Henri Lentulo : sa vie, son oeuvre

Gérard BRAYE
DCD

L'exposé consistait en la projection de cent soixante diapositives retraçant la vie et l'œuvre d'Henri Lentulo avec commentaires détaillés. Nous pouvons le résumer par une biographie, et une bibliographie de notre éminent confrère.

BIOGRAPHIE de HENRI LENTULO (1889-1981)

1889
17 novembre

Naissance à Nice (Alpes Maritimes) à 5 heures du matin au 9 de la rue du Collet dans la vieille ville.

19 novembre

Déclaration en mairie de Nice à 3 heures du soir :

Henri Joseph LENTULO fils de :
Gaétan Lentulo, 29 ans, mercier, né à Ceva
Italie, province de Cuneo.
Catherine Operti, 27 ans, née à Mondovi
Italie, province de Cuneo.

1889-1900

 Enfance à Nice. Premières classes à l'école des frères de la doctrine chrétienne. Aîné d'une famille de sept enfants. Les parents tiennent une très modeste mercerie.

c.1901 Fréquente l'École de la République.
c.1902 Reçu brillamment au certificat d'études primaires. Passant sur le pont vieux, balance tout le contenu de son cartable dans le Paillon jurant que plus jamais on le reprendrait à faire des études !
c.1904

Apprentissage de " mécanicien dentiste " chez un dentiste de Nice. Il y apprendra aussi la mandoline et le socialisme !

c.1907

Puis apprentissage de la prothèse dentaire chez un dentiste de Marseille.

1908 Arrive le 27 octobre à Calais, pour être chef de laboratoire chez un dentiste : M. Falmer.
1909 En janvier parution des décrets de modifications des études dentaires. Les études pour devenir chirurgien dentiste passent de trois à cinq ans. Possibilité de bénéficier de mesures transitoires si inscription pour septembre 1909.
1909 Arrive à Paris le 26 février, domicilié 160 rue St Jacques.
Prépare sans doute un examen d'aptitude aux études dentaires.

Le 5 septembre première inscription comme étudiant à l'École Dentaire de Paris. 45 rue de la Tour d'Auvergne.

1910

Domicilié le 15 octobre au 16 rue de Chartres. Paris.

Continue ses études dentaires.
1911 Diplômé Chirurgien Dentiste EDP, le 24 décembre.
1912 Part à Turin en début d'année.
En avril " Diplômé Dentaire de l'Université Royale de Turin. "
Très probablement projet d'installation avec Michel Falda au 32 via Saluzzo à Turin.
Guerre 1914-1918
31 juillet 1914 

Assassinat de Jaurès. Henri Lentulo profondément marqué par cet événement, lui le socialiste, lui l'humaniste, lui l'antimilitariste va s'engager volontairement.

28 août 1914 

Engagé volontaire à titre d'étranger (étant italien) comme soldat de 2ème classe au 1er régiment de marche étranger.

14 octobre 1914 

Passe à la Légion italienne comme 2ème classe.

13 novembre 1914 

Nommé médecin auxiliaire à titre étranger au 4ème régiment de marche, 1er étranger.

Mars 1915 

Médecin auxiliaire en Avignon.

30 avril 1915 

Passe au 2ème régiment étranger à Orléans.

14-15 mai 1915 

Permission Paris 145 bd Raspail.

16 mai 1915 

Se dirige sur la gare sanitaire de Gray.

15 juin1915 

Dirigé sur le 359ème régiment d'infanterie

21-26 juin 1915 

Combat de la Fontenelle près de Laon.

1er-6 juillet 1915 

Combat du Ban de Sapt Vosges près de St Dié.

26 juillet-6 août 1915 

Combat de Lingerkopf. Vosges au-dessus de Munster.

13 août 1915 

Citation à l'ordre du 359ème régiment d'infanterie.

28 septembre - 20 octobre 1915 

Combats de Champagne.

23 juin - 7 juillet 1916 

Combat devant Verdun.

7 juillet 1916 

Gazé, évacué de Verdun.

10 octobre 1916 

Affecté à l'hôpital de Montpellier, en maxillo-faciale.

