Sources et bibliographie

Citer ce texte
Imprimer ce texte

 

Dans l’ordre alphabétique, classées par :

Manuscrits de Guy Patin et de ses correspondants


Archives de l’Institut d’Histoire de l’Académie russe des sciences à Saint-Pétersbourg, Section de l’Europe occidentale :

une lettre de Guy Patin à Christiaen Utenbogard, datée du 21 août 1656 ; étant donné son histoire exceptionnelle, je l’ai honorée d’une annexe propre, intitulée Une lettre inédite de Guy Patin venue de Russie. Elle illustre en effet à elle seule les vertus d’une publication électronique évolutive, grâce à la puissance de la Toile mondiale.


BIU santé (Bibliothèque interuniversitaire Santé, fonds Peÿrilhe), ms no 2007 :

  • 515 lettres échangées avec 95 correspondants, réparties en

    • en 457 latines (dont 451 actives) et 58 françaises (dont 2 actives),
    • et en 453 que Patin a écrites (dont 451 latines) et 62 qu’il a reçues (dont 6 latines) ;

  • deux leçons que Guy Patin a dictées au Collège de France, sur le laudanum et l’opium, et sur la manne ;

  • 21 consultations et mémorandums.


BnF (Bibliothèque nationale de France), 483 lettres françaises de Patin :


Coll. Fr. (Collège de France) : ms Montaiglon, cote C-XII G. Patin 8, intitulé Pièces manuscrites de Guy Patin (écrit sur la tranche), avec titre intérieur, écrit à la main, sur la première page, Documents autographes et lettres de Gui Patin :

  • quatre lettres latines, dont celle, très remarquable, d’Utenbogard à Patin, datée du 21 août 1656 ;
  • copies de deux lettres françaises d’André Falconet à Patin, datées des 20 juillet 1660 et 15 mars 1661 (pages 191‑194) ;
  • plusieurs pièces qui ont alimenté nos notes et nos annexes.


J’ai eu accès à une lettre autographe appartenant à une collection privée : adressée à Hugues de Salins, je suis parvenu, grâce à la vigilance de Mme Laure Jestaz et à la bienveillance de M. Jacques-Henri Pinault, à en obtenir une photocopie d’excellente qualité (v. note [a], lettre du 27 mars 1655).

M. Guy Cobolet, directeur de la BIU Santé, a repéré la vente d’une autre lettre autographe de Guy Patin (à Paul Ferry, le 26 mai 1645) chez Christie’s à Londres le 3 juillet 2007 au prix de 1 560 £ (environ 1 970 €).


Universitätsbibliothek Basel :


Universiteit Bibliotheken Leiden :

  • trois lettres à Utenbogard (dont une française),
  • trois lettres latines à Nicolaas Heinsius.


Uppsala universitetsbibliotek, collection d’autographes du médecin suédois Erik Waller, deux lettres de Guy Patin :


Wellcome Library, Londres : une lettre de Guy Patin à Hugues de Salins, datée des 25 et 31 janvier 1656.


Éditions imprimées

Bartholin

Douze des 29 lettres de Guy Patin à Thomas Bartholin, dont le ms BIU Santé 2007 conserve les brouillons, ont été imprimées dans quatre centuries épistolaires (en trois recueils) :

  1. Thomæ Bartholini Epistolarum medicinalium à Doctis vel ad Doctos scriptarum, Centuria i. et ii. Cum indicibus necessariis [Première et deuxième centuries de lettres médicales de Thomas Bartholin, écrites par des savants ou à des savants. Avec les index nécessaires] (Copenhague, Matthias Godicchenius, 1663, in‑8o ; Bayerische StaatsBibliothek digital ; lettres datées de 1639 à 1660) ;

  2. Thomæ Bartholini Epistolarum medicinalium Centuria iii. Historiis Medicis aliisque ad rem Medicam spectantibus plena [Troisième centurie des lettres médicales de Thomas Bartholin. Emplie d’observations médicales et d’autres choses concernant la médecine] (Copenhague, Matthias Godicchenius, 1667, in‑12o ; Hathitrust ; lettre datées de 1659 à 1662) ;

  3. Thomæ Bartholini Epistolarum medicinalium Centuria iv. Variis Observationibus curiosis et utilibus referta [Quatrième centurie des lettres médicales de Thomas Bartholin. Emplie de diverses observations curieuses et utiles] (Copenhague, Matthias Godicchenius, 1667, in‑12o ; réédition à La Haye, Pierre Gosse, 1740, in‑8o, Hathitrust ; lettre datées de 1662 à 1664).

En tout, ces quatre centuries contiennent quinze lettres de Patin à Bartholin et cinq de Bartholin à Patin. Toutes se trouvent dans la présente édition.


Beverwijk

  1. Ioh. Beverovicii Exercitatio in Hippocratis aphorismum de Calculo ad N.V. Claudium Salmasium equitem et Cons. Regium. Accedunt ejusdem argumenti Doctorum Epistolæ [Étude de Jan van Beverwijk sur l’aphorisme d’Hippocrate à propos du calcul urinaire, contre le noble homme Claude de Saumaise, chevalier conseiller du roi. S’y ajoutent des lettres de docteurs sur le même sujet] (Leyde, Elsevier, 1641, in‑12o, Medic@), avec une lettre de Guy Patin, datée du 19 juillet 1640, et la réponse de Beverwijk le 30 du même mois ;

  2. Joh. Beverovicii Epistolicæ quæstiones, cum doctorum responsis. Accedit ejusdem, nec non Erasmi, Cardani, Melanchtonis, Medicinæ Encomium [Questions épistolaires de Jan van Beverwijk, avec les réponses de savants hommes. Avec l’Éloge de la médecine qu’a écrit l’auteur, et aussi ceux d’Érasme, de Cardan et de Melanchthon] (Rotterdam, Arnold Leers, 1644, in‑8o, Hathitrust), avec une lettre de Patin à Beverwijk, datée du 13 mars 1644.


Bineteau

La Saignée réformée, ses abus, son mauvais et trop fréquent usage, corrigé par quantité de raisons naturelles, et d’autorités d’Hippocrate et de Galien. Dédié à Mr. de Langlée, par Mre J. Bineteau, conseiller et médecin ordinaire du roi (La Flèche, Gervais Laboe, et Paris, Jean Hesnault, 1656, in‑8o, Google Livres), contenant trois lettres françaises : celle de Guy Patin (30 septembre 1651) à Julien Bineteau et les deux réponses qu’il lui a adressées (1er et 8 octobre suivants).

Référence découverte grâce aux patientes recherches de Marie-France Claerebout, talentueuse relectrice de notre édition. Paul Delaunay a réédité ces trois lettres dans ses Vieux médecins sarthois (Paris, Honoré Champion, 1906, in‑8o), Une polémique de Guy Patin. – Les idées de Maître Jean Bineteau (Gallica, pages 188‑200).


Brant

Clarorum virorum Epistolæ centum ineditæ de vario eruditionis genere, ex museo Johannis Brant G.F. ad V. Cl. I.G. Grævium [Cent lettres inédites d’hommes illustres sur diverses sortes d’érudition, extraites du cabinet de Johannes Brant G.F. (Gerardi filii, fils de Gerardus) pour l’illustre Johannes Georgius Grævius (Graef)] (Amsterdam, Sebastianus Petsoldus, 1702, in‑12o, Bayerische StaatsBibliothek digital) contiennent 13 lettres de Guy Patin à Christiaen Utenbogard, médecin d’Utrecht, datées de janvier 1651 à février 1669, dont les quatre qui sont écrites en français sont reproduites à leur place chronologique dans le présent recueil.


Bulderen

Lettres choisies de feu M. Guy Patin, docteur en médecine de la Faculté de Paris, et professeur au Collège royal. Dans lesquelles sont contenues plusieurs particularités historiques, sur la vie et la mort des savants de ce siècle, sur leurs écrits, et plusieurs autres choses curieuses depuis l’an 1645 jusqu’en 1672. Augmentées de plus de trois cents lettres dans cette dernière édition, et divisées en trois volumes (La Haye, Henri van Bulderen, 1715, 3 volumes in‑12o ; 5e édition du 2e recueil paru pour la première fois en 1691) : 547 lettres presque toutes adressées à Charles Spon et André Falconet, rangées par ordre chronologique, à l’état brut, c’est-à-dire sans annotations, ni table, ni index ; en tête du tome i, on trouve une courte Préface, et l’Avis au lecteur, attribué à Vigneul-Marville.
C’est l’édition qui m’a initié à la Correspondance de Patin, à la fin de l’an 2000.


Burman

Sylloges epistolarum a viris illustribus scriptarum tomi quinque, collecti et digesti per Petrum Burmannum [Recueil de lettres choisies, écrites par des hommes illustres, rassemblées et éditées par Pieter Burman (philologue hollandais, 1668-1741) en cinq tomes ] (Leyde, Samuel Luchtmans, 1727, in‑4o) : Tomus v, quo Nicolai Heinsii et virorum eruditorum, in Suecia, Germania, Belgio, Italia, et Gallia epistolæ mutuæ et Nic. Heinsii ad Christinam Augustam Reginam Sueciæ continentur… [Tome v contenant les lettres qu’ont échangées Nicolaas Heinsius et de savants hommes de Suède, d’Allemagne, de Flandre, d’Italie et de France, et que Nicolaas Heinsius a adressées à l’auguste reine Christine de Suède…] (Gallica), où se trouvent trois lettres de Guy Patin à Heinsius, dont l’Universiteit Leiden Bibliotheken conserve les originaux..


Chéreau

Quelques lettres inédites de Guy Patin, 1651-1661. Publiées par M. Achille Chéreau, bibliothécaire de la Faculté de médecine de Paris, membre de l’Académie de médecine, etc. (Paris, Louis Leclerc, 1877, in‑8o, extrait de l’Union médicale, 1876, où elles ont été publiées sous forme de Feuilleton en 12 épisodes) : 33 lettres principalement adressées à Hugues de Salins (à tort prénommé Jean-Baptiste par A.C.), dans leur ordre chronologique, avec malheureusement de larges et nombreuses amputations (pour manque d’intérêt, selon A.C.) ; malgré des inexactitudes, l’Avant-propos et les notes contiennent d’utiles renseignements, mais la modestie y fait parfois défaut.


