PrésentationMode d’emploiServices associésRéutilisations

Liste des pages

 
Dionyse, Alexandre.
A Paris, chez Jean Parant, 1581.
[In Lymphaticos quosdam, qui sola frigida vulnera curari volunt. Q.S.F.C., f. A1v ; A Messieurs Remy Doulcin et Antoine de Bauge docteur en medecine demourans à Vendosme, 22 novembre 1580, f. A2r-A3v ; S’ensuit la copie de la sentence de deux belles questions sur la curation des harquebuses, et autres playes, donnee par M. Laurent Joubert, premier Lecteur du Roy, et Chancelier en l’Université de Medecine à Montpellier, Conseiller et Medecin ordinaire du Roy de Navarre : Dediee A tresheroïque et magnanime Prince Henry troisieme, Roy de Navarre : par Maistres d’Angeron et Martel ses Chirurgiens ordinaires. La premiere question. S’il est possible de guarir une harquebusade avec de l’eau simple et froide. La seconde question. De la decoction celebree en Languedoc, pour toutes playes et ulceres, nommément des harquebusades, A Bergerac, Lancelot vadasot, 1577, f. E1r ; Epistre, de Bergerac, 25 May 1577, f. E1v ; A mes Treschers freres, et amis, maistres Jaques d’Angaron, et François Martel, Chirurgiens ordinaires du Roy de Navarre : tresçavans et experts, Salut. Vostre bon amy Joubert, f. E2r-E3r ; Epigramme du sieur Aleph, en recommandation de ce petit traicté, f. G2v-G3v]
Cote : 90958 t. 199 n° 4.
Exemplaire numérisé : BIU Santé (Paris)
Nombre de réponses : 54                                                                      1-54
Nombre de réponses : 54                                                                      1-54