27 décembre1916 

Nommé Dentiste Militaire nouveau grade créé.

26 juin 1917 

Dentiste au 2ème bataillon chasseurs de Neufchâteau.

3 juillet - 3 octobre 1917 

Combat de Flirey Beaumont, prés de Nancy, Haye.

5-23 octobre 1917 

Combat de Pont à Mousson.

21 janvier 1918 

Arrive à Milan, pour constituer le centre de maxillo-faciale de l'armée d'Italie.

Décoré de la Croix de guerre avec palmes et étoiles, cité à l'ordre du régiment

Il ne parlera jamais de ce qu'il avait vécu. Il y avait de quoi marquer un homme.

1919

Se marie le 27 mars avec Germaine Janin à Paris 18ème.

Ils auront deux filles.

C'est probablement fin 1918 ou début 1919 qu'il devient le collaborateur de Charles Godon, au 72 boulevard Haussmann, sans doute jusqu'au décès de celui-ci en 1923.

Premier article dans l'Odontologie sur l'identification des cadavres de 14-18 par les formules dentaires.

1921  Représente l'EDP au Congrès de Rome.

A très probablement commencé à exercer au 145 boulevard Raspail à Paris ; y est répertorié en 1927.

1925

Obtient en mars la nationalité française.

Début de ses recherches et expérimentations sur le bourre pâte.

Le 10 janvier : communication à la Société ondotologique de Paris 

1928

PRESENTATION DU BOURRE PATE LENTULO

Contacte les Fils d'Auguste Maillefer, à Ballaigues , Suisse.

pour la fabrication industrielle des bourre-pâtes.

Succès immédiat. Il réalise tout de suite l'importance de

son invention pour la démocratisation des soins dentaires.

C'est ce côté très social de son invention qui pour lui importera avant tout.

Le 7 avril délivrance du brevet d'invention pour le bourre-pâte (demandé le 25/02/27 ). Un brevet fut aussi demandé pour les USA.
1929 Parution de deux articles importants dans "l'Odontologie" " Observations sur les descellements des pivots dentaires. " " Dispositif stabilisateur pour les appareils de prothèse. "
1930 Se retrouve stagiaire à l'École Dentaire de Paris en service de prothèse. Sera titularisé en 1931, et confirmé en 1934.
1931 S'installe dans le quartier de la gare Saint Lazare à Paris au 6 de la rue de Rome : Y réalise une installation exceptionnelle. Opération financée par un de ses patients M. Martin Zédé. Il y exercera jusqu'en 1969. C'était un appartement mixte privé et professionnel. Il réalisait lui-même sa prothèse. En août, au 8ème congrès de la FDI, il sera rapporteur dans la section pathologie : " De l'ouverture à l'obturation des canaux radiculaires. "
1933 

"Propagande d'hygiène dentaire et TSF" paraît dans "L'odontologie " : Un précurseur de la communication.

1935 Nommé exceptionnellement chef de clinique, sans concours. Il refusera toujours de passer des concours, ni ne fera jamais passer d'examen ! Il y sera jusqu'en 1956 à son départ de l'EDP. Il ne fut jamais chef de service et encore moins professeur.
1936 Du 2 au 8 août participe au 9ème congrès de la FDI de Vienne. Il est représentant de l'EDP : communication très suivie :   " Traitement des canaux dentaires " C'est la reconnaissance internationale de l'importance de ses travaux.
1937 Dans " L'odontologie " : " D'une conception uniquement mécanique du traitement conservateur des dents dépulpées "
1938 Dans " L'odontologie " : " Les indications du traitement et de l'obturation des canaux infectés en une seule séance " Conception très avant-gardiste pour l'époque. C'est cette même année qu'il acheta dans l'Eure et Loir une propriété à Béthonvilliers : " La Cour " où il aimait tout particulièrement s'y retrouver.
1939 Ancien combattant 14-18, il fut profondément affecté par la débâcle de l'armée française.
1943 Etant données les circonstances, ne recule pas devant son devoir et accepte de faire partie du conseil d'administration et du comité de direction de l'EDP et cela jusqu'en 1956.
1948 En novembre devient Président de la Société Odontologique de Paris. Quasiment nommé d'office !