L’Esprit de Guy Patin

tiré de ses conversations, de son cabinet, de ses lettres et de ses autres ouvrages, avec son portrait historique, par Antoine Lancelot (1675-1740), archiviste et historien, membre de l’Académie royale des belles-lettres (Amsterdam, Henry Schelten, 1709, in‑12o ; Medic@) ; complément utile des lettres contenant de nombreux fragments qui n’y sont pas (ou qui n’y sont plus).


Finot

Lettres inédites des docteurs Belin, de Troyes, à Guy Patin par le docteur A. Finot (Histoire des sciences médicales, 1978, volume 12 : 301-310) : transcription commentée des lettres de Claude ii Belin à Guy Patin, contenues dans le ms BIU Santé 2007 (v. supra) ; avec un doute sur leur authenticité (« Il est fort probable que les six lettres du fonds Peyrilhe ne sont pas celles que reçut Patin, mais de simples copies, ou même des brouillons »), que je ne partage pas.


Gassendi

Petri Gassendi, Diniensis Ecclesiæ præpositi, et in Academia Parisiensi Matheseos Regii Professoris, Opera omnia in sex tomos divisa… [Œuvres complètes de Pierre Gassendi, prévôt de l’église de Digne, et professeur royal en mathématiques de l’Université de Paris, divisées en six tomes…] (Lyon, 1658, v. note [19], lettre 442), dont le tome vi contient une lettre latine de Guy Patin adressée à l’auteur (dont il fut l’ami et l’un des médecins).


Jestaz

Les Lettres de Guy Patin à Charles Spon, janvier 1649-février 1655. Étude et édition critique par Laure Jestaz (Paris, Honoré Champion, 2006, 2 volumes) : 145 lettres, dans l’ordre chronologique, éditées avec le plus grand soin, précédées d’une Étude critique sur Guy Patin et son époque (362 pages), enrichies de très nombreuses annotations érudites, et suivies d’un Dictionnaire biographique, d’une Bibliographie et de quatre Indices (index des livres cités dans la correspondance ; index des libraires, imprimeurs, relieurs et correcteurs d’imprimerie ; index des médecins ; index général). En tous points remarquable, cet ouvrage est la réimpression de l’Édition critique des lettres de Guy Patin à Charles Spon (1649-1655), thèse présentée par Laure Jestaz, archiviste paléographe, pour l’obtention du doctorat ès lettres, sous la direction de M. Jacques Prévot, professeur de littérature française (Université Paris x Nanterre, 2002, 5 volumes A4).
J’aurais rêvé de préparer cette édition avec Mme Jestaz, tant nous nous serions complétés l’un l’autre, mais j’y suis venu trop tard.


Neuhaus

Reineri Neuhusii I.C. Epistolarum Familiarum Centuriæ quatuor, novæ [Quatre nouvelles centuries (numérotées de vi à ix) d’Épîtres familières de Reiner von Neuhaus, jurisconsulte] (Amsterdam, Jansson-Waesberg, 1678, in‑8o, Bayerische StaatsBibliothek digital).


Pic

Guy Patin, avec 74 portraits ou documents (Paris, G. Steinheil, 1911, in‑6o ; Internet Archive) : choix par Pierre Pic de courts mais nombreux extraits des lettres de Guy Patin rangés par thèmes : i. Médisances et calomnies professionnelles ; ii. Guerre de l’antimoine ; iii. Drogues diverses décriées, eaux minérales ; iv. Thérapeutique personnelle de Patin ; v. Documents d’ordre médical ; vi. Superstitions, les jésuites, le jansénisme ; vii. Documents historiques ; viii. Maximes, traits d’esprit. Ces extraits sont précédés par une longue Introduction et suivis par la transcription des 19 lettres de Charles Spon à Patin, tirées du ms BIU Santé no 2007 ; le tout très richement illustré. C’est la seule des éditions consultées où l’auteur ne succombe pas aux charmes de Patin, pour en faire, au contraire, une critique extrêmement virulente, mais bien argumentée et souvent juste (v. les extraits de son Introduction dans les Avis critiques).


Pimpaud

Les consilia de Guy Patin, édition et commentaire, Collection de thèses et mémoires en histoire de la médecine (Asclépiades), BIU Santé, 2015 ; mémoire de master 2 de recherche en histoire que le Dr Anne-Sophie Pimpaud a rédigé sous la direction du Pr Joël Coste et soutenu le 12 octobre 2010 à l’École pratique des hautes études : transcription, traduction et commentaire de 20 des 21 consultations et mémorandums contenus dans le ms BIU Santé 2007


Prévot & Jestaz

Libertins du xviie siècle (Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, tome ii, 2004, pages 405-538) : choix de 35 lettres (1634-1661, rangées par ordre de date) adressées à Claude ii Belin (20), Charles Spon (14), et Hugues de Salins (1), éditées, présentées et annotées par Jacques Prévot, avec la collaboration de Laure Jestaz ; seule édition où le latin a été traduit.


Reveillé-Parise

Lettres de Gui Patin. Nouvelle édition augmentée de lettres inédites, précédée d’une notice biographique, accompagnée de remarques scientifiques, historiques, philosophiques et littéraires, par J.‑H. Reveillé-Parise, docteur en médecine, chevalier de la Légion d’honneur, membre de l’Académie royale de médecine, etc., avec un portrait et le fac-similé de l’écriture de Gui Patin (Paris, J.‑B. Baillière, 1846, 3 volumes in‑8o) : édition la plus fournie (836 lettres à tous les correspondants de Patin, à l’exception des de Salins), mais aussi la plus critiquée, pour ses fréquentes erreurs de transcription, ses larges caviardages des lettres manuscrites à Charles Spon, et la futilité désarmante de ses notes (v. note [b] des Avis critiques) ; on trouve à la fin une longue Table alphabétique des personnages et des principaux faits mentionnés dans cet ouvrage, mais elle est incomplète et peu commode ; les lettres sont rangées dans l’ordre chronologique, séparément pour chacun de leurs destinataires, les trois Belin, Charles Spon, puis André Falconet.
Entre les mains d’un lecteur averti et circonspect, malgré tout le mal qu’on en a dit, l’édition de Joseph-Henri Reveillé-Parise (Nevers 1782-Paris 1852) est d’une valeur irremplaçable, car elle contient des lettres qu’on ne trouve pas ailleurs, et elle transcrit des passages devenus aujourd’hui illisibles sur les manuscrits conservés à la BnF ; disponible sur Gallica (tome 1, tome 2, tome 3).


Richter

Georgii Richteri JC. eiusque familiarium, Epistolæ selectiores, ad viros nobillissimos clarissimosque datæ et redditæ. Accedunt i. Richteri Vita. ii. Orationes duæ, De Arcanis aulæ Iustinianeæ, De Poëtarum raritate, eiusque caussa. iii. Mantissæ sex, quarum prima epistolas continet Casp. Hofmanni ad varios ; secunda variorum ad Hofmannum ; tertia Andr. Dinneri IC. ad varios ; quarta variorum ad Dinnerum ; quinta variorum ad varios ; sexta denique iudicia septem. iv. Spicilegium epistolarum illustrium. Opus, quæsitis ac responsis theologicis, iuridicis, politicis, medicis, philosophicis, historicis, geographicis, philologicis, criticis refertissimum ; in quo eminent et elucent eæ quæ a Græcis, Italis, Gallis, Anglis, Belgis, aliisque missæ fuerunt. Cum indicibus auctorum, rerum, verborum, copiosissimis [Lettres choisies de Georg Richter (v. note [2], lettre 734), jurisconsulte, et de ses familiers échangées avec les hommes les plus nobles et les plus éclairés. S’y ajoutent : i. La vie de Richter ; ii. Deux discours Des Secrets de la cour justinienne, et De la Rareté des poètes et de sa cause ; iii. Six suppléments dont le premier contient des lettres de Caspar Hofmann à divers correspondants ; le second, celles de diverses personnes à Hofmann ; le troisième, celles d’André Dinner, jurisconsulte, à divers correspondants ; le quatrième, celles de diverses personnes à Dinner ; le cinquième, celles de divers personnages à divers correspondants ; le sixième enfin, sept jugements ; iv. Un florilège de lettres célèbres. Ouvrage tout rempli de questions et de réponses théologiques, juridiques, politiques, médicales, philosophiques, historiques, géographiques, philologiques, critiques ; où dominent et brillent les choses que les Grecs, les Italiens, les Anglais, les Belges et d’autres ont omises. Avec de très riches index des auteurs, des choses et des mots] (Nuremberg, Michael Endter, 1662, in‑4o, Camena). Ce recueil contient la seule lettre qu’on connaisse de la correspondance entre Caspar Hofmann et Guy Patin, écrite vers 1645).


Sorbière

Lettres et discours de M. de Sorbière sur diverses matières curieuses (Paris, François Clousier, 1660, in‑4o) : recueil dont on a extrait deux lettres de Samuel Sorbière à Guy Patin (bien qu’on n’ait trouvé aucune lettre réciproque en français), parce que leur contenu présente un grand intérêt documentaire et littéraire, et une curieuse lettre où Sorbière explique la circulation du sang au cardinal Mazarin.


Triaire

Lettres de Gui Patin, 1630-1672. Nouvelle édition collationnée sur les manuscrits autographes, publiée avec l’addition des lettres inédites, la restauration des textes retranchés ou altérés, et des notes biographiques, bibliographiques et historiques, par le Dr Paul Triaire, correspondant de l’Académie de médecine, lauréat de l’Institut ; tome premier (Paris, Honoré Champion, 1907, in‑8o ; Internet Archive) : édition complète, fidèle et méticuleuse des 171 premières lettres connues de Guy Patin à tous ses correspondants, présentées dans l’ordre chronologique, d’avril 1630 à mars 1649 ; à l’Avant-propos et aux excellentes notes, s’ajoute, en fin de volume, une Table des matières résumant le contenu de chaque lettre. La mort de Paul Triaire (1842-1912, v. notes [a] et [14] de son Avant-propos) nous a malheureusement privés de la suite de son remarquable travail, à la recherche de la plus exacte authenticité.


