PrésentationMode d’emploiServices associésRéutilisations

Liste des chapitres

Catalogue des ouvrages en relation avec celui-ci
Liste des pages de ce livre | Le contexte médical de la révolution scientifiqueLittérature médicale en français au XVIIe Cliquez ici pour telecharger tout ou partie de ce document au format Adobe PDF (Acrobat) PDF

Van Helmont, Jean-Baptiste. Les œuvres de Jean-Baptiste Van Helmont, traittant des principes de médecine et physique pour la guérison assurée des maladies : de la traduction de M. Jean Le Conte, Docteur médecin.
Lyon : chez Jean Antoine Huguetan, 1671.

 
Nombre de pages : 404            1-404
[sans numérotation] [Page de titre]
[sans numérotation] A Monseigneur Messire Iean de Vache
[sans numérotation] Table des chapitres
[sans numérotation] Approbations des docteurs de la faculté de Paris. / Consentement. / Permission
1 Préface necessaire pour bien comprendre cette nouvelle doctrine
39 Première partie des principes de physique. / Chapitre premier. La médecine censurée
42 Chapitre II. La logique est inutile pour inventer & donner de la science
46 Chapitre III. L'ignorance de la physique d'Aristote & de Galien
56 Chapitre IV. Des principes des choses naturelles & leurs causes
64 Chapitre V. De l'Archée ou Esprit seminal
65 Chapitre VI. Du premier moteur
66 Chapitre VII. Des elemens
68 Chapitre VIII. Du feu et de la lumière
76 Chapitre IX. De la terre
79 Chapitre X. De l'eau
81 Chapitre XI. De l'air et des qualitez élémentaires
85 Chapitre XII. L'air et l'eau ne peuvent jamais être transmuez l'un à l'autre
88 Chapitre XIII. L'anatomie des vapeurs de l'eau séparée par le firmament : sont la cause materiele des Meteores
93 Chapitre XIV. Il est absolument necessaire qu'il y ait du vuide en la nature
96 Chapitre XV. Les corps qu'on a crû étre mixtes & composez des quatre elemens, tirent leur matiere de la seule eau, & retournement finalement en pure eau insipide & elementaire avec l'histoire du Gas
103 Chapitre XVI. La necessité des Fermens pour les transmutations: comme leur odeur sert de semence aux générations irrégulières & à quelques plantes, métaux minéraux, & ce qui n'ont point de semences visibles
109 Chapitre XVII. L'origine & la naissance des formes
125 Chapitre XVIII. Les astres ne necessitent, & n'inclinent pas, ni pour les vices & pour les vertus. Et la vie & la fortune ne dependent point d'eux
137 Chapitre XIX. Du blas meteorisme
140 Seconde partie. De la digestion des humeurs, des esprits et du pouls. / Traité de la digestion./ Chapitre I. La chaleur ne digere pas efficiemment, mais excitativement
142 Chapitre II. Il y a six digestions au corps humains contre la doctrine des Ecoles qui n'en etablissent que trois
149 Chapitre III. Le pylore est le recteur de la digestion & de toute l'economie stomachique
155 Chapitre IV. Il est necessaire que les qualitez de la vie moienne des transmuables demeurent encor au transmue, après leurs transmutatios, elles donnent souvent occasion aux maladies, & servent de remedes à leur guerison
162 Chapitre V. Il ne se fait point de tartre chez nous qui provienne des excremens ni des sucs alimentaires, & il n'y en a points dans la semence du geniteur qui serve de matiere aux maladies héreditaires
167 Troisième partie. / Traité des humeurs. / Chapitre I. Les sang n'est pas composé de quatre humeurs diférentes
180 Chapitre II. De l'humeur aqueuse, & de ses utilitez inconnües aux Ecoles
183 Traité de l'esprit de vie nommé Archée. / Chapitre I
185 Chapitre II. L'air n'est point attiré par les arteres du cuir & ne sert point d'aliment à l'esprit vital, & les fuligines qu'ont feint etre suscitées au coeur ne sont que réverie
187 Chapitre III. Du blas humain ou du mouvement du coeur & des arteres
197 Traité de l'Ame. de vie nommé Archée. / Chapitre I. L'ame n'est pas raisonnables mais intellectuelle & la raison prend souvent le mensonge pour la vérité
205 Chapitre II. L'image de l'ame
217 Chapitre III. Comme la sensitive à été associée à l'ame immortele après la prevarication & lui a servi d'enveloppe du depuis
223 Chapitre IV. Du siege de l'ame
230 Chapitre V. Des alterations de l'ame sensitive & de ses facultez
240 Quatrieme partie. / Traité des maladies. Chapitre I. / L'essence & la nature des maladies a été ignorée jusqu'à présent, aussi bien que leurs causes tant materiele qu'efficiente
259 Chapitre II. Poursuite & avancement à la connoissance des maladies
263 Chapitre III. Les maladies sont empreintes à la vie même, qui est leur sujet d'inhesion
266 Chapitre IV. Des idées morbides
272 Chapitre V. Des maladies archeeles ou spiritueles
276 Chapitre VI. La naissance ou elevation de l'image morbide
279 Chapitre VII. Division des maladies
280 Chapitre VIII. Des receptions ou malefices lancez spirituelement par les ministres du Demon
285 Chapitre IX. Des malefices materieles & de qu'elle manière ils sont introduis aux corps des maleficiez
290 Chapitre X. Des maladies qui naissent des conceptions
296 Chapitre XI. Des inspirations malignes & autres susceptions etrangeres
298 Chapitre XII. Des retentions & transmissions nuisibles
308 Chapitre XIII. Les maladies, les vices & les vertus sont communiquées du siege de l'ame à toute les parties du corps: & tout ce qui insulte l'ame peut-être chassé par un seul remède
312 Chapitre XIV. L'aliance de l'estomac avec la ratte compose un duumvirat, qui a une puissance souveraine sur toutes les parties du corps
315 Chapitre XV. Les remedes sont un depost de leurs vertus auxiliaires en l'estomac, & son Archée en fait la distribution aux lieux necessaires
318 Chapitre XVI. Il n'y a point de contrariété en la nature de reaction ni de repassion, exepté entre les trascibles, & les étres mouvans
329 Chapitre XVII. La puissance des medicamens expliquée par un songe
341 Traité du calcul
357 Chapitre I. L'erreur des ecoles de medecine touchant les catharres
366 Chapitre II. L'alteration du custos, ou des facultez inouïes que l'auteur loge à l'entrée du larynx, & a la baze du cerveau, cause le rheume, l'enrouëure, & la toux
371 Traité des fiévres. / Chapitre I
374 Chapitre II. La cause des mouvemens & des retours des accez selon l'Ecole de medecine
377 Chapitre III. La vraye espece des fievres
380 Chapitre IV. Difference des fiévres
381 Chapitre V. Le siege des fiévres
384 Chapitre VI. Considerations sur la fiévre quarte
386 Chapitre VII. La vraye cause des rigueurs des fiévres
387 Chapitre VIII. Du bâillement
388 Chapitre IX. De la curation des fiévres, où la saignée, purgation & autres remedes usuels sont premierement examinez
390 Chapitre X. Examen de la purgation
392 Chapitre XI. Examen des scarifications, ouvertures des hemorrhoïdes, &c
Nombre de pages : 404            1-404