matrice
229 Observation CCLXXVII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit mort par la faute de la sagefemme, qui l'ayant voulu tirer par les pieds, n'en avoit pas pu venir à bout / Observation CCLXXVIII. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont le premier venoit le cul devant, & le second se presentoit en la posture naturelle
230 Observation CCLXXIX. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, qui avoit une grande perte de sang
231 Observation CCLXXX. D'une femme qui accoucha toute seule, quoyque son enfant vint les pieds devant / Observation CCLXXXI. Du laborieux accouchement d'une femme, dont l'enfant presentoit la face
232 Observation CCLXXXII. De l'accouchement d'une femme au terme de huit mois, dont l'enfant présentoit un bras
233 Observation CCLXXXIII. D'une femme dont tous les enfans mouroient en son ventre, au terme de six mois & demy / Observation CCLXXXIV. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang
234 Observation CCLXXXV. D'une femme qui avorta d'un petit enfant mort, au terme de quatre mois & demy de sa premiere grossesse / Observation CCLXXXVI. D'une femme qui avoit esté traitée, jusques au terme de huit mois qu'elle accoucha d'un enfant, comme si elle eust seulement eû un scyrrhe de matrice
236 Observation CCLXXXVII. D'une femme accouchée depuis dix jours, qui avoit une inflammation de matrice, qui luy avoit causé des mouvements convulsifs
238 Observation CCLXXXVIII. De l'accouchement d'une femme, qui aprés neuf ans de sterilité, ayant eu un seul enfant, redevint sterile par l'augmentation de son embonpoint / Observation CCLXXXIX. D'une femme qui mourut six jours aprés estre accouchée assez heureusement d'un tres-gros enfant, par les fascheux accidens qui luy survinrent au troisiéme jour
239 Observation CCXC. De l'accouchement d'une femme qui avoit porté son enfant mort en son ventre depuis prés d'un mois
240 Observation CCXCI. D'une femme qui accoucha au terme de huit mois d'un enfant qui se portoit assez bien, quoy-qu'elle eust une grosse fiévre continuë depuis huit jours, causée par une éresipele qui luy occupoit toute la teste
241 Observation CCXCII. D'une femme qui avorta au sixiéme mois de sa grossesse d'un enfant mort qui presentoit le bras
242 Observation CCXCIII. D'une femme qui eût une grande perte de sang, causée par une subite frayeur, & par la retention d'un simple faux germe
243 Observation CCXCIV. D'une femme qui mourut six jours aprés avoir esté accouchée par un chirurgien, qui luy avoit laissé une partie de l'arriérefaix en la matrice
244 Observation CCXCV. D'une femme qui ayant la fiévre quatre depuis six semaines, avorta d'un petit fétus de la grosseur d'une petite mouche à miel
245 Observation CCXCVI. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant qui estoit extrémement gros & mort, présentoit le bras avec sortie du cordon de l'ombilic / Observation CCXCVII. D'une femme qui estant avortée d'un petit enfant de deux mois demy vivant, ne pût estre délivrée de l'arriérefaix qui resta dans la matrice durant un mois
247 Observation CCXCVIII. De l'accouchement d'une femme qui avoit porté, à ce quelle croyoit, prés de dix mois son enfant en son ventre / Observation CCXCIX. De deux femmes accouchées depuis deux mois, qui avoient une fascheuse tumeur au costé du bas ventre
249 Observation CCC. D'un enfant nouveau-né qui vomit durant les deux ou trois premiers jours une matiére toute noirastre, & ne laissa pas de se bien porter dans la suite / Observation CCCI. D'un enfant nouveau-né qui mourut le mesme jour qu'on luy eût mal coupé le filet de la langue
250 Observation CCCII. D'une femme grosse de sept mois qui ayant une fiévre continuë avec une fluxion de poitrine, mourut dés le lendemain qu'elle fut accouchée
251 Observation CCCIII. D'une femme qui avoit une descente de matrice causée par les efforts d'une violente toux, & par ceux qu'elle avoit faits pour aller à la selle, aprés avoir eû le ventre reserré durant vingt jours
252 Observation CCCIV. D'une femme qui ayant une grande perte de sang avorta environ le troisiéme mois de sa grossesse, d'un fétus qui n'estoit pas plus gros qu'une grande mouche à miel / Observation CCCV. De l'accouchement d'une femme dont la grossesse avoit esté ignorée par son medecin dans le commencement ; laquelle femme fût difficile à délivrer de son arriérefaix dont le cordon se rompit
254 Observation CCCVI. D'une femme qui ayant tous les accidens d'une pleurésie lors qu'elle accoucha, ne laissa pas de se bien porte dans la suite / Observation CCCVII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une perte de sang, causée par une violente chute qu'elle avoit faite sur les genouïls
255 Observation CCCVIII. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant qui n'estoit que de sept mois presentoit un genoüil & une main, sa naissance ayant esté accelerée par la rude agitation d'un carosse
256 Observation CCCIX. De l'accouchement d'une femme âgée de quarante-deux ans, qui eût un laborieux travail de son premier enfant durant quatre jours, l'arrierefaix de laquelle avoit un petit corps de mesme substance separé de sa circonscription naturelle
257 Observation CCCX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit un coude & la teste de costé
258 Observation CCCXI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit un coude avec sortie du cordon de l'ombilic / Observation CCCXII. De l'accouchement d'une femme qui eût des douleurs lentes durant trente heures, à cause de l'écoulement prematuré des eaux de son enfant, qui avoit le cordon noüé d'un veritable noeud
259 Observation CCCXIII. D'une femme accouchée depuis un mois, qui ayant un trop grand alongement d'une des caroncules myrthiformes, s'en fit retrancher le superflu / Observation CCCXIV. D'une femme qui avoit une perte de sang depuis un mois, causée par un faux-germe, dans lequel il y avoit un petit fetus avorté, qui n'estoit pas plus gros qu'un petit grain de segle
260 Observation CCCXV. D'une femme grosse de huit mois & demy, à laquelle estant morte de maladie, on tira du ventre par l'opération césarienne, son enfant qui estoit encore vivant
261 Observation CCCXVI. D'une femme qui ayant esté stérile avec son premier mary durant plus de douze ans, fut feconde avec le second / Observation CCCXVII. De plusieurs enfans & de quelques autres animaux qui estoient d'une figure monstrueuse
263 Observation CCCXVIII. D'une femme grosse de cinq ou six semaines, qui souffroit une disposition inflammatoire de la matrice, causée par plusieurs pernicieux remedes dont elle avoit usé pour se faire avorter
264 Observation CCCXIX. De l'accouchement d'une jeune femme qui n'avoit pas quinze ans, qui fut trois jours en travail à cause que son enfant avoit le col embarassé du cordon de son nombril
265 Observation CCCXX. D'une femme que l'on croyoit estre hydropique, qui avorta de deux enfans de quatre mois & demy, dont elle estoit grosse ainsi que je l'en avois assurée
266 Observation CCCXXI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit le bras avec le cordon de l'ombilic
267 Observation CCCXXII. D'une femme âgée de quarante-huit ans, à qui l'on trouva aprés sa mort, une tumeur de la grosseur d'une noix vers la corne droite de la matrice
268 Observation CCCXXIII. D'une femme qui ne laissa pas d'accoucher heureusement de son premier enfant, quoy-qu'elle eust eû deux accés de convulsion / Observation CCCXXIV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant, qui estoit vivant, présentoit le cul devant, & avoit continuellement vidé le meconium durant douze heures, avant qu'il fust tiré du ventre de la mere
269 Observation CCCXXV. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, qui avoit eû les deux levres de la partie fort tumefiées
270 Observation CCCXXVI. D'une femme de soixante ans, qui mourut d'un ulcere carcinomateux de la matrice
271 Observation CCCXXVII. De la mauvaise coûtume qu'un fameux chirurgien avoit de se servir dans les accouchemens de beurre refroidi à la glace / Observation CCCXXVIII. D'une femme qui estant accouchée dans le temps d'une fiévre continuë qu'elle avoit depuis trois semaines, mourut six jours ensuite
272 Observation CCCXXIX. D'une femme qui aprés estre accouchée assez heureusement pour elle, au terme de sept mois, de quatre enfans morts en son ventre, mourut elle-mesme malheureusement, estant grosse à terme d'un cinquiéme enfant qui périt avec elle
273 Observation CCCXXX. D'une femme qui mourut avec son enfant dans le ventre par une grande perte de sang
274 Observation CCCXXXI. D'une femme qui accoucha assez heureusement, quoy-qu'elle eust en six accés de forte convulsion