Principales sources citées

Sources manuscrites


AN MC, Archives nationales, Minutier central, liasses :

  • et/cxv/100, assignation de la somme de 2 000 livres par Jacques Esmery et son épouse Anne Lambert en faveur de Guy Patin (24 décembre 1650) et sa restitution par Guy Patin (7 août 1653) ;
  • et/xxiv/439, cession en survivance à Guy Patin par Jean ii Riolan de sa chaire d’anatomie et botanique du Collège de France (23 juillet 1654 et 16 juillet 1657) ;
  • et/cii/65, vente par Guy Patin à Jacques Billet du fonds qu’il avait hérité de ses parents à Hodenc-en-Bray (12 octobre 1667) ;
  • et/lxxv/132, donation de la bibliothèque de Guy Patin à son fils aîné Robert (14 décembre 1667) ;
  • et/cii/65, bail de location d’une partie de la maison de Guy Patin à son fils Robert (2 avril 1669) ;
  • et/cii/69, inventaire après décès de Robert Patin (7 juin 1670) ;
  • et/cii/80, vente de la bibliothèque de Guy Patin par sa belle-fille Catherine Barré-Patin, épouse de Robert (13 février 1674).

BIU Santé ms 2190, Mélanges : lettres de médecins, contenant, pages 87 à 226, la copie de 59 lettres que Siméon Courtaud, doyen de l’Université de médecine de Montpellier, a adressées à Charles Spon, datées du 3 novembre 1636 au 29 octobre 1662 .


BnF ms fr. 5844, Nouvelles à la main du 5 avril 1652 au 31 juillet 1655 (anonyme, 483 feuillets) ; les extraits cités sont tirés de l’édition des lettres publiée par Laure Jestaz (v. supra L.J.).


Comment. F.M.P. : BIU Santé, Commentaires de la Faculté de médecine de Paris, tomes : viii (1572-1597), ix (1597-1604), xi (1612-1622), xii (1622-1636), xiii (1636-1652), xiv (1652-1662), xv (1662-1672), xvi (1672-1690).


Liste funèbre des chirurgiens de Paris qui sont morts depuis l’année 1315 jusqu’à l’année 1722, avec le génie et les mœurs de ceux qui se sont le plus distingués dans leur profession. On y a joint quelques remarques sur les principaux événements qui sont arrivés dans l’ancien Collège ou depuis son union avec la Compagnie des chirurgiens barbiers. Et la réponse à l’auteur d’une description de Paris sur un article de cette liste. Traduction faite sur l’édition latine de la même liste imprimée à Trévoux en 1714 (BIU Santé, ms 2118 ; v. infra Index funereus dans les Sources imprimées et électroniques) : « Nous avons même dans cette traduction jugé à propos de faire au texte latin quelques additions, qui pourront n’être pas désagréables à ceux que leur curiosité porte à s’instruire de l’histoire et de la fortune des arts qui sont utiles au public. »


Registre VP : Registre concernant les affaires de la Ville de Paris aux années 1648 et 1649, sous la prévôté de M. Le Féron (ms BnF Fr 16841).

Vie de G.P. : La Vie de Gui Patin, docteur en médecine de la Faculté de Paris, ancien doyen de sa Compagnie, et professeur royal, tirée de ses propres ouvrages (BnF, ms acq. nouv. fr. no 1965, 130 fos). Le nom de l’auteur est raturé, mais on peut tout de même lire « par Th. B. B. [Thomas-Bernard Bertrand, v. infra Baron], docteur régent de la Faculté de médecine de Paris ».


Sources imprimées et électroniques

Cette liste ne recense que le ouvrages cités à plusieurs reprises. Quantité d’autres références, mentionnées seulement une ou deux fois, sont détaillées au fil des notes ajoutées aux lettres ou aux annexes.


Académie : Dictionnaire de l’Académie française (4e édition, 1762), Grand Atelier historique de la langue française, CD-rom, Redon, Marsanne, 2002.


Adam, Antoine : v. Tallemant des Réaux.


Aexandrian, Sarane : Histoire de la philosophie occulte (Paris, 2010, Petite Bibliothèque Payot ; première édition Paris, Seghers, 1983) ; rare et précieux ouvrage pour comprendre l’ésotérisme qui a influencé la pensée médicale et philosophique aux xvie et xviie s. (avec mon affectueuse gratitude au Dr Jean Capron pour avoir deviné que cette référence enrichirait utilement mes recherches).

Alibert, Louis : Dictionnaire occitan-français d’après les parlers languedociens (Toulouse, Institut d’études occitanes, 1965).

Allier, Raoul (1862-1939) : La Cabale des dévots, 1627-1666 (Paris, Armand Colin, 1902 ; Internet Archive et Genève, Slatkine Reprints, 1970).

Archives de la Bastille, documents inédits recueillis et publiés par François Ravaisson (Paris, A. Durand et Pedone-Lauriel, 1866-1904) : volume 1, volume 2 et volume 7.

Astruc, Jean : Mémoires pour servir à l’histoire de la Faculté de médecine de Montpellier ; par feu M. Jean Astruc, médecin consultant du roi, ancien professeur de la Faculté de médecine de Montpellier, docteur régent de celle de Paris, et professeur royal. Revus et publiés par M. Lorry, docteur régent de la Faculté de médecine de Paris (Paris, P.G. Gavellier, 1767, in‑4o, Gallica).

Aumale, Henri d’Orléans, duc d’ : Histoire des princes de Condé pendant les xvie et xviie siècles (Paris, Calmann-Lévy, 7 tomes, 1885-1896, Gallica).

A.V.D. : L’Art de vérifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques et autres anciens monuments, depuis la naissance de Notre-Seigneur, par le moyen d’une table chronologique, où l’on retrouve les Olympiades, les années de Jésus-Christ, des ères d’Alexandrie et de Constantinople, des ères des Séleucides, de l’ère césaréenne d’Antioche, de l’ère d’Espagne, de l’ère des martyrs, de l’hégire ; les indictions, le cycle pascal, les cycles solaire et lunaire, le terme pascal, les Pâques de chaque année et les épactes. Avec deux calendriers perpétuels, la chronologie historique des conciles, des papes, des quatre patriarches d’Orient, des empereurs romains, grecs ; des califes, des rois des Parthes, des Perses, des Huns, des Vandales, des Goths, des Lombards, des Bulgares, de Jérusalem, de Chypre, des princes d’Antioche, des comtes de Tripoli, des sultans d’Iconium, d’Alep, de Damas ; des empereurs ottomans, des schahs de Perse, des grands maîtres de Malte, du Temple, de l’Ordre teutonique ; des empereurs français, allemands ; des six électeurs laïques de l’Empire ; des rois de Hongrie, de Pologne de Danemark, de Suède ; des czars de Russie ; des rois de France, des grands vassaux de cette couronne ; des rois d’Angleterre, d’Écosse, d’Espagne, de Portugal ; des souverains d’Italie, etc. Nouvelle édition revue, corrigée et augmentée, par un religieux bénédictin de la Congrégation de S. Maur (Paris, G. Desprez, 1770, in‑fo ; réédition de Paris, Valade, 1818-1819 en 17 volumes in‑4o, Gallica).

Bailly, Anatole : Dictionnaire grec français (26e édition revue par L. Séchan et P. Chantraine, Paris, Hachette, 1989 ; version abrégée consultable en ligne sur Lexilogos).


Barclay, Jean : Euphormion. Traduction française de Jean Bérault (1640) ; texte établi, présenté et annoté par Alain Cullière (Paris, Klincksieck, 2000, in‑8o).

Bariéty, Maurice, et Coury, Charles : Histoire de la médecine (Paris, Arthème Fayard, 1963).

Baron, Hyacinthe-Théodore (v. note [49] de notre annexe sur le ms BIU Santé 2007), est auteur de la préface latine, Lectori Philiatro, S. [Salut au lecteur philiatre], datée du 15 novembre 1752, d’un irremplaçable catalogue, Quæstionum Medicarum series chronologica [Liste chronologique des thèses médicales] (Paris, Jean-Thomas Herissant, 1752, in‑4o), composé de trois parties :

  1. Quæstionum Medicarum quæ circa Medicinæ theoriam et praxim, ante duo sæcula, in Scholis Facultatis Medicinæ Parisiensis, agitatæ sunt et discussæ, Series chronologica, cum doctorum præsidum, et baccalaureorum propugnantium nominibus. Opus ad Medicinæ, Medicorumque Parisiensium historiam maxime conferens [Liste chronologique des thèses de médecine qui ont été soutenues et disputées depuis deux siècles sur la théorie et la pratique de la médecine, avec les noms des docteurs présidant, et des bacheliers soutenant. Ouvrage qui apporte beaucoup à l’histoire de la médecine et des médecins parisiens] (quodlibétaires et cardinales des années 1539 à 1752, 110 pages ; Österreichische Nationalbibliothek) ;
    Porro Theses, in Scholis Parisiensibus olim agitatæ et discussæ, sub forma positionum, et exercitationis causa, Baccalaureis proponebantur à Doctoribus. Sed successu temporis magis ac magis dilatari, resque paulo fusiori sermone discuti cœptæ sunt, donec ad Dissertationum et Tractatuum quandoque complementum tandem excreverint : servata tamen Stili elegantioris concinna et sententiosa majestate, qua semper et ab omni ævo exaratæ sunt. Nec etiam, dum crevit disserendi consuetudo, ab antiqua formula discessum est, qua nempe strictam Syllogismi texturam quælibet Thesis exhibet, adeoque quinque Articulis seu Corollariis tota continetur. Primum Corollarium quæstionem exponit, et Majorem Syllogismi propositionem exprimit, quæ in secundo comprobatur. Minor propositio tertio continetur Corrolario, cujus probationes et argumenta complectitur quartum ; tandemque in quinto Corollario diluuntur objectoines, et ex Praemissis elicitur Conclusio [D’abord viennent les thèses jadis soutenues et disputées dans les Écoles de Paris, que les docteurs soumettaient aux bacheliers sous la forme de propositions et à titre d’exercice. Mais au fil du temps, elles se sont mises à prendre de plus en plus d’ampleur et à discuter les sujets de manière plus extensive, jusqu’à atteindre parfois le plein volume de dissertations et de traités ; tout en conservant la riche et harmonieuse majesté du style très élégant, dont elles ont toujours et de tout temps été élaborées. Tandis que s’est développée l’habitude de disserter, on ne s’est pourtant pas départi de l’ancienne méthode, toute thèse devant adopter la forme stricte d’un syllogisme, precrivant qu’elle tienne entièrement en cinq articles ou corollaires : le premier expose la question, en présentant la proposition majeure du syllogisme, qui est confirmée par le deuxième article ; le troisième contient la proposition mineure, dont le quatrième complète les démonstrations et les arguments ; et enfin, le cinquième article réfute les objections, et la conclusion est tirée des prémices] ;

