Qui démasquera l’abbé X ?!

Nous avons récemment évoqué la générosité de Madame Marie-José Pallardy, qui a permis à la BIU Santé de numériser une collection de cartes postales exceptionnelle – sans oublier le don de la bibliothèque de travail constituée par M. et Mme Pallardy sur l’histoire de la radiologie.

Et comme nous le laissions entendre, les débuts de la radiologie n’ont pas inspiré que les médecins. Des esprits badins ont profité de la popularité de cette technique nouvelle pour laisser libre cours à leur imagination.

Quelques exemples de cette mode viennent égayer le sérieux de la collection de cartes postales. Ainsi trouve-t-on des images « à mystère » qui utilisent la radiologie pour divertir le spectateur.

C’est le cas de l’innocente image que nous reproduisons ci-dessous : derrière une palissade agrémentée d’un buisson, on croit deviner les traits d’une charmante jeune femme.

L’application d’un filtre rouge (opportunément fourni avec la carte) permet de découvrir une vérité beaucoup plus dénudée. Vérité juchée de surcroît sur un homme d’église, dont la présence donne finalement sens à une légende auparavant obscure : « Découverte de l’abbé X… par les rayons X. » En l’occurrence, la radiologie est comme l’abbé : elle a bon dos, et sert de prétexte aux plaisanteries libertines. C’est encore le cas de nos jours, et Internet regorge de sites mettant en valeur les radiographies les plus… amusantes (n’insistez pas, nous ne mettrons aucun lien derrière cette rubrique !).

Mais toute la lumière (rouge !) n’est pas encore faite sur cette affaire : quel est ce mystérieux abbé X ? Et quid de cette mention « De la rue (la barbe) » ? Autant de questions qui piquent la curiosité de nos bibliothécaires historiens.

Confrontée à cette énigme historique de la plus haute importance, la BIU Santé fait appel à votre perspicacité pour nous aider à en apprendre davantage sur cet objet insolite. Nous attendons vos commentaires ci-dessous !

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Une réflexion sur « Qui démasquera l’abbé X ?! »

  1. Une piste ? l’abbé Tauleigne, abbé trés experimentateur, mort en 1926 de s’être trop exposé aux rayons X ?

    Pr JLL
    Faculte de Pharmacie Paris Descartes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.