275 Observation CCCXXXII. D'une femme qui ayant un flux de ventre depuis un mois, mourut deux jours aprés estre avortée d'un enfant de cinq mois
276 Observation CCCXXXIII. D'une femme qui eût une si abondante évacuation de vuidanges aussi-tost qu'elle fut accouchée, qu'elle en eût plusieurs grandes foiblesses / Observation CCCXXXIV. Du laborieux accouchement d'une femme, à laquelle il fallut tirer avec les instrumens sont enfant mort en son ventre
277 Observation CCCXXXV. D'une femme qui avoit un scyrrhe phlegmonneux de la matrice
278 Observation CCCXXXVI. D'une femme à qui, estant avortée d'un enfant de cinq mois & demy, le tiers de l'arriérefaix resta dans la matrice, & n'en fut expulsé qu'en plusieurs parcelles à demy suppurées
279 Observation CCCXXXVII. De l'accouchement d'une femme grosse de huit mois, dont l'enfant qui estoit mort en son ventre depuis long-temps, n'estoit pas plus gros qu'un avorton de trois mois, & avoit un pied vicieusement conformé
280 Observation CCCXXXVIII. D'une femme qui estant avortée d'un petit fétus de la grosseur d'une mouche à miel, ne fut délivrée que deux jours aprés de l'arriérefaix, qui estoit tout semblable à ce qu'on appelle ordinairement un faux germe
281 Observation CCCXXXIX. Du laborieux accouchement d'une femme, dont l'enfant estoit mort en son ventre depuis onze jours, laquelle femme croyoit estre grosse de plus d'onze mois entiers
282 Observation CCCXL. Du laborieux accouchement d'une femme boiteuse dont l'enfant estoit extrémement gros
283 Observation CCCXLI. De l'accouchement d'une femme grosse de six mois, dont l'enfant presentoit les pieds, laquelle s'estoit blessée en levant trop les bras
284 Observation CCCXLII. D'une femme qui ayant perdu entiérement l'esprit apr une grande affliction six jours aprés estre accouchée, & estant redevenuë grosse ensuite, nonobstant son alienation d'esprit, accoucha heureusement, & revint aussi-tost en son bon sens / Observation CCCXLIII. D'une demoiselle qui mourut en convulsion avec son enfant dans le ventre
285 Observation CCCXLIV. De l'accouchement d'une femme grosse de sept mois, qui avoit en une legere perte de sang dés le second mois de sa grossesse, & un flux de ventre quatre jours devant que d'accoucher
286 Observation CCCXLV. D'un enfant né véritablement à huit mois, qui se porta tres-bien, ne se sentant point de la foiblesse dont il estoit, quand il naquit à ce terme prematuré
287 Observation CCCXLVI. Du laborieux accouchement d'une femme, dont l'enfant avoit la face en dessus, avec le cordon de l'ombilic qui se presentoit à costé de sa teste, qui estoit fort grosse
288 Observation CCCXLVII. De l'accouchement d'une femme, qui aprés trois années de sterilité devint des plus fécondes / Observation CCCXLVIII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une perte de sang, dont l'enfant avoit la teste d'une figure tres-monstrueuse
289 Observation CCCXLIX. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant venoit le cul devant
290 Observation CCCL. D'une femme qui quoy-qu'elle fust accouchée tres-heureusement, eût ensuite une disposition inflammatoire de la matrice
291 Observation CCCLI. De l'accouchement d'une femme à qui les membranes de l'arriérefaix resterent dans la matrice aprés la sortie de l'arriérefaix
292 Observation CCCLII. D'une demoiselle grosse de huit mois fort incommodée de vapeurs épileptiques
293 Observation CCCLIII. D'une femme qui mourut d'un flux de ventre dysenterique, six jours aprés estre accouchée d'un enfant de sept mois / Observation CCCLIV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit le costé de la face
294 Observation CCCLV. D'une femme qui mourut d'une perte de sang causée par l'entier renversement du fond de la matrice
295 Observation CCCLVI. D'une femme qui accoucha tres-heureusement, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang un mois auparavant / Observation CCCLVII. De l'accouchement d'une femme qui avoit un flux dysentérique depuis dix ou douze jours
296 Observation CCCLVIII. D'une femme qui accoucha heureusement à terme, quoy-qu'elle eust eû un mois auparavant la fiévre durant cinq semaines, dont elle avoit esté guerie en prenant du quinquina
297 Observation CCCLIX. D'une femme qui avoit une disposition inflammatoire de la matrice causée par une fausse couche qu'elle avoit eûë
298 Observation CCCLX. D'une femme qui mourut quatre jours aprés estre avortée d'un petit enfant de trois mois
299 Observation CCCLXI. De l'accouchement d'une femme qui avoit vidé plusieurs fois du sang & des eaux par la matrice dans le temps de sa grossesse
300 Observation CCCLXII. D'une femme qui fut dangereusement malade à cause de l'arriérefaix qui estoit resté en sa matrice aprés estre avortée d'un enfant de trois mois
301 Observation CCCLXIII. D'une femme qui accoucha d'une grosse fille qui avoit toutes les parties charnuës de son corps tres-dures, & comme scyrrheuses
302 Observation CCCLXIV. D'une femme qui ayant une grande perte de sang, qui luy avoit causé une convulsion, mourut incontinent aprés estre accouchée / Observation CCCLXV. D'une femme qui huit jours aprés estre accouchée fut saignée dix-sept fois en huit jours de temps, quoy-qu'elle eût eû une surabondante évacuation de vidanges durant les premiers jours
303 Observation CCCLXVI. De l'accouchement d'une femme, qui aprés une sterilité de douze ans, & une maladie de trois ans, fut rétablie en parfaite santé, & renduë feconde par les eaux de Vichy
304 Observation CCCLXVII. D'une femme qui estant grosse de deux mois & une semaine, eût une excessive perte de sang, qui la fit avorter d'un petit fétus, qui n'estoit pas plus gros qu'une mouche à miel
306 Observation CCCLXVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant vint le cul devant / Observation CCCLXIX. D'une femme âgée de quarante cinq ans, qui avoit un soupçon de grossesse mal fondé
307 Observation CCCLXX. D'une femme qui estant grosse de six mois & demy fut attaquée de la petite verole qui la fit mourir quatre jours aprés estre accouchée
308 Observation CCCLXXI. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant estoit mort à cause de la sortie du cordon de l'ombilic
309 Observation CCCLXXII. D'une femme qui mourut d'un ulcere carcinomateux de la matrice / Observation CCCLXXIII. De l'accouchement d'une femme qui devant que de devenir grosse, avoit esté tres-infirrae durant cinq ans, à cause d'une entiére suppression de ses menstruëes
310 Observation CCCLXXIV. D'une femme qui aprés avoir souffert durant quatre jours de tres-violens vomissemens de matiére noirastre, accoucha toute seule assez heureusement, contre l'opinion d'un tres-célébre medecin, qui avoit proposé de luy faire l'opération césarienne
311 Observation CCCLXXV. De l'accouchement d'une jeune femme de quinze ans, qui estoit devenuë grosse sans avoir jamais eû ses menstruës, sinon qu'il luy en avoit parû la premiére fois un simple petit commencement
312 Observation CCCLXXVI. D'une femme qui accoucha heureusement, quoy-qu'elle eust eû quatre accés de convulsion
313 Observation CCCLXXVII. D'une femme qui croyant estre grosse de six mois, ne vida de la matrice qu'un espece de Mole plus grosse que les deux poings, composée de plus de mile vesicules de differente grosseur
314 Observation CCCLXXVIII. D'une femme qui croyant n'estre grosse que de sept mois, estoit veritablement accouchée au terme de neuf mois complets
315 Observation CCCLXXIX. D'une femme qui croyant estre accouchée à la fin du huitiéme mois ayant pour lors un flux de ventre, estoit accouchée au terme de neuf mois complets
316 Observation CCCLXXX. D'une femme qui estant grosse de deux mois, eût un avortement causé par une ceinture imbuë de mercure, qui luy avoit excité un copieux flux de bouche / Observation CCCLXXXI. D'une femme qui ayant fait un voyage de cent lieuës dans le premier mois de sa grossesse, avorta deux mois ensuite, d'un petit fétus qui n'estoit pas plus gros qu'une mouche à miel
317 Observation CCCLXXXII. D'une femme qui se plaignoit de la mauvaise méthode d'un chirurgien, qui avoit employé plus de six livres de beurre en son precedent accouchement
318 Observation CCCLXXXIII. D'une femme à qui par l'ouverture de son corps aprés sa mort, on trouva le testicule gauche plus gros que la teste d'un homme
319 Observation CCCLXXXIV. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant avoit la face d'une figure extraordinaire
320 Observation CCCLXXXV. D'une femme à qui, estant avortée d'un petit enfant de quatre mois, l'arriérefaix resta dans la matrice, & n'en fut expulsé qu'aprés douze heures