  2. Quæstionum Medicarum quæ circa Medicinæ theoriam et praxim, a duobus fere sæculis, in actibus vesperiarum, doctoratus, et regentiæ, apud medicos Parisienses agitatæ sunt et discussæ, Chronologica series altera. Opus ad Medicinæ, Medicorumque Parisiensium historiam maxime conferens [Seconde liste chronologique des questions médicales qui ont été soutenues et disputées depuis presque deux siècles dans les actes de vespéries, de doctorat et de régence. Ouvrage qui apporte beaucoup à l’histoire de la médecine et des médecins parisiens] (années 1576 à 1752, 109 pages) ;
    Quæstionum Medicarum series altera quæ sequitur, immensam et eruditissimam quoque Problematum, in Actibus Vesperiarum, Doctoratus et Regentiæ, viva voce inter Doctores colloquentes discussorum et resolutorum, varietatem exhibet. Nec inde minus elucescit Facultatis sedula in rebus medicis, ab omni ævo pervestigandis, diligentia, quæ nihil intactum et inexploratum pro tempore reliquit [La seconde série de thèses médicales, qui vient ensuite, montre l’immense et aussi très savante diversité des problèmes que discutent et résolvent oralement les docteurs en dialoguant lors des actes de vespéries, de doctorat et de régence. C’est là que se manifeste pleinement la diligence zélée que la Faculté doit de tout temps appliquer à scruter les connaissances médicales, sans opportunité d’en écarter ni délaisser aucune] ;

  3. Compendiaria medicorum Parisiensium notitia, sive clarorum virorum qui a sæculo circiter decimo quarto ad hunc usque diem, in Facultate medicinæ Parisiensis, vel decanatum gesserunt, vel baccalaureatus, licenciatus aut doctoratus gradum obtinuerunt, Chronologia series ; additis dignitatibus et muneribus, quibus pro tempore functi sunt [Registre abrégé des médecins de Paris, ou série chronologique des hommes brillants qui, depuis environ le xive s. jusqu’à ce jour, ou bien ont porté le décanat, ou bien ont obtenu un grade de baccalauréat, de licence ou de doctorat ; avec les charges et dignités qu’ils ont remplies en leur vie] (suivant la liste chronologique des doyens, de 1295 à 1752, 22 pages) ;
    Interim præter Doctrinæ Medicæ historiam, hoc opere continentur adhuc Nomina, Cognomina et Patriæ, ordine chronologico disposita, Virorum eruditorum et scientia clarorum, qui in Schola Parisiensi varios honorum gradus adepti sunt, functionesve exercuerunt honorificas [Sur ces entrefaites, pour servir l’histoire de la science médicale, cet ouvrage contient encore, mis dans l’ordre chronologique, les noms prénoms et pays d’origine des hommes savants et brillants par leurs connaissances que l’École de Paris a reçus en son sein, ou qui y ont exercé des fonctions honorifiques].

Le doyen Baron conclut sa préface en expliquant la genèse de son livre : Utinam hæc pauca, quæ de Historia Facultatis Medicinæ Parisiensis, hoc exiguo volumine prælibantur, ad majora audendum Collegas aliquot clarissimos exstimularet ! Plurimæ extant operis conficiendi materies et copiæ, quas inter eminet Collectio à M. Thoma Bernardo Bertrand, Collega eruditissimo, undequaque conquisita, ex omnibus omnino Authoribus exscripta, pluribusque Medicorum Parisiensium vitis adornata. Has ut divitias, quarum hæres est et possessor ejus filius, Collega itidem clarissimus, M. Bernardus Nicolaus Bertrand, Orbi erudito largiatur valde optandum est. Sunt et opes aliæ, de quibus ipse etiam particeps fuit M. Bertrand ; nempe, commentarii ad Facultatis Historiam pertinentes, a M. Joanne Baptista Alliot de Mussay conscripti. Tum excerpta e commentariis Facultatis, a M. Guidone Patin olim exarata, quæ a Patre, illustrissimo quondam Collega et antiquo Facultatis Decano, accepit et retinet meritissimus Collega noster, M. Stephanus Ludovicus Geoffroy. Interea non profecto omittenda sunt Historica monumenta, quæ a M. Fabiano Perreau, et a M. Urbano Leaulté, celeberrimis quondam Medicis Parisiensibus, in musæum M. Urbani de Vandenesse, Collegæ eruditissimi, ex avi et proavi musæis translata sunt : tum et ea quæ possidet M. Joannes-Baptista Ludovicus Chomel, Rerum Medicarum Facultatis nostræ scrutator assiduus. Qui quidem omnes Collegæ clarissimi commentarios suos, quotiescumque opus fuit, nobiscum humanissime communicaverunt [Ce petit volume survole quelques enseignements sur l’histoire de la Faculté de médicine de Paris, puisse-t-il inciter de très brillants collègues à oser en faire plus ! Un grand nombre de ressources et de matériaux ont servi à construire cet ouvrage, parmi lesquels domine le recueil de notre très érudit collègue, M. Thomas-Bernard Bertrand (1682-1751, v. supra Vie de G.P.), dont il a rassemblé de toutes parts les éléments, entièrement extraits de tous les auteurs, et qu’il a paré des vies de nombreux médecins de Paris. Son fils, notre tout aussi brillant collègue, M. Bernard-Nicolas Bertrand (1715-1780), est l’héritier et le détenteur de toutes ces richesses, et il est fort à souhaiter qu’il les communique généreusement au monde savant. Il se trouve aussi quantité d’autres contributions, auxquelles a participé M. Bertrand en personne : les commentaires concernant l’histoire de la Faculté que M. Jean-Baptiste Alliot de Mussay (vers 1695-1730) a transcrits, extraits des Commentaires de la Faculté, que M. Guy Patin avait jadis mis au jour ; notre collègue émérite, M. Étienne-Louis Geoffroy (1725-1810), les conserve, les ayant reçus de son père (Étienne-François Geoffroy, 1672-1731), jadis notre illustrissime collègue et ancien doyen de la Faculté (1726-1728) ; sans omettre les mémoires historiques que MM. Fabien Perreau (mort en 1671, v. note [6], lettre 1004) et Urbain Leaulté (docteur régent en 1686, doyen par intérim de juillet à novembre 1740), jadis très célèbres médecins de Paris, ont transportés des cabinets de leur grand-père et de leur arrière-grand-père dans celui de notre très érudit collègue M. Urbain de Vandenesse (docteur régent en 1742, mort en 1753, collaborateur médical de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert) ; ni ceux que possède M. Jean-Baptiste-Louis Chomel (doyen de 1754 à sa mort en 1756), insatiable explorateur des affaires médicales de notre Faculté. Chaque fois que nécessaire, quantité de très brillants collègues nous ont aussi très aimablement communiqué leurs commentaires].

Bayard, Françoise : Le Monde des financiers au xviie s. (Paris, Flammarion, Nouvelle bibliothèque scientifique, 1988).

Bayle, Pierre : Dictionnaire historique et critique (Amsterdam, 1740, 4 volumes in‑fo, The ARTFL Project).

Beaune, Colette : Jeanne d’Arc, vérités et légendes (Paris, Perrin, 2008).

Berthod : Mémoires du Père Berthod (Nouvelle collection des mémoires pour servir à l’histoire de France… par MM. Michaud et Poujoulat, Paris, Firmin Didot, 1838, tome 10, Gallica).

Bertière, Simone :

  1. v. Retz, Mémoires ;
  2. La Vie du cardinal de Retz (Paris, de Fallois, 1990) ;
  3. Les Reines de France au temps des Bourbons. 1. Les deux régentes, Marie de Médicis, Anne d’Autriche (Paris, de Fallois, Le Livre de Poche, 2016).

Bible : La sainte Bible traduite en français sous la direction de l’École biblique de Jérusalem (Paris, les Éditions du Cerf, 1956) ; La Bible en français, Lexilogos ; la Vulgate de saint Jérôme (texte latin).

Bibliographia Patiniana : Chéreau Achille, Catalogue chronologique, analytique et explicatif des ouvrages composés par Guy Patin, et de ceux à la publication desquels il a contribué (Feuilleton publié dans la Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, 26e année, nos 35-37, datés du 26 août au 9 septembre 1879, au bas des pages 549-559, 565-576 et 581-591) ; consultable en ligne dans les annexes du manuscrit de Chéreau, Vie de Guy Patin.

Blancard, Étienne : Lexicon medicum renovatum, in quo totius artis medicæ termini in anatome, chirurgia, pharmacia, chymia, re botanica, etc. usitati, dilucide et breviter exponuntur juxta neotericorum tum practicorum tum mechanicorum placita et vere demonstrata principia… [Nouveau dictionnaire médical, où sont clairement et brièvement expliqués les termes de tout l’art médical, en anatomie, chirurgie, pharmacie, chimie, botanique, etc., ainsi que les principes agréés et vraiment prouvés des modernes, tant praticiens que mécaniciens…] (Leyde, Samuel Luchtmans, 1735, in‑8o).

Boislisle, Arthur-Michel de : Chambre des comptes de Paris – Pièces justificatives pour servir à l’histoire des premiers présidents (1506-1791) (Nogent-le-Rotrou, A. Gouverneur, 1873).

Borboniana, ou Fragment de littérature et d’histoire de Nicolas de Bourbon, publiés par François Bruys dans ses Mémoires historiques, critiques et littéraires… (Paris, Jean-Thomas Hérissant, 1751, in‑12o, tome second, pages 245‑326).

Campion, Henri de : Mémoires, édition présentée et annotée par Marc Fumaroli (Paris, Mercure de France, Le Temps retrouvé, 2002).

Catalogue des partisans ensemble leurs généalogies contre lesquels on peut et on doit agir pour la contribution aux dépenses de la guerre présente (sans lieu ni nom, 1649, in‑4o) : mazarinade gouvernementale de fiabilité incertaine, servant à dénoncer au peuple parisien les partisans qui abusaient de lui par leurs malversations.