Création des Actualités Odonto-Stomatologiques. Bien que refusant de faire partie des cofondateurs de cette nouvelle revue, il participera activement à cette création et à la vie des AOS. : Il y écrira de nombreux articles.

1949 Dans les AOS : " Hauteur d'occlusion en prothèse ".
1950 Dans la revue d'odontologie : " Les inlays, leur mise en revêtement, et leur coulée. "
1951 Création de l'Association d'Enseignement d'Odonto-Stomatologie. Il en sera le président.
1952 Parution dans les AOS de l'exposé qu'Henri Lentulo considéra comme le plus important de toute sa carrière : " Considérations pratiques tirées du probable mécanisme d'entretien des infections périapicales. " AOS n°17 p 45-60.
1953 Dans les AOS : " Propos sur les dentiers complets ".

Participa dans ces années-là très activement à la "dentisterie Opératoire " de son grand ami André Marmasse. Il y a certainement joué un très grand rôle.

1956 La promotion de l'EDP le choisit comme parrain.

Il décide de cesser toutes ses responsabilités d'enseignant.

Il est réalisé une médaille d'Henri Lentulo : Celle–ci lui sera remise, en privé chez J.Ouvrard, en présence de toutes les sommités de la profession.

1959 Dans les AOS : " Propos sur la construction des bagues de Richmond et couronnes. " Puis un article très courageux ou il donne son avis sur les implants : " Les implants ?".
1962 Le 13 juin reçoit la Légion d'Honneur comme "chirurgien dentiste, ancien chef de clinique à l'EDP " de la main de R.R.Rigolet. son ancien chef de service où il avait toujours enseigné la prothèse comme un Maître respecté de tous.
1963 Dans les AOS : "  A propos d'une lettre des USA". avec son très grand ami de toujours, Paul Gonon, ils remettent à leur place tous les pédants et échafaudeurs de théories livresques et pseudo-scientifiques et demandent aux confrères de revenir travailler en bouche. Cet article courageux fit beaucoup de bruit
1969

A 80 ans, Henri Lentulo se décide à arrêter son exercice au fauteuil.

1971 Président d'honneur du 2ème congrès des chirurgiens dentistes de France, reçoit la médaille d'argent de la ville de Paris.
1969-1979

Se retirera à Béthonvilliers, dans sa propriété.

1981 Décède à Gap, chez sa fille, le 27 janvier. Repose à Béthonvilliers
1989 Le 15 décembre à l'hôpital St Roch de Nice, dans le service d'odontologie qui porte son nom, apposition d'une plaque pour le centenaire de sa naissance.
2003   Le 6 février, inauguration du jardin Henri Lentulo à Nice par le sénateur-maire, en présence du préfet, des corps constitués, de sa famille, et de toute la profession dentaire. Cérémonie particulièrement animée par les soixante musiciens de la musique de la Légion Étrangère qui s'étaient spécialement déplacés pour honorer un de leurs anciens.

Deux phrases qu'Henri Lentulo aimait particulièrement :

"Remonter à la source et retrouver son toit"

"Si l'on n'est pas socialo-anarchiste à vingt ans, c'est que quelque chose ne va pas du côté du cœur . Si on persévère à cinquante ans, c'est que quelque chose ne va pas du côté de la tête." Bernard Shaw

Deux phrases prononcées par un de ses élèves cernant très bien la personnalité d'Henri Lentulo :

"Henri Lentulo était avant tout un humaniste et il fut très sensible au côté social de son invention : Le bourre-pâte participa à la démocratisation des soins dentaires. Il en avait tout de suite compris l'importance mais resta toujours d'une incroyable modestie."

"Profondément indépendant, doué d'une lumineuse intelligence, d'une rare habileté opératoire avec une expérience et un sens clinique remarquables, il était devenu pour nous tous un Maître." 

Cet exposé a été réalisé grâce aux archives de la Famille Lentulo :

  • Docteur Jacqueline Deville de Gap.

  • Maître Martine Boitelle Coussau de Paris.

  • Madame Anne Marie Lentulo de Villeneuve Loubet.

La famille de R.R.Rigolet nous a aussi ouvert ses archives.