321 Observation CCCLXXXVI. De l'accouchement d'une femme qui avoit eû deux enfans en chacune de trois de ses precedentes grossesses / Observation CCCLXXXVII. Du laborieux accouchement d'une femme qui eût ensuite une disposition scyrrheuse de la matrice, qui la rendit sterile & tres-valetudinaire
322 Observation CCCLXXXVIII. De l'accouchement d'une femme qui avoit vidé par deux differentes fois quelque peu de sang par la matrice, en differens temps de sa grossesse
323 Observation CCCLXXXIX. D'une femme tres-féconde qui accoucha à l'âge de trente ans de son douziéme enfant, qui estant le septiéme des garçons qu'elle avoit eûs tout de suite, devoit guérir des écrouëlles les malades qu'il toucheroit
324 Observation CCCXC. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit la teste & la main ensemble / Observation CCCXCI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant vint la face devant
325 Observation CCCXCII. D'une femme qui accoucha d'un gros garçon aprés avoir eû durant deux jours des douleurs lentes, qui luy faisoient croire qu'elle accoucheroit d'une fille ; laquelle femme avoit eû ses menstruës dés l'age de neuf ans
326 Observation CCCXCIII. D'une jeune femme âgée de seize ans, qui estoit devenuë grosse, quoy-qu'elle n'eust jamais eû ses menstruës
327 Observation CCCXCIV. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant avoit le col embarassé de deux tours de son cordon, laquelle eût une suppression d'urine durant les six premiers jours de sa couche
328 Observation CCCXCV. D'une femme qui estant avortée par la violence d'une grosse fiévre continuë, ne laissa pas de se bien porter ensuite / Observation CCCXCVI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit mort en son ventre depuis douze jours
329 Observation CCCXCVII. D'une femme qui pour cacher & détruire sa grossesse avoit usé de plusieurs remedes qui luy provoquerent enfin un avortement aprés luy avoir excité une continuelle perte de sang & de serositez roussastres durant plus de deux mois
330 Observation CCCXCVIII. De l'accouchement d'une femme à qui on sentoit au dessous du conduit de l'urine une tumeur charnuë, de la grosseur d'un oeuf de pigeon
331 Observation CCCXCIX. D'une femme qui avorta d'un petit fetus de six semaines, & vida en mesme temps beaucoup de gros caillots de sang / Observation CD. D'une femme qui avorta d'un petit enfant de la grosseur d'une petite mouche à miel, qu'elle rendit tout envelopé de l'arriérefaix & de ses membranes
332 Observation CDI. D'une femme qui estoit accouchée toute seule d'un gros enfant, qui avoit le cordon de l'ombilic excessivement long, & de l'accouchement d'une autre femme dont l'enfant avoit ce mesme cordon extraordinairement court
333 Observation CDII. De l'accouchement d'une femme au terme de huit mois, dont l'enfant se portoit bien, quoy-qu'il vint le cul devant, & que la mere eust vidé ses eaux presque continuellement depuis six jours
334 Observation CDIII. D'une femme qui aprés une perte de sang continuelle durant deux mois, vida un petit fetus de la grosseur d'une mouche commune, envelopé de son arriérefaix & de ses membranes / Observation CDIV. De l'accouchement d'une femme qui avoit une des lévres de la vulve toute variqueuse, qui se tumefia de la grosseur du poing, par une grande abondance de sang extravasé
335 Observation CDV. D'une femme grosse de deux mois, dont la matrice estoit fort irritée par les mauvais remedes qu'une méchante sagefemme luy avoit donnez pour la faire avorter
336 Observation CDVI. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant qui estoit mort, avoit le cordon de l'ombilic si monstrueusement gros, qu'il égaloit la grosseur de son bras
337 Observation CDVII. D'une femme qui ayant vidé quelques parcelles de faux germe, avoit une disposition inflammatoire de la matrice / Observation CDVIII. D'une femme grosse de six mois, qui ayant esté guérie par le quinquina d'une fiévre qui l'avoit presque réduite à l'extremité, accoucha ensuite heureusement à terme
338 Observation CDIX. D'une femme accouchée depuis six jours qui sentoit de grandes douleurs dans le ventre, causées par la suppression de ses vidanges ensuite des étuvemens faits avec le gros vin astringent
339 Observation CDX. D'une femme qui accoucha heureusement à terme d'un enfant tres-sain, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang assez considerable au troisiéme mois de sa grossesse
340 Observation CDXI. D'une femme qui estant tombée sur le ventre, eût une perte de sang durant six semaines, qui la fit mourir deux heures aprés avoir esté accouchée
341 Observation CDXII. D'une femme qui avorta d'un enfant qu'elle portoit mort en son ventre depuis cinq semaines
342 Observation CDXIII. D'une femme qui mourut d'un flux dysenterique six jours aprés estre accouchée
343 Observation CDXIV. D'une femme à qui l'arriérefaix estoit resté en la matrice depuis sept jours, dont il ne fut expulsé dans la suite qu'en suppuration
344 Observation CDXV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant venoit la face en dessus / Observation CDXVI. D'une femme qui aprés une mediocre perte de sang durant trois semaines avorta d'un petit fétus, qu'elle vida tout envelopé de l'arriérefaix & de ses membranes
345 Observation CDXVII. De l'accouchement d'une femme qui avoit eû un continuël flux de ventre depuis plus de deux mois / Observation CDXVIII. D'une femme qui avoit une dureté de la matrice qui la rendoit sterile & valetudinaire
346 Observation CDXIX. De plusieurs femmes qui ayant fait un tres-grand nombre d'enfans tous de suite d'un mesme sexe, en ont fait enfin d'autres de different sexe de celuy des premiers
347 Observation CDXX. De l'accouchement d'une femme, qui souffroit de tres-violentes convulsions qui luy causerent la mort
348 Observation CDXXI. D'une femme qui avorta d'un petit fetus, de la grandeur d'une mouche à miel / Observation CDXXII. D'un enfant qui mourut par un grand rhume du cerveau, causé par la grande froideur de l'eau avec laquelle il fut baptisé
349 Observation CDXXIII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang causée par le détachement de son arriérefaix qui se presentoit le premier
350 Observation CDXXIV. De l'accouchement d'une femme qui fut assez heureux, quoy-qu'elle eust eû durant trois mois entiers de sa grossesse un flux de ventre presque continuël, lequel estant cessé fut suivi d'une toux assez violente
351 Observation CDXXV. D'une femme grosse de six mois qui ayant un flux dysentérique depuis trois mois, mourut dés le mesme jour que la violence de cette maladie l'eût fait accoucher
352 Observation CDXXVI. De l'accouchement d'une femme de quarante-six ans, qui aprés une suppression de ses menstruës durant trois ans, ne laissa pas de faire encore un enfant
353 Observation CDXXVII. D'une femme qui avoit un fort étranglement au milieu du col de la matrice, causé par les cicatrices des ulceres gangreneux arrivez en cette partie aprés un laborieux travail
354 Observation CDXXVIII. De l'accouchement d'une femme, qui avoit une grande perte de sang, causée par le détachement de l'arriérefaix qui se presentoit devant l'enfant / Observation CDXXIX. De l'heureux accouchement d'une femme de complexion tres-valetudinaire, dont la grossesse avoit esté ignorée dans le commencement par trois medecins qui la traitoient
356 Observation CDXXX. D'une femme que l'on laissa mourir avec son enfant dans le ventre, sans la secourir par l'accouchement, comme on le devoit faire
357 Observation CDXXXI. D'une femme qui accoucha de son second enfant tres-heureusement en une heure de temps : le premier enfant de laquelle avoit esté tué malheureusement par un imprudent chirurgien qui l'avoit tiré du ventre de la mere avec les crochets, lors qu'il estoit encore vivant
358 Observation CDXXXII. D'une femme qui aprés un soupçon de grossesse de prés de six mois, vida un faux germe qui n'estoit que de la grosseur d'un oeuf de pigeon, ayant eû auparavant une petite perte de sang durant trois mois
359 Observation CDXXXIII. D'une femme grosse de trois mois & demy qui avorta, estant griévement malade d'une fiévre continuë
360 Observation CDXXXIV. D'une femme grosse de quatre mois & demy, à qui un jeune medecin avoit fort mal à propos ordonné plusieurs remedes provocatifs de l'avortement, dans la fausse croyance qu'il avoit que son enfant fust mort en son ventre
361 Observation CDXXXV. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont l'un vint le cul devant, & l'autre presentoit le genouïl / Observation CDXXXVI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit les pieds laquelle eût une tres-grande perte de sang aprés estre accouchée