Chardin, Jean : Journal du voyage du chevalier Chardin en Perse et aux Indes orientales par la mer Noire et par la Colchide – Première partie qui contient le voyage de Paris à Ispahan (Londres, Moses Pitt, 1686, in‑fo).

Chéreau, Achille :

  • vBibliographia Patiniana ;
  • Le Médecin de Molière (Paris, Félix Malteste et Cie, 1881, Medic@).

Chéruel, Adolphe :

  • Mémoires sur la vie publique et privée de Fouquet, surintendant des finances, d’après ses lettres et des pièces inédites conservées à la Bibliothèque impériale (Paris, Charpentier, 1862, 2 tomes in‑6o ; transcription disponible sur le Projet Gutenberg) ;
  • v. Lefèvre d’Ormesson.


Choisy, François-Timoléon, abbé de : Mémoires pour servir à l’histoire de Louis xiv, édition présentée et annotée par Georges Mongrédien (Paris, Mercure de France, Le Temps retrouvé, 2005).

Chomel, Noël : Dictionnaire oeconomique, contenant divers moyens d’augmenter et conserver son bien, et même sa santé. Avec plusieurs remèdes assurés et éprouvés, pour un trés-grand nombre de maladies, et beaucoup de beaux secrets pour parvenir à une longue et heureuse vieillesse… (Paris, Le Conte et Montalant, 1709, et Commercy, Henry Thomas, 1741, in‑4o, Medic@).

Coirault, Yves : v. Saint-Simon.

Conrart, Valentin : Mémoires de Valentin Conrart, premier secrétaire perpétuel de l’Académie française, in M. Petitot, Collection des mémoires relatifs à l’Histoire de France… tome xlviii (Paris, Foucault, 1825).

Conservation de santé, Guy Patin : Traité de la conservation de santé par un bon régime et légitime usage des choses requises pour bien et sainement vivre. Seconde édition augmentée de moitié (Paris, Jean Jost, 1632, in‑12o ; seul livre imprimé qu’on peut sûrement attribuer à Patin, signataire de la dédicace latine à Charles Guillemeau, v. note [2], lettre 8 ; Gallica).

Corneille, Thomas : Dictionnaire des arts et des sciences (1694) (Grand Atelier historique de la langue française, CD-rom, Redon, Marsanne, 2002).

Cosnac : Mémoires de Daniel de Cosnac, archevêque d’Aix, conseiller du roi en ses conseils, commandeur de l’Ordre du Saint-Esprit, publiés pour la Société de l’histoire de France par le comte Jules de Cosnac (Paris, Jules Renouard et Cie, 1852, 2 tomes in‑8o, Gallica).

Cullière, Alain : v. Barclay.

Daremberg, Charles : Œuvres anatomiques, physiologiques et médicales de Galien, traduites sur les textes imprimés et manuscrits, accompagnées de sommaires, de notes, de planches et d’une table des matières, précédées d’une introduction ou étude biographique, littéraire et scientifique sur Galien (Paris, Jean-Baptiste Baillière, 1854-1856, 2 volumes in‑8o, Medic@), contenant une sélection, évidemmment et malheureusement très partielle, des traités de Galien.

Delavault, Robert : Théophraste Renaudot – La plume et le caducée (Lyon, Éditions du Cosmogone, 2000).

Delatour-Lathuillière, Marie-Thérèse : Les médecins de l’Hôtel-Dieu de Troyes, de 1569 à nos jours (thèse pour le doctorat de la Faculté de médecine de Paris, sous la présidence de M. Léon Binet ; Paris, R. Foulon, 1954).

Descimon, Robert, et Jouhaud, Christian : La France du premier xviie siècle (Paris, Belin, 1996).

Dessert, Daniel :

  1. Argent, pouvoir et société au Grand Siècle (Paris, Arthème Fayard, 1984), avec à la fin (pages 519-703), 534 notices biographiques numérotées des principaux financiers du règne de Louis xiv ;
  2. Fouquet (Paris, Arthème Fayard, 1987, réédité en 2002).

Develay : Érasme, Les Colloques, nouvellement traduits par Victor Develay et ornés de vignettes gravées à l’eau-forte par J. Chauvet (Paris, Librairie des Bibliophiles, 1875-1876, 3 tomes, in‑8o ; Gallica).

D.G.S. : Dictionnaire du Grand Siècle, sous la direction de François Bluche (Paris, Arthème Fayard, 1990).

Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l’histoire et la chronologie des familles nobles de France, par François-Alexandre Aubert de La Chenaye-Desbois et Jacques Badier (3e édition, Paris, Schlesinger, 1863-1873, 19 tomes, in‑4o).

Dictionnaire de Port-Royal, sous la direction de Jean Lesaulnier et Antony McKenna (Paris, Honoré Champion, 2004).

Diogène Laërce : Vies et doctrines des philosophes illustres. Traduction française sous la direction de Marie-Odile Goulet-Cazé (Paris, Classiques modernes, La Pochothèque, Le Livre de Poche, 1999).

Doscot, Gérard : v. Mancini.

Du Boulay, César Egasse (v. note [30], lettre 642), Paris, Pierre de Bresche et Jacques Laize-de Bresche, 1668, in‑4o :

  1. Factum ou remarques sur l’élection des officiers de l’Université (Medic@) ;
  2. Remarques sur la dignité, rang, préséance, autorité et juridiction du recteur de l’Université de Paris (Medic@).

Dubourg Maldan, Pierre-Joseph-Camille : Histoire de la Faculté de médecine de l’Université de Reims (La Chronique de Champagne, tome 4, 1838, pages 351-391).

Dubuisson-Aubenay (François-Nicolas Baudot, seigneur du Buisson et d’Aubenay, historiographe de France) : Journal des guerres civiles, 1648-1652, publié par Gustave Saige (Paris, Honoré Champion, 1883, tome i, et 1885, tome ii).

Dulieu, Louis : La Médecine à Montpellier, tome iii, L’Époque classique, 1re et 2enbsp;parties (Avignon, Aubanel, Les Presses universelles, 1986) ; très précieuse étude avec un riche index biographique.

Du Plessis (César de Choiseul, duc et maréchal Du Plessis-Praslin) : Mémoires du maréchal Du Plessis ; édition de Claude-Bernard Petitot, Collection complète des mémoires relatifs à l’histoire de France, 2e série, volume 57, Paris, Foucault, 1827 (pages 145‑441).

Éloy, Nicolas François Joseph (v. note [52], lettre ms BIU Santé 2007) : Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne, ou mémoires disposés en ordre alphabétique pour servir à l’histoire de cette science et à celle des médecins, anatomistes, botanistes, chirurgiens et chimistes de toutes nations (Mons, H. Hoyois, 1778, 4 tomes, in‑4o ; Medic@).

Encyclopédie de Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (édition de 1762, CD-rom, Redon, Marsanne).

Encyclopédie méthodique, médecine et chirurgie, par une société de médecins (Paris, Panckoucke, puis Vve Agasse, 1787-1830, 17 volumes in‑8o&nsp;; Medic@).

Érasme de Rotterdam (Desiderius Erasmus Roterodamus) :

  • Les Adages (Sous la direction de Jean-Christophe Saladin, Le Miroir des Humanistes, Paris, Les Belles Lettres, 2011, 5 volumes ; édition latine de Paolo Manuzio, 1603, sur Universität Mannheim) ;
  • Colloques familiers : v. Develay ;
  • Éloge de la Folie, traduction de Pierre de Nolhac (1927), présentation et notes de Maurice Rat (Paris, GF Flammarion, 1964).

Fierro, Alfred : Histoire et Dictionnaire de Paris (Paris, Robert Laffont, Bouquins, 1996).

Fouqueray, Henri, s.j. : Histoire de la Compagnie de Jésus en France, des origines à la suppression (1528-1762), tome v, Sous le ministère de Richelieu, 2de partie (1634-1645) (Paris, Firmin Didot, 1910-1925, 5 volumes in‑8o).

France protestante, v. Haag.

Fraser, Antonia : Cromwell, our chief of men (London, Phoenix, 2002 ; 1re éd. 1973).

Furetière, Antoine : Dictionnaire universel contenant généralement tous les mots français tant vieux que modernes, et les termes de toutes les sciences et des arts (1689, Grand Atelier historique de la langue française, CD-rom, Redon, Marsanne, 2002).

Gaffiot, Félix : Dictionnaire latin-français (3e édition revue et augmentée sous la direction de Pierre Flobert, Paris, Hachette, 2000 ; première édition, 1934, consultable en ligne sur Lexilogos).

Galien, v. Kühn.

Gallia Christiana, in provincias ecclesiasticas distributa ; qua series et historia archiepiscoporum, episcoporum et abbatum Franciæ vicinarumque ditionum ab origine Ecclesiarum ad nostra tempora deducitur, et probatur ex authenticis instrumentis ad calcem appositis. Opera et studio Domini Dionysii Sammarthani, Presbyteri et Monachi Ordinis Santi Benedicti, et Congregatione Santi Mauri [La France chrétienne, répartie en ses provinces ecclésiastiques ; où sont dressées la suite et l’histoire des archevêques, évêques et abbés de France et des États voisins, justifiées par des sources authentiques qui sont placées à la fin de l’ouvrage. Par le travail et l’étude de dom Denis de Sainte-Marthe, prêtre et moine de l’Ordre de saint Benoit, et de la congrégation de Saint-Maur] (Paris, divers éditeurs, 1715-1865, 17 volumes in‑fo).

Gazette de France : hebdomadaire créé par Théophraste Renaudot en 1631 (v. note [6], lettre 57), dont les Nouvelles ordinaires de divers endroits (Ordinaires) paraissaient chaque samedi, avec des suppléments (Extraordinaires) qui détaillaient certains événements particuliers ; on en a cité de nombreux extraits parus entre 1633 et 1671 (série en cours de numérisation complète sur Gallica). Des déclinaisons de la Gazette ont aussi vu le jour à Amsterdam ou à Londres.

G.D.E.L. : Grand dictionnaire encyclopédique Larousse (10 volumes, Paris, Larousse, 1982-1985).

G.D.U. xixe s. : Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du xixe siècle (1863-1876, suppléments de 1878 et 1890, DVD-rom pc, Redon, Marsanne, 2002).

