Base biographique

Recherche d'une personne

Nom Entrez des mots ou débuts de mots. L'ordre est indifférent, de même que les caractères accentués ou non. Tous les termes sont tronqués implicitement.
Dates Choisissez l'année exacte, ou des intervalles (1750...1760 = entre 1750 et 1760), ou combinez les deux pour trouver les personnes ayant vécu telle année : année de naissance <1750 et année de décès >1750 donne toutes les personnes vivantes en 1750.

Consultez aussi

"Où trouver le dossier administratif d'un professeur ou d'un étudiant ?".

Contact

La base biographique est gérée par Jean-François Vincent.

Merci de nous signaler rapidement toute erreur ou omission.

Présentation de la base

Présentation de la Base biographique

En quelques mots

Les enregistrements contenus dans cette base peuvent concerner toute personne ayant contribué à l’histoire de la santé, de tous les lieux, de toutes les époques.

On y trouve particulièrement :

  1. des médecins
  2. des pharmaciens
  3. des dentistes
  4. des étudiants dans l’une de ces disciplines
  5. des paramédicaux ou les membres de professions qui leur correspondaient à une époque antérieure : barbiers, matrones...
  6. des savants dont l'activité a un rapport avec la santé
  7. toute personne dont l'œuvre ou l'activité ont été significativement en rapport avec la santé
  8. des patients, des personnages célèbres ayant fait l'objet d'une étude bio-pathologique

La base biographiques contient 57474 enregistrements.

Plus en détail

Typologie des informations contenues dans la Base biographique

La Base biographique permet de chercher des informations de différents types :

  • des informations en texte intégral. Certaines proviennent de répertoires biographiques intégrés à la base de données ; d’autres sont la transcription de sources d’archive.
  • des liens hypertextes qui conduisent à des informations en texte intégral. Un travail systématique est entrepris pour signaler dans la Base biographique les ressources qui sont numérisées dans la bibliothèque numérique Medica : articles de revues, articles de dictionnaires, « titres et travaux scientifiques », ouvrages biographiques… Des données en ligne sur Internet provenant d’autres sites sont également signalées.
  • des références bibliographiques, dont la quasi-totalité sont accessibles dans les collections de la bibliothèque (vous pouvez les consulter dans les salles de lecture, ou commander des reproductions à distance auprès du service de fourniture de documents de la bibliothèque).
  • des informations ponctuelles diverses : présence d’un portrait dans la Banque d’images et de portraits, appartenance de la personne à l’Académie de médecine, par exemple.

En outre, toute information de la Base biographique appartient à un « lot de sources », documenté ; cela permet aux usagers comme aux bibliothécaires de savoir quels dépouillements ont été effectués, et quelle est la source des informations qu’ils consultent.

Dans l’avenir, les informations contenues dans la vedette seront également sourcées : un indicateur signalera quelle est la source biographique qui a fourni le ou les noms de la personne, ses dates de naissance et de mort, etc.

Histoire de la Base biographique

L’origine de la Base biographique est un fichier entretenu par la bibliothèque au fil des décennies depuis une date inconnue du début du XXe siècle. On trouvait dans ce fichier :

  • des informations de base sur les personnes (nom, dates et lieux de naissance et de mort)
  • parfois quelques éléments biographiques sommaires
  • des références bibliographiques, qui renvoient à des documents de la colleciton de la bibliothèque et qui permettent de se documenter sur la personne.

Ce répertoire sur fiches a pris une assez grande extension, et il est devenu un outil très utile pour exploiter la collection.

Au début du XXIe siècle, les fiches ont été rétroconverties sous une forme informatique très simple, qui a permis leur diffusion sur Internet. Le dépouillement des nouvelles acquisitions de livres, ainsi que des articles de périodiques de nature biographique a été continué.

Mais la base ainsi constituée s’est également enrichie de très nombreuses informations nouvelles :

  • grâce à la coopération de l’Académie de médecine, elle a signalé les membres de l’Académie, ainsi que les dossiers biographiques présents à l’Académie
  • elle a été connectée à la Banque d’images et de portraits de la bibliothèque
  • elle a intégré la retranscription intégrale des fiches du « Fichier Laborde » (Ms 5503)
  • elle a intégré le dépouillement de dossiers d’étudiants en médecine effectué aux Archives nationales par Pierre Moulinier
  • des dépouillements systématiques ont été entrepris : données issues de la numérisation, mais aussi dépouillements de dictionnaires ou d’autres ressources qui ne se trouvent pas en ligne et peuvent être essentiels pour la recherche.
  • etc.