362 Observation CDXXXVII. D'une femme qui ayant esté purgée mal-à-propos, eût une fluxion de poitrine & un crachement de sang, qui l'ayant renduë phtisique, la fit mourir six semaines aprés estre accouchée au terme de huit mois
363 Observation CDXXXVIII. D'une femme qui ayant une tres-grande perte de sang avec convulsion, mourut pour n'avoir pas esté secouruë assez promptement par l'accouchement
364 Observation CDXXXIX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit sain & robuste, quoyque la mere fust tres-valetudinaire, & qu'elle eust craché par plusieurs fois du sang durant sa grossesse
365 Observation CDXL. D'une femme à qui l'arriérefaix estant resté dans la matrice, aprés estre avortée d'un enfant de trois mois, n'en fut expulsé qu'en suppuration
366 Observation CDXLI. D'une femme qui aprés estre accouchée assez heureusement, eût un flux de ventre durant deux mois, qui luy causoit de grandes douleurs vers la region de la matrice / Observation CDXLII. D'une femme qui estoit sterile à cause de la petitesse de l'orifice interne de sa matrice
367 Observation CDXLIII. D'une femme qui estoit avortée d'un enfant de six mois & demy, mort en son ventre par la disposition scyrrheuse de son arriérefaix, ayant déja eû auparavant cinq autres avortemens consecutifs pour la mesme cause
368 Observation CDXLIV. Du l'heureux accouchement d'une femme qui avoit un flux de ventre depuis un mois & demy, qui cessa dés le lendemain qu'elle fut accouchée
369 Observation CDXLV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant qui estoit tres gros estoit mort en son ventre depuis vingt jours
370 Observation CDXLVI. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang
371 Observation CDXLVII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit l'épaule, la mere ayant outre cela une perte de sang / Observation CDXLVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant qui venoit le cul devant avoit un prodigieux Exomphale
372 Observation CDXLIX. Du laborieux accouchement d'une femme à qui il fallut tirer du ventre, par le moyen du crochet, son enfant qui estoit mort
373 Observation CDL. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang depuis huit jours / Observation CDLI. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans qui estoient morts en son ventre
374 Observation CDLII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une perte de sang, causée par l'agitation qu'elle avoit receûe dans un voyage, estant montée sur un cheval de trot
375 Observation CDLIII. D'une femme qui deux jours devant que d'accoucher avoit eû de si violens vomissens, qu'ils luy causerent quelques mouvemens convulsifs
376 Observation CDLIV. De l'accouchement d'une femme qui avoit une perte de sang depuis trois ou quatre mois / Observation CDLV. De l'accouchement d'une femme qui avoit porté son enfant mort en son ventre plus de deux mois entiers
377 Observation CDLVI. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant estoit fort sain quoy-que la mere eust selon l'apparence une gonorrhée virulente depuis plus d'un an
378 Observation CDLVII. D'une femme qui ne laissa pas d'accoucher heureusement quoy-qu'elle eust une grande perte de sang
379 Observation CDLVIII. D'un homme qui croyoit que sçachant le temps de la conception d'un enfant, l'on pouvoit prédire si c'estoit un garçon ou une fille, durant qu'il estoit encore au ventre de la mere
380 Observation CDLIX. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont le second présentoit le cordon de l'ombilic à costé de sa teste
381 Observation CDLX. De la malheureuse fecondité d'une femme qui a eû dix enfans consecutifs dont elle est toûjours avortée
382 Observation CDLXI. D'une femme qui vuida un petit faux germe, aprés une mediocre perte de sang durant trois semaines
383 Observation CDLXII. D'une femme qui avorta d'un petit fetus tout corrompu, qu'elle avoit porté mort en son ventre plus de trois mois, aprés quoy l'ayant vidé, l'arriérefaix luy resta dans la matrice, dont il ne fut expulsé qu'en suppuration
384 Observation CDLXIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant vint à terme, quoyque la mere eust eû au second mois de sa grossesse une perte de sang durant quinze jours / Observation CDLXIV. De l'accouchement d'une femme durant le long travail de laquelle l'enfant mourut, à cause du cordon de l'ombilic qui se présentoit au devant de sa teste
385 Observation CDLXV. D'une petite fille de huit ans qui estoit d'une figure tres-monstrueuse
386 Observation CDLXVI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant vint à terme, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang vers le second mois de sa grossesse
387 Observation CDLXVII. De l'accouchement d'une femme, qui quinze jours auparavant, avoit l'orifice interne dilaté à y introduire facilement le doigt
388 Observation CDLXVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit le cul devant / Observation CDLXIX. D'une femme qui avorta d'un enfant de quatre mois & demy, à cause d'une grande peur qu'elle avoit eûë quinze jours auparavant
389 Observation CDLXX. D'une femme qui avorta d'un enfant de quatre mois, à cause d'un grand chagrin qu'elle avoit eûë d'un vol domestique qui luy avoit esté fait
390 Observation CDLXXI. D'une femme qui accoucha heureusement à terme, quoy-qu'elle eust pris beaucoup de violens remedes, & qu'lle eust esté saignée du pied plusieurs fois dans le commencement de sa grossesse / Observation CDLXXII. D'une femme qui mourut aprés estre avortée d'un enfant mort au terme de quatre mois
391 Observation CDLXXIII. D'une femme à qui il arriva une disposition inflammatoire de la matrice, à cause de la violence que la sagefemme luy avoit faite pour la delivrer en l'accouchant
392 Observation CDLXXIV. D'une femme qui estant avortée d'un enfant de quatre mois, fut griévement malade, à cause de la retention de l'arriérefaix dans la matrice, dont il ne fut expulsé qu'en suppuration
393 Observation CDLXXV. D'une femme qui estant grosse de sept mois & demy eût un tres-grand Eresipele à toute la teste, avec une fiévre continuë durant dix jours, nonobstant quoy elle accoucha heureusement à terme
394 Observation CDLXXVI. D'une femme qui estant accouchée de son premier enfant dans le temps que sa poitrine estoit travaillée d'un fascheux rhume, mourut douze jours aprés estre accouchée
395 Observation CDLXXVII. D'une femme qui avorta d'un petit enfant de quatre mois, aprés une petite perte de sang durant dix ou douze jours
396 Observation CDLXXVIII. D'une femme qui se délivra d'elle-mesme d'un faux germe, qui luy avoit causé, deux jours auparavant, une perte de sang assez considerable
397 Observation CDLXXIX. De l'accouchement d'une femme qui eût une perte de sang dans le commencement de son travail, & qui en avoit eû une autre vers les premiers mois de sa grossesse
398 Observation CDLXXX. D'une femme qui accoucha au terme de huit mois ayant une perte de sang causée par un violent faux pas qu'elle avoit fait, nonobstant quoy son enfant n'a pas laissé de vivre & de se bien porter dans la suite
399 Observation CDLXXXI. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans qui vinrent tous deux naturellement ; mais les eaux du premier s'estoient écoulées deux jours avant que la mere eust senti aucune douleur, & le second avoit la face en dessus
400 Observation CDLXXXII. D'une femme qui s'estant trompée à la supputation du temps de sa geossesse, & croyant estre grosse de huit mois vida une espece de faux germe, dans le milieu duquel il y avoit un petit fetus de la grosseur d'une médiocre mouche
401 Observation CDLXXXIII. De l'accouchement d'une femme qui avoit porté son enfant mort en son ventre durant deux mois entiers / Observation CDLXXXIV. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang, & qui mourut au douziéme jour d'un flux de ventre avec fiévre continuë
402 Observation CDLXXXV. D'une femme qui vida un faux germe dans le milieu duquel il y avoit un petit globe de matiére blanche, de la grosseur d'un grain de chenevy, qui auroit dû former le fetus
403 Observation CDLXXXVI. De l'accouchement de deux femmes, dont l'une fit un gros garçon, & eût un travail fort long, & l'autre qui n'avoit fait qu'une petite fille en accoucha en une petite heure
404 Observation CDLXXXVII. D'une femme qui mourut d'un cancer ulceré de la mammelle / Observation CDLXXXVIII. De l'accouchement d'une femme, qui avoit un flux dysenterique qui la fit mourir quinze jours ensuite
405 Observation CDLXXXIX. De l'accouchement d'une femme qui avoit conceû sans introduction du membre viril, comme il paroissoit manifestement à son hymen