Gilles de la Tourette, Georges : Théophraste Renaudot d’après des documents inédits (Paris, Plon, 1884, in‑8o ; Gallica).

Goubert, Pierre : Mazarin (Paris, Arthème Fayard, Le Livre de poche, 1993).

Goulas : Mémoires de Nicolas Goulas, gentilhomme ordinaire de la Chambre du duc d’Orléans, de ce qui s’est passé en France durant la régence de la reine Anne d’Autriche depuis l’année 1643 jusques à la fin de 1651, publiés pour la première fois d’après le manuscrit original de la Bibliothèque Nationale pour la Société de l’Histoire de France, par Charles Constant (Paris, Renouard, 1879-1882, 3 tomes, in‑8o ; i, 1627-1643, ii, 1643-1649, iii, 1649-1651).

Gourville, Jean Hérault, sieur de : Mémoires, édition présentée et annotée par Arlette Lebigre (Paris, Mercure de France, Le Temps retrouvé, 2004 ; le tome 1 et le tome 2 de l’édition de Léon Lecestre, 1894‑1895, sont disponibles dans Gallica).

Grotiana (les bons mots de Hugo Grotius) : transcription d’un manuscrit de la Bibliothèque de Vienne en Autriche (cod. palat. 7071, pages 98‑112) que René Pintard a mise en appendice de son La Mothe le Vayer… (Pintard a, pages 69‑86), et attribué à Guy Patin.

Guth, Paul : Mazarin (Paris, Flammarion, Biographies historiques, 1999).

Haag, Eugène et Émile : La France protestante, ou Vies des protestants français qui se sont fait un nom dans l’histoire depuis les premiers temps de la réformation jusqu’à la reconnaissance du principe de la liberté des cultes par l’Assemblée nationale ; ouvrage précédé d’une Notice historique sur le protestantisme en France ; suivi des Pièces justificatives et rédigé sur des documents en grande partie inédits (Paris, J. Cherbuliez, 1845-1859, 10 volumes in‑8o ; Gallica).

Harvey, William : De Motu cordis (de la Circulation du sang), traduction française de l’Exercitatio anatomica de motu cordis et sanguinis in animalibus Guilelmi Harvei Angli [Dissertation anatomique de l’Anglais William Harvey sur le mouvement du cœur et du sang chez les animaux] (Francfort, Guilielmus Fitzerus, 1628, in‑4o), établie et commentée par Charles Richet (prix Nobel de médecine ou physiologie, 1913), datée de 1869, avec les deux dissertations anatomiques écrites en 1649 par Harvey pour répondre à Jean Riolan, une préface de Jean Hamburger, et une postface de Mirko D. Grmek (Paris, Christian Bourgois, 1991 ; première édition, Paris, G. Masson, 1879, Gallica) ; le phare de la médecine du xviie s.

Hazon, Jacques-Albert (v. note [26] du Manuscrit 2007 de la Bibliothèque interuniversitaire Santé (recueil Peÿrilhe)) :

  1. Éloge historique de la Faculté de médecine de Paris. Discours pour les lauriers académiques, traduit du latin, prononcé aux Écoles de médecine, le xvi octobre 1770 (Paris, Butard, 1773, in‑4o) ;
  2. Notice des hommes les plus célèbres de la Faculté de médecine en l’Université de Paris, depuis 1110, jusqu’en 1750 (inclusivement), extraite (en plus grande partie) du manuscrit de feu M. Thomas-Bernard Bertrand, communiqué par M. son fils, rédigée par M. Jacques-Albert Hazon, docteur régent en la même Faculté… (Paris, Benoît Morin, 1778, in‑4o).

Hildesheimer, Françoise :

  1. Du Siècle d’or au Grand Siècle. L’État en France et en Espagne, xviexviie siècle (Paris, Flammarion, Champs Université, 2000) ;
  2. Richelieu (Paris, Flammarion, Grandes biographies, 2004).

Hippocrate, v. Littré Hip.

Histoire Auguste, Les empereurs romains des iie et iiie siècles (Édition bilingue latin-français, traduction du latin par André Chastagnol, Paris, Robert Laffont, Bouquins, 1994 ; v. note [31], lettre 503).

Huchon, Mireille :

  • v. Rabelais ;
  • Histoire de la langue française (Paris, Le Livre de Poche, 2002).

Index funereus chirurgicorum Parisiensium, ab anno 1415 ad annum 1714. Opera M.J.D.V. Ant. Societ. Præfecti Trivoltii [Liste funèbre des chirurgiens de Paris, depuis l’an 1415 jusqu’à l’an 1714. Par M.J.D.V. (M. Jean Devaux, chirurgien, 1649-1729), doyen de la Société de Trévoux] (Paris, Étienne Ganeau, 1714, in‑12o, Internet Archive) ; v. supra Liste funèbre des chiurgiens de Paris dans les Sources manuscrites.

Jourdain, Charles : Histoire de l’Université de Paris au xviie et au xviiie siècle (Paris, Firmin Didot et Cie, et Hachette et Cie, 1888, tome 1er).

Journal de la Fronde (anonyme) : mss BnF fr. 25025 (volume i, 1648-1651) et fr. 25026 (volume ii, 1652-1653, mais les fos 1 à 33 ne sont pas reproduits) ; on a utilisé la transcription intégrale qu’en ont donnée Orest et Patricia Ranum sous le titre de The Fronde Newsletter.

Journal de santé de Louis xiv (écrit par Antoine Vallot, Antoine Daquin et Guy-Crescent Fagon, premiers médecins successifs du roi), édition établie par Stanis Perez (Grenoble, Jérôme Millon, 2004).

Journal des Sçavans : hebdomadaire consacré aux nouvelles littéraires et scientifiques, créé en janvier 1665 par Denis de Salo (v. note [6], lettre 814) : Gallica.

Kühn, Karl Gottlob : Galeni opera omnia [Œuvres complètes de Galien] (Leipzig, C. Cnoblochius, 1821-1833, 20 volumes in‑8o, bilingue grec et latin ; Medic@). Il n’existe pas encore d’édition complète de Galien en français.

La Fayette, Marie-Madeleine Pioche de La Vergne de, dite Madame de : Histoire de Madame Henriette d’Angleterre, édition présentée et annotée par Gilbert Sigaux (Paris, Mercure de France, Le Temps retrouvé, 2001).

La Rochefoucauld, François vi, duc de : Mémoires, édition présentée par Jean-Dominique de La Rochefoucauld (Paris, La Table Ronde, 1993).

Larrieu, Félix : Gui Patin, doyen de la Faculté de médecine de Paris, sa vie, son œuvre, sa thérapeutique (1601-1672) (Paris, Alphonse Picard, 1889, Internet Archive).


Lavisse, Ernest (1842-1922) : Louis xiv. Histoire d’un grand règne, 1643-1715, édition établie par René et Suzanne Pillorget (Paris, Robert Laffont, Bouquins, 1989).


Le Guern, Michel : v. Pascal.


Le Fèvre d’Ormesson, Olivier : Journal, tome i, février 1643-janvier 1650 ; tome ii, décembre 1661-avril 1672 (publié par M. Chéruel, Paris, Imprimerie impériale, 1861).

Lehoux, Françoise : Le Cadre de vie des médecins parisiens aux xvie et xviie siècles (Paris, A. et J. Picard, 1976).

Le Maguet, Paul-Émile : Le monde médical parisien sous le Grand Roi, suivi du portefeuille de Vallant…, thèse pour le doctorat de la Faculté de médecine de Paris (Macon, Protat frères, 1899, in‑8o, Medic@).

Lenet, Pierre : Mémoires de Pierre Lenet, procureur au parlement de Dijon et conseiller d’État, contenant l’histoire des guerres civiles des années 1649 et suivantes, principalement celles de Guyenne et autres provinces, six livres répartis entre les tomes liii et liv de la Collection des mémoires relatifs à l’Histoire de France… par Alexandre Petitot et Louis Jean Nicolas Monmerqué (Paris, Foucault, 1826, in‑8o ; tome i, et tome ii).

Levantal, Christophe : Louis xiv, chronographie d’un règne, volume i (1638-1682) (Gollion, Infolio, 2009).

Littré, Émile :

  • Dictionnaire de médecine…, v. Nysten ;
  • DLF, Dictionnaire de la langue française (1880, Grand Atelier historique de la langue française, CD-rom, Redon, Marsanne, 2002) ; les définitions de 254 mots prennent en exemple une citation des lettres de Guy Patin ;
  • Hip, Œuvres complètes d’Hippocrate (Paris, J.‑B. Baillière, 1839-1861, 10 volumes in‑8o, bilingue grec et français ; Medic@) ;
  • Pli, Histoire naturelle de Pline (Paris, J.‑J. Dubochet, Le Chevalier et Cie, 1848-1850, 2 volumes in‑8o, bilingue latin et français ; Medic@).

Loret, Jean : La Muse historique ou Recueil des lettres contenant les nouvelles du temps écrites à Son Altesse Mademoiselle de Longueville, depuis duchesse de Nemours (1650-1665), nouvelle édition revue sur les manuscrits et les éditions originales et augmentée d’une introduction, de notes et d’une table générale des matières, par MM. J. Ravenel et Ed. V. de La Pelouze (Paris, P. Jannet, 1857-1858, 4 tomes, in‑4o ; Gallica).

Louis xiv, Mémoires, texte présenté et annoté par Jean Longnon (Paris, Tallandier, 2001).

Mancini : Mémoires d’Hortense et de Marie Mancini, édition présentée et annotée par Gérard Doscot (Paris, Mercure de France, Le Temps retrouvé, 2003).

Marie d’Orléans, duchesse de Nemours : Mémoires, édition présentée et annotée par Micheline Cuénin (Paris, Mercure de France, Le Temps retrouvé, 2006).

Mazarin : Lettres du cardinal Mazarin pendant son ministère, recueillies et publiées par A. Chéruel et le vicomte G. d’Avenel (Paris, Imprimerie nationale, 1872-1906, 9 volumes in‑4o, Gallica).

Mémoire Coll. méd. Troyes : Mémoire pour les médecins de Montpellier, établis et faisant Corps et Collège en la ville de Troyes (sans lieu ni nom, 1761, in‑4o de 28 pages).

