Erythème polymorphe

On doit au Professeur Ferdinand von Hebra (1816-1880) la première synthèse des diverses formes d�érythème polymorphe, d�crites sous plusieurs d�nominations depuis le début du dix-neuvième siècle. Les travaux de l��quipe de Cr�teil (Professeur Jean-Claude Roujeau) ont r�cemment �tabli que les formes b�nignes (cocardes du dos des mains) sont souvent d�origine infectieuse, alors que les formes plus graves, comportant notamment une atteinte des muqueuses, comme on le voit sur ce moulage, correspondent en général à des intol�rances m�dicamenteuses.
Référence : Moulage 1739, collection générale.
Extrait de : Le Musée des moulages de l'Hôpital Saint-Louis. G.Tilles et D.Wallach, 1996. Ed.APHP et Doin

Image pr�c�dente

Image suivante