406 Observation CDXC. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant vint le cul devant
407 Observation CDXCI. D'une femme qui avoit une tres-grande perte de sang causée par un faux germe / Observation CDXCII. De l'accouchement d'une femme qui eût un travail tres-long, parce que son enfant avoit le col & le bras embarassez du cordon de son nombril
408 Observation CDXCIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit l'épaule / Observation CDXCIV. D'une femme qui avorta d'un petit enfant de cinq mois, s'estant blessée par l'agitation d'un voyage de cent cinquante lieuës
409 Observation CDXCV. D'une femme qui de sterile qu'elle avoit toûjours esté, n'estant point perforée fut renduë feconde par une opération convenable
411 Observation CDXCVI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant avoit le col si embarrassé du cordon de son nombril, qu'elle eût durant tout son travail des douleurs coupées, & un commencement de perte de sang considerable
412 Observation CDXCVII. De l'accouchement d'une femme presque reduite à l'extremité, dont l'enfant quoy-qu'il fust né au milieu du huitiéme mois, ne laissa pas que de vivre
413 Observation CDXCVIII. D'une femme qui fut délivrée d'un faux germe qui avoit esté retenu en la matrice durant cinq mois entiers
414 Observation CDCXIX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit le bras avec sortie du cordon de l'ombilic / Observation D. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit une main sur la teste avec une partie du cordon de l'ombilic
415 Observation DI. De l'heureux accouchement d'une femme qui n'avoit pas encore quatorze ans dont l'enfant vint quinze jours devant le terme de neuf mois
416 Observation DII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang, causée par l'entier détachement de l'arriérefaix qui se présentoit le premier
417 Observation DIII. De deux femmes steriles qui devinrent fécondes avec l'âge / Observation DIV. D'une femme qui mourut huit jours aprés son accouchement, n'ayant pû estre délivrée de l'arriérefaix resté en la matrice
419 Observation DV. D'une femme qui mourut vingt jours aprés son accouchement, par l'augmentation d'une fluxion de poitrine, dont elle estoit incommodée depuis plus d'un an / Observation DVI. De l'accouchement laborieux d'une femme, dont l'enfant avoit le col embarassé du cordon de son nombril
421 Observation DVII. Du l'accouchement d'une femme qui ayant esté sterile durant quinze ans, devint feconde aprés la conception d'un faux germe
422 Observation DVIII. D'une femme qui avorta d'un petit fetus qui n'estoit pas plus gros qu'une mouche à miel, dont l'arriérefaix qui estoit resté en la matrice, n'en fut expulsé qu'au douziéme jour / Observation DIX. De l'accouchement d'une femme qui avoit eû un flux de ventre presque continuel durant tout le temps de sa grossesse
423 Observation DX. D'une femme âgée de cinquante ans, qui avoit tout le corps glanduleux de la mammelle droite endurci
424 Observation DXI. D'une femme qui vida une espece de faux germe de la grosseur d'un oeuf de pigeon, dans lequel il y avoit un petit fetus, qui n'estoit pas plus gros qu'un grain de froment / Observation DXII. De deux differens accouchemens d'une mesme femme qui estoit grosse à chaque fois de deux enfans
425 Observation DXIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant vint à terme & se portoit bien, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang n'estant grosse que de deux mois
426 Observation DXIV. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant qui estoit tres-gros, presentoit la main & la teste avec sortie du cordon de l'ombilic
427 Observation DXV. De l'accouchement d'une femme à qui un certain Abbé charlatan vouloit faire prendre un remede, qu'il pretendoit avoir une vertu toute particuliere pour faire accoucher promptement
428 Observation DXVI. D'une femme de vingt-trois ans qui n'avoit encore jamais eû ses menstruës, ce qui la rendoit sterile, à quoy un medecin & un chirurgien pretendoient remedier en dilatant l'orifice interne de la matrice
429 Observation DXVII. De l'accouchement d'une femme qui croyoit avoir porté son enfant jusques à dix mois entiers / Observation DXVIII. D'une femme qui trois jours aprés une chute accoucha au terme de six mois, d'un enfant dont le cordon de l'ombilic n'avoit que le tiers de la longueur ordinaire
430 Observation DXIX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant qui estoit mort avoit la teste au passage depuis deux jours entiers
431 Observation DXX. De l'accouchement d'une femme, qui aprés l'avortement d'un enfant de trois mois estoit restée sterile durant quatorze ans
432 Observation DXXI. D'un enfant né depuis vingt-huit jours, qui avoit un abscés phlegmonneux entre les membranes propres du testicule qui le fit mourir
433 Observation DXXII. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont le second présentoit un pied & une main / Observation DXIII. D'un fameux Astrologue qui s'estoit trompé dans la prédiction du temps auquel sa femme devoit accoucher
434 Observation DXXIV. D'une femme de quarante-six ans qui aprés dix années de sterilité estoit devenuë grosse contre l'opinion de plusieurs medecins
435 Observation DXXV. D'une femme sterile depuis neuf ans, à cause de l'évacuation surabondante de ses menstruës
436 Observation DXXVI. De l'accouchement d'une femme dont le travail fut assez penible / Observation DXXVII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant se portoit assez bien nonobstant toutes les grandes infirmicez de la mere
437 Observation DXXVIII. D'une femme qui accoucha au terme de six mois & demy de deux filles, dont l'une estoit vivante, & l'autre estoit morte depuis un tres-long-temps
439 Observation DXXIX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant venoit la face en dessus & le front devant
440 Observation DXXX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit fort sain & net, quoyque la mere eust depuis trois mois le corps tout couvert d'une gratelle qui luy causoit une insomnie presque continuelle
441 Observation DXXXI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant, qui presentoit un pied avec sortie du cordon de l'ombilic, estoit mort, faute d'avoir esté secouru par la sagefemme / Observation DXXXII. De l'accouchement d'une femme moribonde, qui avoit une excessive perte de sang, qui fut cause qu'elle expira deux heures ensuite
443 Observation DXXXIII. D'une femme qui mourut d'un flux de ventre au treiziéme jour de son accouchement
444 Observation DXXXIV. D'une femme qui mourut d'un ulcére carcinomateux de la matrice / Observation DXXXV. D'une femme qui avoit un ulcere carcinomateux à la matrice qui occupoit aussi tout le col de la vessie
445 Observation DXXXVI. D'une femme qui avorta au terme de six mois d'un enfant qu'elle avoit porté mort en son ventre, plus de six semaines ensuite de la petite vérole qu'elle avoit euë / Observation DXXXVII. De l'accouchement d'une petite femme qui estoit grosse de trois enfans, dont le second presentoit le bras, & le troisiéme les pieds
447 Observation DXXXVIII. D'une femme qui fut surprise de la petite vérole dés le lendemain qu'elle fut accouchée / Observation DXXXIX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant venoit le cul devant, laquelle avoit outre cela une grande perte de sang
448 Observation DXL. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont le premier vint naturellement, & le second presentoit la main avec la teste
449 Observation DXLI. D'une femme qui accoucha à terme d'un enfant qui se portoit bien, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang au sixiéme mois de sa grossesse
450 Observation DXLII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une perte de sang depuis trois semaines, & dont l'enfant venoit les pieds devant / Observation DXLIII. Du laborieux accouchement d'une femme qui estoit réduite à l'agonie, estant en travail depuis six jours entiers
451 Observation DXLIV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant avoit une tumeur phlegmatique à la teste vers le haut de l'os parietal
452 Observation DXLV. D'une femme qui ayant eû vers le second mois de sa grossesse une perte de sang, ne laissa pas d'accoucher heureusement au terme de neuf mois
453 Observation DXLVI. D'une femme qui accoucha tres-heureusement deux heures aprés avoir fait une violente chûte dans l'escalier de son logis