Ménage, Gilles : Dictionnaire étymologique ou origines de la langue française (1694, Grand Atelier historique de la langue française, CD-rom, Redon, Marsanne, 2002) ; la première édition des Origines de la langue française date de 1650.

Menagiana, ou les bons mots et remarques critiques, historiques, morales et d’érudition de M. Ménage, recueillies par ses amis (Paris, Florentin Delaulne, 1715, quatre tomes, in‑12o, Gallica).

Menestrier, Claude-François : Éloge historique de la ville de Lyon, et sa grandeur consulaire sous les Romains et sous nos rois (Lyon, Benoît Coral, 1669, in‑4o).

Michaud, Louis-Gabriel : Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes… ouvrage rédigé par une société de gens de lettres et de savants (Paris et Leyde,1843-1857, 2e édition, 45 volumes, Gallica).

Michel, Emmanuel : Histoire du parlement de Metz (Paris, J. Techener, 1845, Gallica).


Mollière, Antoine : Une Famille médicale lyonnaise au xviie s., Charles et Jacob Spon, thèse présidée par le Pr Lacassagne (Lyon, A. Rey, imprimeur-éditeur de l’Université, 1905, in‑8o, 90 pages ; Gallica).

Mondor, Henri : Grands médecins presque tous : Gui Patin (Corréa, Paris, 1943, pages 45-73).

Montglat : Mémoires de François de Paule de Clermont, marquis de Montglat, mestre de camp du régiment de Navarre, grand-maître de la garde-robe du roi, et chevalier de ses Ordres (Michaud et Poujoulat, Nouvelle collection des mémoires pour servir à l’Histoire de France…, tome v, Paris, 1838, Gallica).

Montpensier, Anne-Louise d’Orléans, duchesse de (la Grande Mademoiselle) : Mémoires de Mlle de Montpensier, petite-fille de Henri iv, collationnés sur le manuscrit autographe avec notes biographiques et historiques, par Adolphe Chéruel… (Paris, Charpentier, 1858-1859, 4 volumes in‑18o, Gallica ; ouvrage intégralement transcrit sur Penelope de l’Université de Chicago).

Moreau, Yves , docteur en Histoire moderne, chercheur associé à l’Université de Lyon, laboratoire junior Nhumérisme (pour le développement des Humanités numériques), m’a profondément honoré de sa confiance en me donnant accès (en mai 2017) à son travail en cours sur la Correspondance de Jacob Spon, qui contient notamment 36 lettres que le jeune Spon a écrites à Charles Patin durant les annnées 1670‑1673.

Moréri, Louis (prêtre, docteur en théologie) : Le Grand dictionnaire historique ou le mélange curieux de l’histoire sacrée et profane… (Paris, Libraires associés, 1759, 10 tomes, in‑4o, disponibles sur la Gallica, sauf les tomes 1, 4 et 6).

Motteville, Françoise de Bertaut, dame de (première dame de chambre et confidente d’Anne d’Autriche) : Mémoires pour servir à l’histoire d’Anne d’Autriche depuis sa régence jusqu’à sa mort (1643-1666) (Nouvelle collection des mémoires pour servir à l’histoire de France… par MM. Michaud et Poujoulat, tome 10e, Paris, Firmin Didot frères, 1838, Gallica).

Niderst, Alain : Les Français vus par eux-mêmes – Le siècle de Louis xiv. Anthologie des mémorialistes du siècle de Louis xiv (Paris, Robert Laffont, Bouquins, 1997).

Nisard, Charles : Le Triumvirat littéraire au xvie s. Juste Lipse, Joseph Scaliger et Isaac Casaubon (Genève, Slatkine Reprints, 1970 ; réimpression de l’édition de Paris, 1852).

Nivelet François : Molière et Gui Patin (Paris, Berger-Levrault, 1880, in‑16o).

Noël François-Joseph-Michel : Abrégé de la mythologie universelle, ou Dictionnaire de la fable (Paris, Le Normant, 1805, in‑12o).

Nysten, Pierre-Hubert : Dictionnaire de médecine, de chirurgie, de Pharmacie, des sciences accessoires, et de l’art vétérinaire, quatrième édition par M. [Isidore] Bricheteau (Paris, Brosson et Chaudé, 1824, in‑8o ; réédition de 1855, avec les additions d’Émile Littré et Charles Robin, Medic@).

Panckoucke, Charles-Louis-Fleury : Dictionnaire des sciences médicales par une société de médecins et de chirurgiens (Paris, C.L.F. Panckoucke, 1812-1822, 60 tomes, in‑8o, Panckoucke [dictionnaire]) et Biographie médicale (1820-1825, 7 tomes, in‑8>o, Panckoucke [biographies]).

Papillon, Philibert : Bibliothèque des auteurs de Bourgogne, par feu M. l’abbé Papillon, chanoine de la Chapelle au Riche de Dijon (Dijon, François Desventes, 1745, tome premier [A‑L] et tome second [M‑X], in‑fo).

Paquot, Jean-Noël : Mémoires pour servir à l’Histoire littéraire des dix-sept Provinces des Pays-Bas, de la Province de Liège et de quelques contrées voisines (Louvain, Imprimerie académique, 1763-1770, 18 volumes, in‑4o).

Pascal, Blaise : Les Provinciales, ou les Lettres écrites par Louis de Montalte à un provincial de ses amis et aux RR. PP. jésuites sur le sujet de la morale et de la politique de ces Pères, édition présentée, établie et annotée par Michel Le Guern (Paris, Gallimard, Folio, 1987).

Pepys, Samuel : Journal (extraits traduits par Renée Villoteau, Paris, Mercure de France, Le Temps retrouvé, 1985) ; texte intégral en anglais, The Diary of Samuel Pepys (1660‑1669), édité par Phil Gyford avec annotations interactives.

Petitfils, Jean-Christian :

  1. Louis xiv (Paris, Perrin, Tempus, 2002) ;
  2. Le Masque de fer (Paris, Perrin, Tempus, 2004) ;
  3. Fouquet (Paris, Perrin, Tempus, 2005) ;
  4. La Transparence de l’aube. Mémoires de Claire Clémence, princesse de Condé (Paris, Perrin, Tempus, 2007).


Pieters, Charles : Annales de l’imprimerie elsevirienne, ou Histoire de la famille des Elsevier et de ses éditions… (Gand, Annoot-Braeckman, 1851, in‑4o ; Internet Archive).

Pillorget, René et Suzanne : France baroque France classique (1589-1715), i. Récit, ii. Dictionnaire (Paris, Robert Laffont, Bouquins, 1995).

Pintard, René :

  1. La Mothe le Vayer – Gassendi – Guy Patin. Études de bibliographie et de critique suivies de textes inédits de Guy Patin (Paris, Boivin et Cie, 1943, in‑8o) ;
  2. Le Libertinage érudit dans la première moitié du xviie siècle (Slatkine, Genève et Paris, 1983, fac-similé de l’édition de Paris, Boivin, 1943).

Plant, David : British civil wars, Commonwealth and Protectorate, British Library BCW Project.

Pline, Histoire naturelle, v. Littré Pli.

Popoff Michel : Prosopographie des gens du Parlement de Paris (1266-1753), publiée d’après les ms Fr. 7553, 7554, 7555, 7555 bis conservés au Cabinet des manuscrits de la BnF (Saint-Nazaire-le-Désert, Références cf. 1996, in‑8o). Précieuses listes numérotées de 2 829 gens du Parlement :

  • premiers présidents (nos 1 à 49) ;
  • présidents à mortier (nos 50 à 162) ;
  • présidents des chambres des Enquêtes et des Requêtes (nos 163 à 391) ;
  • conseillers (nos 392 à 2519a) ;
  • avocats généraux (nos 2520 à 2616) ;
  • procureurs généraux (nos 2617 à 2657) ;
  • substituts du procureur général (nos 2658 à 2713) ;
  • secrétaires-notaires du roi, protonotaires (nos 2714 à 2792) ;
  • premiers huissiers (nos 2792 à 2826) ;
  • concierges et baillis (nos 2827 à 2829) ;
  • avec deux index, locorum [des lieux] et nominum [des noms].

Prévot, Jacques : Libertins du xviie siècle (Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2 tomes, 1998 et 2004).

Pujo, Bernard : Le Grand Condé (Paris, Albin Michel, 1995).

Quilliet, Bernard : Christine de Suède (Paris, Arthème Fayard, 2003).

Rabelais, François : Œuvres complètes, édition établie, présentée et annotée par Mireille Huchon, avec la collaboration de François Moreau (Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1994).

Ranum, Orest : La Fronde (Paris, Seuil, 1995, traduit de l’anglais par Paul Chemla).

Racine, Jean : Abrégé de l’histoire de Port-Royal… Ouvrage servant de supplément aux trois volumes des Œuvres de cet auteur (Paris, Lottin le jeune, 1770, in‑6o).

Raynaud, Maurice : Les Médecins au temps de Molière : mœurs, institutions, doctrines (Paris, Librairie académique, Didier et Cie, 1863, in‑12o, Gallica).

Renaudot, Eusèbe : Journal des principales affaires de ma famille (transcription du ms BnF fr 14348, par Ch. Trochon, « extraite d’un journal dont le titre nous manque », Paris, 1880, pages 239-269 ; avec des annotations du Dr Achille Chéreau ; Medic@.

Renouard, Philippe : Répertoire des imprimeurs parisiens, libraires et fondeurs de caractères en exercice à Paris au xviie siècle, avec table des adresses, des enseignes et des noms de personnes (Jacques Laget, Nogent-le-Rotrou, 1995).

Retz, Jean-François-Paul de Gondi, cardinal de : Mémoires, texte établi, présenté et annoté par Simone Bertière (Paris, Le Livre de poche/Classiques Garnier, 1999).

Robin, Charles : v. Nysten.

Saint-Simon, Louis de Rouvroy, duc de : Mémoires, édition établie par Yves Coirault (Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1983-1988, 8 tomes).

Sainte-Beuve, Charles-Augustin : Port-Royal, texte présenté et annoté par Maxime Leroy (Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1954, 3 tomes).