De nombreux documents , photos et informations proviennent des archives de l'Ecole Dentaire de Paris, à la BIUM de la rue des Saints Pères à Paris.

Deux articles incontournables sur la vie et l'œuvre d'Henri Lentulo :

OUVRARD J. - Henri Lentulo 1889-1981
Actualités odonto-stomatologiques, 1981, n°133

VERCHERE L. - Henri Lentulo, inventeur du bourre-pâte 1889-1981
Revue d'odontologie, 1981, tome X, n°2, p. 175- 178.

BIBLIOGRAPHIE D'HENRI LENTULO

LENTULO, H. - L'identification des cadavres par la fiche dentaire.
L'odontologie, 1921, 59, n°2, p.92-93.

LENTULO, H. - Présentation d'un instrument pour l'obturation des canaux dentaires.
L'odontologie, 1928, 66, n°2, p.87-95.

LENTULO, H. - Guide-repère pour la préparation de loges radiculaires pour pivots.
L'odontologie, 1929, 67, n°2, p. 74-75.

LENTULO, H. - Observations sur les descellements accidentels des pivots dentaires.
L'odontologie, 1929, 67, n°9, p.633-636.

LENTULO, H. - Observations sur les descellements accidentels des pivots dentaires.
Actes du Congrès de l'Association française pour l'Avancement des Sciences, Le Havre, 1929, section Odontologie, p.550-553.

LENTULO, H. - Dispositif stabilisateur pour appareils de prothèse ordinaire.
L'odontologie, 1929, 67, n°10, p.711-712.

LENTULO, H. - De l'ouverture à l'obturation des canaux radiculaires
Actes du 8ème Congrès Dentaire International, FDI, août 1931, Paris, section III ;
Pathologie et Thérapeutique dentaires, p.174-180.

LENTULO, H. - Propagande d'hygiène dentaire et T.S.F.
L'odontologie, 1933, 71, n°11, p.780-781.

LENTULO, H. - Fossettes, sillons, crêtes et cuspides dans les restaurations coronaires.
L'odontologie, 1934, 72, n°5, p.315-331

LENTULO, H. - Le traitement des canaux radiculaires.
Actes du 9ème Congrès Dentaire International  , FDI, Vienne 1936, section X : Traitement des canaux radiculaires, p.418-419. Vienne, Urban & Schwarzenberg, 1937.

LENTULO, H. - D'une conception uniquement mécanique du traitement conservateur des dents dépulpées.
L'odontologie, 1937, 75, n°6, p.358-371.

LENTULO, H. - Les indications du traitement et de l'obturation des canaux infectés en une seule séance.
L'odontologie, 1938, 76, n°1, p. 14-20.

LENTULO, H. - Sur la détermination de la hauteur d'occlusion en prothèse.
Actualités odonto-stomatologiques, 1949, n°5, p.87-90.

LENTULO, H. - Les inlays. Leur mise en revêtement et leur coulée.
La revue odontologique, 1950, 72, n°11, p.549-565.

LENTULO, H. - Considérations pratiques tirées du probable mécanisme d'entretien des infections périapicales.
Actualités odonto-stomatologiques, 1953, n°24, p.409-436.

LENTULO, H. - Propos sur les dentiers complets.
Actualités odonto-stomatologiques, 1953, n°24, p.409-436.

LENTULO, H. - Sur le mécanisme des infections périapicales. Conséquences techniques thérapeutiques
Revue Stomato-odontologique du nord de la France, 1953, n°30, p.21-23.

LENTULO, H. - Considérations pratiques tirées du probable mécanisme d'entretien des infections périapicales.
Bulletin de la société odonto-stomatologique du Rhin et de la Moselle, 1954, n°9, p.1-11.

LENTULO, H. - Propos sur la construction des bagues de Richmond et couronnes.
Actualités odonto-stomatologiques, 1959,n°45, p. 37-46.

LENTULO, H. - Implants ?
Actualités odonto-stomatologiques, 1959,n° 46, p. 185-188.

LENTULO, H. et GONON, P. - A propos d'une lettre des USA.
Actualités odonto-stomatologiques, 1964.