454 Observation DXLVII. D'une femme qui avorta d'un petit enfant de cinq mois, qui venoit le cul devant / Observation DXLVIII. D'une femme qui avorta d'un enfant de quatre mois, par le mauvais effet de beaucoup de remedes que des medecins qui ignoroient sa grossesse luy avoient ordonnez mal-à-propos
455 Observation DXLIX. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant mourut de convulsions causées par de douloureuses tranchées dés le second jour
456 Observation DL. D'une femme qui avorta d'un petit enfant de cinq mois & demy, aprés avoir eû une perte de sang presque continuelle durant deux mois / Observation DLI. D'une femme à qui l'arriérefaix demeura dans la matrice aprés estre avortée d'un enfant de quatre mois
458 Observation DLII. D'une femme qui huit jours aprés estre accouchée fut surprise de convulsions qui la firent mourir / Observation DLIII. D'une femme grosse de cinq ou six mois, à qui son medecin avoit fait faire beaucoup de remedes mal-à-propos ne la croyant pas grosse
459 Observation DLIV. D'un enfant nouveau né qui avoit une hernie ventrale au droit du nombril de la grosseur du poing d'un homme
460 Observation DLV. D'une femme grosse de deux enfans au terme de six mois, laquelle estant accouchée du premier, ne fut délivrée du second que le lendemain
461 Observation DLVI. De l'accouchement d'une femme qui croyoit avoir porté son enfant durant onze mois entiers
462 Observation DLVII. D'une femme qui commençoit à sentir les douleurs de l'accouchement, & qui avoit l'orifice interne de la matrice tout carcinomateux / Observation DLVIII. D'une femme qui avorta d'un petit fetus tout envelopé de ses membranes & de ses eaux, estant grosse de deux mois & une semaine
463 Observation DLIX. D'une femme qui accoucha à terme d'un enfant qui se portoit bien, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang assez considerable, n'estant grosse que de six ou sept semaines
464 Observation DLX. D'une femme qui estant grosse de six ou sept mois, avorta d'un enfant mort, qui n'estoit pas plus gros qu'un enfant de deux ou trois mois / Observation DLXI. D'un enfant né depuis seize jours qui mourut d'une grande inflammation de tout le bas ventre avec une tres-grande dureté
465 Observation DLXII. De deux femmes nouvellement accouchées qui avoient la partie inférieure de la vulve dechirée jusques à l'anus
466 Observation DLXIII. D'une femme accouchée depuis trois jours par un chirurgien qui luy avoit fait donner mal-à-propos un lavement avec du gros vin pur, pour arrester un flux de ventre dés le second jour
467 Observation DLXIV. D'une femme qui avorta d'un enfant de quatre mois, qui estoit mort en son ventre depuis un mois entier / Observation DLXV. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont le premier vint naturellement, & le second presentoit l'épaule
468 Observation DLXVI. De deux femmes qui avoient esté entretenuës durant un tres-long temps dans la fausse opinion qu'elles avoient d'estre grosses d'enfant
470 Observation DLXVII. D'un enfant qui en naissant avoit le cordon de l'ombilic noûé d'un véritable noeud / Observation DLXVIII. D'une femme qui douze heures aprés estre accouchée, perdit entiérement la veûë durant deux jours
471 Observation DLXIX. D'une femme qui accoucha au terme de huit mois, ayant eû auparavant plusieurs accés de fiévre qui l'avoient obligée de prendre du quinquina
472 Observation DLXX. Du laborieux accouchement d'une femme grosse de deux enfans, à laquelle sa sagefemme ignorante avoit laissé l'arriérefaix du second enfant dans la matrice
473 Observation DLXXI. D'une femme grosse de prés de trois mois, qui avorta d'un petit fetus qui n'estoit pas plus gros qu'une petite mouche à miel / Observation DLXXII. D'une femme qui quinze jours aprés estre accouchée eût un abscés à la mammelle, pour avoir trop agi des bras en joüant aux cartes
474 Observation DLXXIII. D'une femme qui eût des convulsions incontinent aprés qu'elle fut accouchée, nonobstant quoy elle se porta bien quelque temps ensuite
475 Observation DLXXIV. De l'heureux accouchement d'une femme qui avoit eû auparavant une fiévre double tierce continuë durant dix ou douze jours / Observation DLXXV. D'une femme qui accoucha au terme de huit mois d'un enfant mort en son ventre depuis douze jours entiers
476 Observation DLXXVI. D'une femme qui accoucha heureusement à terme d'un enfant qui se portoit bien, quoy qu'elle eust esté griévement malade de la petite verole au cinquiéme mois de sa grossesse
477 Observation DLXXVII. D'une femme qui avoit un continuël écoulement involontaire de l'urine depuis deux mois qu'elle estoit accouchée de son premier enfant / Observation DLXXVIII. D'une femme qui mourut neuf jours aprés estre avortée d'un enfant de quatre ou cinq mois, la plus grande partie de l'arriérefaix luy estant restée dans la matrice
478 Observation DLXXIX. D'une femme qui avoit une fausse opinion d'estre grosse d'enfant
479 Observation DLXXX. D'une femme qui accoucha heureusement à terme d'un enfant qui se portoit bien, quoy-que n'estant grosse que de trois mois & demy, elle eust esté tres-griévement malade d'une fiévre continuë, dont elle guerit par l'usage du quinquina
480 Observation DLXXXI. D'une femme qui aprés estre accouchée assez heureusement, fut surprise dés le lendemain de trois convulsions assez fortes, nonobstant quoy elle se porta bien dans la suite / Observation DLXXXII. D'une femme qui mourut par la violence des convulsions qui précederent & suivirent l'extraction de son enfant mort en son ventre, aprés un tres-laborieux travail durant cinq jours
481 Observation DLXXXIII. D'une jeune femme qui quoy-que son hymen ne fust perforé que d'un petit trou de la grosseur d'un tuyau de plume à écrire, n'avoit pas laissé de concevoir sans introduction du membre viril
482 Observation DLXXXIV. D'un enfant vivant qui fut malheureusement tiré du ventre de la mere avec les crochets
483 Observation DLXXXV. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang
484 Observation DLXXXVI. D'une femme qui avoit depuis trois ans de grandes pertes de sang, & un scyrrhe carcinomateux de tout le corps de la matrice / Observation DLXXXVII. D'une femme sterile à cause de l'extréme petitesse de l'orifice interne de sa matrice
485 Observation DLXXXVIII. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant se portoit assez bien, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang, n'estant grosse que de deux mois / Observation DLXXXIX. D'une femme qui portoit sa matrice tout-à-fait precipitée depuis six mois entiers qu'elle luy pendoit jusques au milieu des cuisses
486 Observation DXC. De l'accouchement d'une femme grosse de deux enfans, dont le premier vint naturellement, & le second présentoit l'épaule / Observation DXCI. D'une femme qui mourut d'une grande perte de sang, n'ayant soupçon de grossesse que de deux mois & demy
487 Observation DXCII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit mort en son ventre depuis plus de dix jours
488 Observation DXCIII. D'une femme grosse de six mois & demy qui mourut avec son enfant dans le ventre, par une fiévre continuë avec une esquinance
489 Observation DXCIV. D'une femme qui mourut le sixiéme jour aprés son accouchement, par une inflammation de matrice qui luy causa des convulsions / Observation DXCV. De l'accouchement d'une femme qui avoit eû une perte de sang presque continuelle durant les quatre premiers mois de sa grossesse
490 Observation DXCVI. D'une femme qui fut delivrée d'un faux germe dans lequel il y avoit un petit fétus, qui n'estoit pas plus gros qu'un grain de froment
491 Observation DCXVII. D'une femme qui avorta d'un petit enfant de trois mois & demy aprés avoir pris mal-à-propos un remede purgatif
492 Observation DXCVIII. D'une femme qui deux jours aprés estre heureusement accouchée, eût un flux de ventre accompagné de fiévre & de petits mouvemens convulsifs des mains
493 Observation DXCIX. D'une femme qui accoucha au terme de huit mois ; ayant une fiévre double tierce continuë / Observation DC. D'une femme qui ayant eû la petite vérole il y avoit deux mois, accoucha au terme de six mois & demy d'un enfant mort, qui avoit plus d'une vingtaine de pustules de cette mesme maladie
494 Observation DCI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant qui estoit mort depuis huit jours présentoit le cul devant
495 Observation DCII. De l'accouchement d'une femme, qui aprés avoir esté bien délivrée de son arriérefaix, vida encore le jour ensuite un petit corps de la grosseur d'une moitié de noix, avec une petite portion de membranes / Observation DCIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant pour la grosseur extraordinaire de sa teste, estoit resté durant trois jours au passage où il estoit mort ?