Ces enrichissements progressifs ont rendu la Base de plus en plus complexe et peu maniable pour les professionnels qui s’en chargeaient. Le dispositif avait par ailleurs plusieurs limitations techniques : une très faible visibilité extérieure (les moteurs de recherche n’avaient pas accès aux données) ; des données peu structurées, qui rendaient très difficile de fournir aux usagers des informations compréhensibles sur les sources dépouillées, et qui ne permettaient pas de connaître la source des informations de base ; l’impossibilité de connecter ces informations biographiques avec les « données d’autorité » utilisées dans le monde de la documentation.

Pour pouvoir poursuivre son enrichissement et la rendre plus adaptée aux nouvelles ressources documentaires, elle a été entièrement refondue entre 2015 et 2018. La version bêta de cette nouvelle Base biographique a été mise en ligne en mai 2018.

Nous espérons pouvoir poursuivre son évolution dans l’avenir, notamment en permettant sa connexion à d’autres ressources grâce à des identifiants normalisés.

Retour à l'accueil

Brown-Séquard, Charles Edouard

Naissance 08/04/1817 à Port-Louis (Ile Maurice)
Décès 01/04/1894 à Paris
Détails biographiques Physiologiste

Portraits

Répertoires ou dépouillements d'archives biographiques

J.-M. Mouthon. Médecins nés dans l’Océan indien venus soutenir leur thèse à la Faculté au XIXe siècle

Charles-Edouard Brown-Sequard est né le 8 avril 1817 à Port-Louis, « Ile Maurice (Ile de France) », deux ans après que l’Angleterre ait récupéré ce territoire, précédemment français, suite aux traités de Paris en 1814 et de Vienne en 1815. Brown était le nom de son père, américain, disparu avant sa naissance et Séquard, celui de sa mère, française. Venu à Paris faire ses études de médecine, il ne semble pas avoir concouru à l’Externat et ne figure pas dans l’annuaire des AIHP. Il a présenté et soutenu sa thèse à la faculté le 3 janvier 1846, exposant ses « Recherches et expériences sur la physiologie de la moelle épinière » (BIU santé, Paris, 1846, n°2, t 2, 32 p.). Le professeur Fouquier présidait le jury, composé du professeur Gerdy aîné, et des Drs. L. Fleury et Giraldès, Agrégés. Le professeur Orfila était doyen. Relatant ses travaux de recherches sur les grenouilles sous la direction du Dr. Martin-Magron (1810-1872, professeur d’Anatomie et de physiologie), l’impétrant a présenté « les résultats de la section de la moelle épinière et leur application à la théorie des paralysies d’une part, et d’autre part la doctrine de Charles Bell sur les faisceaux de cette moelle ». Au total, « il y a dans la moelle une voie autre que les cordons postérieurs qui sert à la transmission du sentiment. Cette autre voie ne peut être que la substance grise, car lorsqu’on a coupé les cordons antéro-latéraux, le sentiment persiste intact ». Aussitôt, le Dr. Brown-Sequard rentra à l’Ile Maurice pour y exercer. En 1852 il se rendit aux Etats-Unis, puis à Londres en 1859, où il devint l’année suivante « médecin de l’hôpital des paralytiques et des épileptiques de 1860 à 1863 », tout en enseignant au « Collège Royal des médecins de Londres, aux Universités d’Edimbourg et de Glasgow et au collège des médecins de Dublin ». En 1864, il retourna aux E-U pour enseigner pendant deux ans à Harvard. En 1869, il devint « professeur à la faculté de médecine de Paris, chargé du cours de pathologie comparée et expérimentale ». En 1878, il a succédé à Claude Bernard au Collège de France, comme « professeur de médecine expérimentale et directeur de deux laboratoires à l’Ecole des Hautes Etudes », poursuivant les recherches en endocrinologie. Correspondant étranger de l’Académie de médecine en 1868, il est devenu membre de l’Académie des sciences en 1886. Se écrits furent très nombreux, comme en témoignent ses « différentes notices sur ses Travaux scientifiques » (BIU santé, 110133). Un syndrome qu’il a décrit, porte le nom de Brown-Sequard : atteinte de la moelle définie par une « hémiplégie du côté de la lésion, respectant la face, des troubles sensitifs profonds du côté de la lésion avec une anesthésie thermique et douloureuse contro- latérale ». Le professeur Brown-Sequard mourut « à Sceaux, département de la Seine », le 2 avril 1894. Il repose au cimetière Montparnasse, à Paris.

Nom Brown-Sequard, Charles-Edouard
Naissance 08/04/1817 à Port-Louis (Ile Maurice)
Décès 02/04/1894 à Paris

P. Moulinier. Etudiants étrangers et femmes reçus docteurs en médecine à Paris (1807 - 1919)

Cursus scolaire
Doctorat de médecine obtenu en 1826, à l'âge de 29 ans.
Baccalauréat et inscriptions à la Faculté de Médecine de Paris : 4 trimestres 1838-1839, baccalauréat ès lettres 1838 et ès sciences 1840 à Paris
Durée des études à Paris : 1 an

Cette fiche est extraite du corpus des étudiants étrangers.