Scaliger, Joseph-Juste :

  • Ép. fr. - Lettres françaises inédites [au nombre de 124, 1571-1608], publiées et annotées par Philippe Tamizey de Larroque (Slatkine reprints, Genève, 1970 ; réimpression de l’édition d’Agen, 1879) ; rangées par ordre chronologique, elles sont principalement adressées à Claude Dupuy, Pierre Pithou, et Jacques-Auguste i de Thou) ;

  • Ép. lat. - Illustriss. viri Iosephi Scaligeri, Iulii Cæs. à Burden F., Epistolæ omnes quæ reperiri potuerunt, nunc primum collectæ ac editæ. Cæteris præfixa est ea quæ est De Gente Scaligera ; in qua de autoris vita ; et sub finem Danielis Heinsii De morte ejus altera [Toutes les lettres (latines) qu’on a pu retrouver du très illustre Joseph Scaliger, fils de Jules César von Burden (autre nom des Scaliger), assemblées et publiées pour la première fois. On a mis devant les autres celle qui parle de la famille Scaliger, où il y a la vie de l’auteur, et à la fin, celle de Daniel Heinsius qui est au sujet de sa mort] (Leyde, Bonaventure et Abraham Elsevier, 1627, in‑8o, édition établie par Daniel Hensius ; réimpression à Francfort, sumptibus Aubriorum et Clementis Schleichii, 1628, in‑8, camena) ; au nombre de 488 (dont une trentaine sont passives, adressées à Joseph Scaliger), rangées par destinataire, en quatre livres, elles sont adressées à de nombreux hommes illustres (tels Isaac Casaubon, Jacques-Auguste i de Thou, Claude i de Saumaise, etc.) ;

  • Correspondence - The Correspondence of Joseph Justus Scaliger éditée par Paul Botley et Dirk van Miert (Genève, Droz, 2012, 8 volumes) contenant 1 669 lettres latines et françaises, écrites ou reçues, dont le catalogue complet est disponible en ligne (EMLO, Early modern letters online).

Scaligerana : Scaligerana, Thuana, Perroniana, Pithœnia et Colomesiana, ou Remarques historiques, critiques, morales et littéraires de Jos. Scaliger, J. Aug de Thou, le cardinal du Perron, Fr. Pithou et P. Colomiés, avec les notes de plusieurs savants (Amsterdam, Covens et Mortier, 1740, in‑12o ; tome second, contenant la prima et la secunda Scaligerana).

Sévigné, Marie de Rabutin-Chantal, marquise de&nbs;: Correspondance, texte établi, présenté et annoté par Roger Duchêne (Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1972, 3 tomes).

Sommervogel, Carlos, s.j. : Bibliothèque de la Compagnie de Jésus… (Bruxelles, Oscar Schepens, et Paris, Alphonse Picard, 1895, 11 tomes in‑fo).

Sprengel, Kurt : Histoire de la médecine depuis son origine jusqu’au dix-neuvième siècle…, traduite de l’allemand sur la seconde édition par A.J.L. Jourdan… (Paris, divers libraires, 1815-1820, neuf tomes, in‑8o, Medic@).

Statuta F.M.P. : Statuta Facultatis Medicinæ Parisiensis, 1660 [Statuts de la Faculté de médecine de Paris, 1660] (Paris, François Muguet, 1660, in‑12o, Medic@).

Tallemant des Réaux, Gédéon : Historiettes, édition établie et annotée par Antoine Adam (Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1961, 2 tomes).

« J’appelle < à la fin de 1657 > ce recueil Historiettes, parce que ce ne sont que petits mémoires qui n’ont aucune liaison les uns avec les autres. J’y observe seulement en quelque sorte la suite du temps, pour ne point faire de confusion. Mon dessein est d’écrire tout ce que j’ai appris et que j’apprendrai d’agréable et de digne d’être remarqué, et je prétends dire le bien et le mal sans dissimuler la vérité, et sans me servir de ce qu’on trouve dans les historiettes et les mémoires imprimés. Je le fais d’autant plus librement que je sais bien que ce ne sont pas choses à mettre en lumière, quoique peut-être elles ne laissassent par d’être utiles. Je donne cela à mes amis qui m’en pressent il y a longtemps. »


Talon, Omer (1595-1652) : Mémoires de Omer Talon, avocat général en la Cour de Parlement de Paris, continués par Denis Talon, son fils, publiés, avec des fragments inédits, par MM. Champollion-Figeac et Aimé Champollion fils (Nouvelle collection des Mémoires pour servir à l’Histoire de France… par MM. Michaud… et Poujoulat, tome sixième, Paris, 1839, Gallica).

Thou, Jacques-Auguste i de :

  1. Histoire de Monsieur de Thou, des choses arrivées de son temps. Mise en français par P. Du Ryer, de l’Académie française, conseiller et historiographe du roi (Paris, Augustin Courbé, 1659, 3 volumes in‑4o) ; le volume i (achevé d’imprimer le 4 janvier 1658) va de 1505 (Louis xii) à 1559 (Henri ii) ; le volume ii, de 1559 (François ii) à 1567 (Charles ix) ; et le volume iii, de 1567 (id.) à 1574 (id.) ;
  2. Histoire universelle de Jacques-Auguste de Thou, depuis 1543 jusqu’en 1607. Traduite sur l’édition latine de Londres par J.-B. Le Mascrier, Ch. Lebeau, l’abbé Desfontaines… (Londres, sans nom, 1734, 16 volumes in‑4o).

Trévoux [ville de la principauté des Dombes (Ain) d’où les jésuites éditaient leurs livres] : Dictionnaire de Trévoux (1743-1752, Grand Atelier historique de la langue française, CD-rom, Redon, Marsanne, 2002).

Turenne : Mémoires du maréchal de Turenne publiés pour la Société de l’Histoire de France d’après le manuscrit autographe appartenant à M. le marquis de Talhouët-Roy, par Paul Marichal (Paris, Renouard, 1909 ; tome premier, 1643-1653 ; tome deuxième, 1654-1659).

Valesiana ou les pensées critiques, historiques et morales, et les poésies latines de Monsieur [Adrien] de Valois, conseiller du roi et historiographe de France. Recueillies par Monsieur de Valois son fils (Paris, Florentin et Pierre Delaulne, 1695, in‑12o ; Gallica).

Vallier : Journal de Jean Vallier, maître d’hôtel du roi (1648-1657), publié pour la première fois pour la Société de l’histoire de France par Henri Courteault et Pierre de Vaissière [puis Henri Courteault seul] (Paris, Renouard, H. Laurens successeur, puis Société de l’histoire de France, 1902-1918, 4 tomes, jusqu’à décembre 1653 ; Gallica).

Vergé-Franceschi, Michel : Colbert – La politique du bon sens (Paris, Petite bibliothèque Payot, 2005).

Vigneul-Marville : Mélanges d’histoire et de littérature, recueillis par M. de Vigneul-Marville. Nouvelle édition, revue, corrigée, et augmentée (Paris, Claude Prudhomme, 1713, trois volumes, in‑8o ; Gallica).

Virgile : L’Énéide. Texte établi par Jacques Perret, introduction, traduction nouvelle et notes par Paul Veyne (Paris, Les Belles Lettres, Classiques en poche, 2013, deux volumes).

Vuilhorgne, Lucien : Gui Patin. Sa vie, ses ancêtres, ses enfants, ses relations dans le monde des médecins et des littérateurs, 1601-1672 (Mémoires de la Société académique d’archéologie, sciences et arts du département de l’Oise, tome xvii première partie, Beauvais, Avonde et Bachelier, 1898, pages 12‑87).

Warolin, Christian : Armand-Jean de Mauvillain (1620-1685), ami et conseiller de Molière, doyen de la Faculté de médecine de Paris (1666-1668) (Histoire des Sciences médicales, 2005, tome xxxix, pages 113‑129).

Principales ressources Internet

Depuis le début de mon travail sur la Correspondance de Guy Patin, en janvier 2001, Internet n’a cessé de croire et de s’enrichir formidablement. Les recherches onomastiques, historiques, géographiques et bibliographiques s’en trouvent considérablement accélérées et facilitées. En particulier, avec un peu de savoir faire, de patience et de familiarité élémentaire avec le latin, il est exceptionnel de ne pas trouver la reproduction en ligne d’un ouvrage que mentionne la Correspondance : la toile donne ainsi et sans grande peine accès aux sources imprimées, voire manuscrites, avec de sidérantes suprises, telles ce livre de Caspar Hofmann que Guy Patin a annoté de sa propre plume (v. note [3], lettre latine 351). Comme celle que je viens de citer, nos notes fourmillent de liens qui renvoient directement aux images des originaux. Notre équipe editoriale et et les messages que nous recevons des lecteurs les enrichissent constamment. À l’aube de 2018, après avoir assidûment fréquenté les bibliothèques, je confesse que, depuis plus de trois ans, je n’ai plus que très rarement franchi leur seuil pour y consulter un ouvrage imprimé : j’ai trouvé sur Internet presque tous ceux dont j’ai eu besoin ; ils ont pourtant été très nombreux et beaucoup sont fort rares.


BIU Santé, Bibliothèque interuniversitaire de santé :


BnF, Bibliothèque nationale de France :

  • BN-Opale plus, catalogue en ligne de la BnF ;
  • CCFr, Catalogue collectif de France ;
  • Gallica, Bibliothèque numérique.

Cardinals of the Holy Roman Church, liste complète et biographie des cardinaux de l’Église catholique, établies par Salvador Miranda.

FamillesParisiennes.org, très riche répertoire évolutif des Familles parisiennes, principalement fondé sur les archives notariales (avec numérisation en ligne des minutes citées), qui fournit une précieuse mine de renseignements sur les habitants de Paris au xviie s.

Geneanet, admirable base généalogique française, elle aussi fondée sur des minutes d’archives (avec nombreus liens vers les pièces originales).

Google books et Internet Archive pour la numérisation de nombreux ouvrages cités en référence dans la bibliographie et dans les notes.

Hodoi elektronikai et Itinera electronica pour une collection extensive des textes classiques grecs et latins, avec leur traduction française.

Notaires de Paris (ancienne base Étanot), État des notaires de Paris du xve siècle à nos jours, base de données en ligne des Archives nationales.

Remacle pour d’autres sources littéraires sur l’Antiquité grecque et latine.

Catalogue de la Wellcome Library (Londres).

Wikipedia pour une mine intarissable de renseignements multilingues.

Revue et mise à jour le 2 février 2019.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Sources et bibliographie

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=7004

(Consulté le 26.04.2019)