496 Observation DCIV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant presentoit le bras replié, & le cordon de l'ombilic
497 Observation DCV. D'une femme qui aprés estre accouchée assez heureusement eût au troisiéme jour une grande oppression, avec un transport au cerveau qui se termina par un flux de ventre
498 Observation DCVI. De l'accouchement d'une femme au terme de neuf mois dont l'enfant se portoit bien, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang durant quinze jours, vers le commencement du second mois de sa grossesse
499 Observation DCVII. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang, son enfant se présentant outre cela par l'épaule / Observation DCVIII. De laborieux accouchement d'une femme qui estoit en travail depuis sept jours entiers, son enfant estant resté mort au passage
500 Observation DCIX. D'une femme qui eût un tres-laborieux travail de son premier enfant qui présentoit le bras avec la teste
501 Observation DCX. D'une femme qui accoucha d'un enfant mort sept jours aprés l'écoulement de ses eaux
502 Observation DCXI. De l'accouchement d'une femme dont les eaux se préparerent, & percerent comme à l'ordinaire, quoy-qu'elle en eust vidé tout d'un coup une tres-grande abondance deux jours auparavant / Observation DCXII. D'une femme qui accoucha heureusement d'un gros enfant à terme, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang n'estant grosse que de six semaines, qui luy dura prés de trois mois
503 Observation DCXIII. D'un enfant de deux ans qui avoit de frequens mouvemens convulsifs causez par la douleur de ses deux grosses dents
504 Observation DCXIV. D'une femme qui avoit une excessive perte de sang, causée par la retention de l'arriérefaix d'un enfant de trois mois, dont elle estoit avortée / Observation DCXV. D'une femme qui avorta d'un petit fetus de la grosseur d'une mouche à miel, comme il luy estoit déja arrivé quatre autrefois depuis deux ans
505 Observation DCXVI. D'une femme qui fut délivrée d'un faux germe, qui renfermoit des eaux glaireuses, au milieu desquelles il y avoit comme un petit fetus avorté, qui n'estoit pas plus gros qu'un grain de millet / Observation DCXVII. De l'accouchement d'une femme qui avoit commencé à vider les eaux de son enfant sept jours auparavant sans aucune douleur
506 Observation DCXVIII. D'une femme grosse à qui un chirurgien avoit fait fort à contretemps l'operation de la fistule à l'anus, qui la fit accoucher au terme de huit mois, & mourir trois jours ensuite
507 Observation DCXIX. D'une femme qui aprés une perte de sang durant six semaines avorta d'un enfant de cinq mois, ayant vidé quelques jours auparavant plusieurs caillots de sang endurcis
508 Observation DCXX. De l'accouchement d'une femme qui avoit une perte de sang assez considerable, & qui dix-huit jours ensuite fut surprise d'une forte convulsion
509 Observation DCXXI. D'une femme qui eût une considerable perte de sang causée par un faux germe que la nature tentoit d'expulser, & dont elle ne se delivra que par la suppuration
510 Observation DCXXII. D'une femme qui accoucha d'un gros enfant qui se portoit tres-bien, quoy-qu'elle eust eû les fiévres durant la plus grande partie du temps de sa grossesse / Observation DCXXIII. D'une femme à qui l'on fit fort mal-à-propos la ponction du ventre, pretendant la guérir de l'hydropisie qui luy estoit survenuë depuis quatre mois qu'elle estoit avortée d'un enfant mort au cinquiéme mois de sa grossesse
512 Observation DCXXIV. De l'accouchement d'une femme qui avoit une grande perte de sang, causée par le détachement de l'arriérefaix
513 Observation DCXXV. D'une femme qui ayant la cuisse & la jambe droites paralitiques, estoit devenuë grosse d'un enfant dont elle avorta au quatriéme mois, sa grossesse ayant esté toûjours ignorée jusques à ce temps-là
515 Observation DCXXVI. D'une femme qui avorta d'un enfant de quatre mois & demi, qui presentoit un pied avec sortie du cordon de l'ombilic
516 Observation DCXXVII. D'une femme qui quoy-que féconde, ayant esté volontairement sterile durant plusieurs années, estoit enfin devenuë véritablement sterile à son grand regret / Observation DCXXVIII. D'une femme grosse de trois mois, qui avorta d'un enfant mort en son ventre par la grande frayeur qu'elle avoit eû du tonnerre
517 Observation DCXXIX. D'une femme tres-infirme qui accoucha d'un enfant qui estoit tres-fort, quoy-qu'elle eust eû une perte de sang qui luy avoit duré plus de six semaines, lors qu'elle n'estoit grosse que de deux mois
518 Observation DCXXX. D'une femme qui vida de la matrice un petit corps étrange, qu'elle croyoit estre un reste d'une pretenduë Mole, qu'elle avoit vidée il y avoit deux mois aprés estre avortée d'un enfant de trois mois
519 Observation DCXXXI. D'une femme qui accoucha heureusement d'un enfant qui se portoit tres-bien, quoy-qu'elle eust eû une fiévre double tierce continuë fort violente durant douze jours, dont elle fut guérie par le quinquina / Observation DCXXXII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant, qui estoit mort, presentoit le cul devant, & avoit une arriéfaix tout scyrrheux
520 Observation DCXXXIII. D'une femme qui accoucha au terme de sept mois, d'un enfant mort en son ventre, par une perte de sang qui avoit esté precedée d'un flux de ventre
521 Observation DCXXXIV. D'un enfant d'un an qui avoit une petite tumeur scyrrheuse au bout resté du cordon de l'ombilic, laquelle fut retranchée par une simple ligature
522 Observation DCXXXV. D'une femme qui estant accouchée tres-heureusement mourut le quatorziéme jour ensuite, ayant esté surprise dés le sixiéme jour, d'une fiévre continuë avec transport au cerveau, à quoy avoit contribué le grand chagrin qu'elle eût d'une mauvaise nouvelle
523 Observation DCXXXVI. D'une femme âgée de soixante-huit ans, qui mourut d'un ulcere carcinomateux de la matrice / Observation DCXXXVII. De l'accouchement d'une femme qui fut préservée de tomber en convulsion, comme il luy estoit arrivé en son précedent accouchement
524 Observation DCXXXVIII. De l'accouchement d'une femme qui avoit esté sterile durant quatre ans, pour la trop petite évacuation de ses menstruës
525 Observation DCXXXIX. D'une femme qui fut délivrée, de l'arriéfaix qui estoit resté en sa matrice, aprés qu'elle eût avorté d'un petit enfant de trois mois / Observation DCXL. D'une femme accoucha au terme de huit mois d'une petite fille, qui avoit l'avant bras tout contrefait, & le cordon de l'ombilic extraordinairement court
526 Observation DCXLI. D'une femme qui accoucha au terme de sept mois & demy d'une petite fille tres-foible, dont la naissance avoit esté accelerée par un flux de ventre que la mere avoit eû durant deux jours
527 Observation DCXLII. De deux femmes dont la grossesse n'avoit pas esté connuë, lesquelles avoient esté traitées comme si elles eussent esté hydropiques
528 Observation DCXLIII. D'une femme qui avorta d'un fetus mort, dont la petitesse & la corruption faisoient douter du veritable temps auquel il avoit esté conceu
529 Observation DCXLIV. D'une femme grosse de six mois, à qui on avoit fait fort mal-à-propos beaucoup de remedes comme si elle eust eû un scyrrhe de matrice
530 Observation DCXLV. D'une femme qui estoit accouchée au septiéme mois de sa grossesse par une extréme peur que luy fit une souris, aprés quoy elle eût une entiére aliénation d'esprit qui se convertit en une vraye phrénesie / Observation DCXLVI. D'une petite femme tres-delicate qui accoucha au terme de huit mois de deux enfans masles qui se portoient bien, laquelle femme eût ensuite une si abondante évacuation de vidanges, qu'elle en tomba en de grandes foiblesses
531 Observation DCXLVII. D'une femme qui avoit vidé une espece de faux germe, dans lequel il y avoit un petit fetus de la grosseur d'une simple mouche à miel
532 Observation DCXLVIII. D'une femme qui mourut d'un flux de ventre le dix-huitiéme jour aprés son accouchement / Observation DCXLIX. D'une femme âgée de quarante-six ans qui avoit un scyrrhe de la grosseur de la teste d'un enfant, vers la region laterale de la matrice