Nom Brown, Edouard
Naissance 08/04/1817 à Port-Louis (Maurice) (Colonie anglaise)

Notices biographiques provenant de la Base biographique

Physiologiste. Enseigne la physiologie dès le début de sa carrière médicale. Voyage beaucoup et fait de nombreuses conférences à travers le monde puis revient à Paris où il crée un laboratoire de physiologie. Il exerce également la médecine en Angleterre. A partir de 1868 il assure un cours de médecine expérimentale à la Faculté de médecine de Paris. Il succède à Claude Bernard au Collège de France. Président de la Société de biologie, membre de l'Académie des sciences. Il mène de nombreuses recherches et expériences en neurologie, plus particulièrement sur la physiologie du système nerveux, l'épilepsie, la physiologie pathologique de la moelle épinière, la respiration, surtout les glandes à sécrétion interne et publie notamment en 1856 l'étude des capsules surrénales dans les C.R. Acad. Sci. 1856.43.422-25, 542-546 (cote 90167). Publie également en 1856 "Recherches expérimentales sur la production d'une affection convulsive épileptiforme, à la suite de lésions de la moelle épinière" dans Arch. gén. Méd. 7. 1856. 143-149 (cote : 90165).

Nom Brown-Séquard, Charles Edouard

Références bibliographiques

Références bibliographiques entrées jusqu'en 2015

Aminoff (M. J.)- Brown-Séquard : a visionary of sciences.- New-York, Raven press, 1983 (Cote Médecine : 181140)

Biologie médicale. 1943. XXXIII. pp. 49-67, portr. / L. Binet (Cote Médecine : 131847)

Cinquantenaire de la Société de biologie.- Paris, 1859.- portr. (Cote Médecine : 51950)

Conférences d'histoire de la médecine. Université Claude Bernard. Lyon I. pp. 175-95 / J. F. Cier (Cote Médecine : 211270-1981-82)

Gley (E.)- Brown-Séquard- Paris, 1894, 16 p. portr. (Cote Médecine : 64594 (14))

Haymaker (W.)- The founders of neurology.- Springfield, 1970. p. 181, portr. (Cote Médecine : 170967)

Kos. 1984. 6. pp. 144-5, portr. (Cote Médecine : 100625)

La Médecine moderne. 1898. 90. pp. 715-6 (Cote Médecine : 91954)

La vie étrange d'un grand savant, le Pr Brown-Sequard.- Paris : Plon, 1977 (Cote Médecine : 174667)

Les Médecins célèbres.- Editions Mazenod, 1947. pp. 182-3. portr. (Cote Médecine : 210028)

Medical journal and record. 1924. 120. p. 30 (Cote Médecine : 90621)

Medvei (V. C.)- A history of endocrinology.- Lancaster, 1982, pp. 715-7 (Cote Médecine : 176587)

Huguet. Les professeurs de la Faculté de médecine de Paris : dictionnaire biographique (1794-1939)

Huguet, F. Les professeurs de la Faculté de médecine de Paris : dictionnaire biographique, 1794-1939. Paris : Institut national de recherche pédagogique , éd. du C.N.R.S, 1991. p. 534-536 (Cote Médecine : HM Mag.Biogr G 142 / 262917)

Bynum. Dictionary of medical biography

BYNUM, William F. et BYNUM, Helen (dir.). Dictionary of medical biography. Westport : Greenwood Press, 2007, 5 vol. – Vol. 1, p. 269-270. ISBN 978-0-313-32877-0 (Cote Médecine : 270865 / Biographies générales 167 HM)

Zur Geschichte der Endokrinologie und Reproduktionsmedizin (1995)

Gerhard Bettendorf (éd.). Zur Geschichte der Endokrinologie und Reproduktionsmedizin : 256 Biographien und Berichte. - Berlin Heidelberg New York : Springer, 1995. - p. 70 (Cote Médecine : 273943 / HM Mag. Biogr. G 186)

Paris Médical (1911- )

Paris médical. 1911. IV. pp. 495-9, portr. (Cote Médecine : 111502 partie paramédicale)

Le Progrès Médical

Progrès médical. 1894. XIX. pp. 270-1 / 1939. 42-43. pp. 1249-50 / 1946. 53. p. 109 / 1947. 24. pp. 634-8 (Cote Médecine : 90170)

Informations diverses

Membre de l'Académie nationale de médecine

Dossier à l'Académie de Médecine