533 Observation DCL. D'une femme qui accoucha au terme de sept mois & demy, d'un enfant mort en son ventre, par une perte de sang causée par le détachement de l'arriérefaix / Observation DCLI. De l'accouchement d'une femme qui avoit une tres-grande perte de sang causée par l'entier détachement de l'arriérefaix qui se présentoit le premier
534 Observation DCLII. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant présentoit le costé de la hanche, la mere ayant vidé toutes ses eaux depuis huit ou neuf jours / Observation DCLIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant venoit le cul devant
535 Observation DCLIV. De l'accouchement d'une femme, dont l'enfant estoit mort en son ventre depuis quatre jours par une grande perte de sang
536 Observation DCLV. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant présentoit le derriére de l'épaule
537 Observation DCLVI. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant se portoit bien, quoy-que la mere eust eû les fiévres durant plus de trois mois dans le temps de sa grossesse, dont elle fut guérie par l'usage du quinquina pris en poudre
538 Observation DCLVII. D'une femme qui avoit un fongus en la matrice, lequel venoit d'un ulcére carcinomateux de cette partie / Observation DCLVIII. D'une femme qui mourut dés le mesme jour qu'elle fut accouchée, sa sagefemme luy ayant fait trop de violence pour la délivrer de l'arriérefaix resté en sa matrice
539 Observation DCLIX. D'une femme qui ayant porté son enfant mort en son ventre durant dix jours, fut surprise d'une forte convulsion, qui la fit mourir quatre heures aprés estre accouchée
540 Observation DCLX. D'une femme qui accoucha heureusement de son premier enfant, mort en son ventre depuis plus de quinze jours / Observation DCLXI. D'une femme, qui fut delivrée d'un faux germe, qui luy avoit causé une si grande perte de sang, qu'elle en estoit tombée plusieurs fois en grande foiblesse
541 Observation DCLXII. De l'accouchement d'une femme qui estoit en travail depuis cinq jours entiers
542 Observation DCLXIII. D'une femme qui fut delivrée de l'arriérefaix, cinq heures aprés estre avortée d'un petit enfant de trois mois & demy, mort en son ventre depuis dix ou douze jours
543 Observation DCLXIV. De l'accouchement d'une femme grosse de six mois, dont l'enfant presentoit les pieds devant, laquelle avoit une perte de sang assez considerable / Observation DCLXV. D'une femme qui estant avortée d'un enfant de quatre mois, ne vida l'arriérefaix que quatre jours ensuite
544 Observation DCLXVI. D'une femme qui avoit un ulcére carcinomateux à la matrice, & au col de la vessie, où elle avoit une fistule qui luy causoit une continuelle issuë involontaire de l'urine
545 Observation DCLXVII. D'une jeune femme de quatorze ans, qui aprés avoir eû les fiévres durant un assez long-temps, accoucha heureusement ; mais six jours ensuite elle fut surprise de beaucoup de fascheux accidens qui la mirent en danger
546 Observation DCLXVIII. D'une femme qui estant grosse de cinq mois avorta d'un petit enfant tout corrompu, qu'elle avoit porté mort en son ventre plus de six semaines / Observation DCLXIX. De l'accouchement d'une femme, qui sept ou huit jours auparavant avoit eû un fascheux flux de ventre, dont elle fut guérie en prenant un peu de Laudanum
547 Observation DCLXX. D'une femme accouchée tres-heureusement depuis huit jours, qui fut surprise de trois accés de convulsion, nonobstant quoy elle se porta bien dans la suite / Observation DCLXXI. De l'accouchement d'une femme presque réduite à l'extrémité, qui estoit en travail depuis six jours de son premier enfant, qui estoit mort en son ventre
548 Observation DCLXXII. D'une femme qui avorta d'un petit enfant de cinq mois, qui presentoit le bras audevant de sa teste, avec sortie du cordon de l'ombilic
549 Observation DCLXXIII. D'une femme qui avorta d'un petit fetus, qui n'estoit pas plus gros qu'un grain d'orge, qu'elle vida tout envelopé de ses membranes & de ses eaux / Observation DCLXXIV. D'une femme qui avorta au terme de cinq mois & demy de sa grossesse, d'un enfant qu'elle portoit mort en son ventre depuis un mois entier, à l'issuë de la petite vérole qu'elle avoit eûë
550 Observation DCLXXV. D'une jeune femme qui avoit une petite perte de sang depuis cinq semaines, & que l'on entretenoit dans un soupçon de grossesse sans raison
552 Observation DCLXXVI. De l'accouchement d'une femme qui avoit conceû son enfant dans le temps qu'elle estoit encore dans la fluxion de ses menstruës / Observation DCLXXVII. D'une femme qui accoucha d'une fille qui avoit le pied tout contrefait
553 Observation DCLXXVIII. D'une femme grosse de cinq mois qui avoit une continuelle perte de sang depuis cinq semaines
554 Observation DCLXXIX. D'une femme qui accoucha au terme de huit mois & demy d'un enfant qui se portoit bien, laquelle n'avoit jamais crû estre grosse
555 Observation DCLXXX. Du laborieux accouchement d'une femme qui avoit esté abandonnée dans un tres-pitoyable estat, par un chirurgien, qui ayant entrepris de luy tirer son enfant du ventre, n'en avoit pas pû venir à bout
556 Observation DCLXXXI. D'une femme qui fut délivrée d'une espece de faux germe, dans lequel il y avoit un petit fetus qui n'estoit pas plus gros qu'un grain de chenevy
557 Observation DCLXXXII. Du laborieux accouchement d'une femme âgée de trente-cinq ans, qui estoit en travail depuis trois jours entiers / Observation DCLXXXIII. D'un autre tres-laborieux accouchement d'une femme qui estoit en travail de son premier enfant depuis quatre jours
558 Observation DCLXXXIV. D'une femme qui avorta d'un enfant mort en son ventre depuis plus de douze jours / Observation DCLXXXV. D'une femme qui avoit le fond de la matrice entiérement renversé
559 Observation DCLXXXVI. De l'extraction d'un enfant mort au ventre de sa mere
560 Observation DCLXXXVII. De l'accouchement d'une femme qui eût un travail tres-long, à cause de l'extréme briéveté du cordon de son enfant
561 Observation DCLXXXVIII. D'une femme qui accoucha heureusement â terme d'un enfant qui se portoit bien, quoy-que la mere eust vidé beaucoup d'eaux par la matrice, durant prés de deux mois
562 Observation DCLXXXIX. D'une petite fille née depuis quatre jours, qui avoit une inflammation des deux mammelles / Observation DCXC. De l'accouchement d'une femme dont la grossesse avoit esté ignorée dans le commencement
563 Observation DCXCI. D'une femme qui avoit depuis deux ans un grand écoulement de fleurs blanches malignes qui luy avoient causé un ulcére carcinomateux de la matrice / Observation DCXCII. D'une femme qui avorta au troisiéme mois de sa grossesse, d'un petit fetus tout émacié, neuf jours aprés avoir eû une extréme peur du tonnerre
564 Observation DCXCIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant vint les pieds devant avec sortie de la plus grande partie du cordon de l'ombilic
565 Observation DCXCIV. D'une femme qui avorta d'un petit fetus de deux mois, avec une grande perte de sang causée par la retention de l'arriérefaix / Observation DCXCV. D'une femme âgée de soixante-cinq ans qui avoit un ulcére carcinomateux en la matrice avec un flux de ventre qui donnoit lieu de croire qu'elle mourroit dans peu
566 Observation DCXCVI. D'une femme qui fut delivrée d'un faux germe, qui par sa grosseur, & par le long sejour qu'il avoit fait dans la matrice, auroit pû estre pris pour une espece de Mole
567 Observation DCXCVII. De l'accouchement d'une femme dont la grossesse avoit esté ignorée de plusieurs medecins dans les premiers mois
569 Observation DCXCVIII. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant venoit la face en dessus
570 Observation DCXCIX. De l'accouchement d'une femme dont l'enfant estoit mort en son ventre depuis quatre jours / Observation DCC. D'une femme qui mourut d'apoplexie au troisiéme jour de son accouchement
572 Reflexion generale sur la matiére du present livre
[sans numérotation] Table des principales matieres, qui sont indiquées par les observations où elles sont contenuës
Nombre de pages : 592            1-592