PrésentationMode d’emploiServices associésRéutilisations

Génération de PDF

 
Manuscrit
Falret, Jean-Pierre.
1869.
Exemplaire numérisé : BIU Santé (Paris)
Nombre de pages : 360
Veuillez choisir ce que vous souhaitez télécharger au format PDF : L'ouvrage complet  Une sélection de pages (à préciser ci-dessous)

 sn  [Plat]
 sn  [Contreplat]
 sn  [Page de garde]
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 1  28 Juin 1869. Plan du discours
 2  
 3  Discours prononcé à la Société médico-psychologique, le 28 Juin 1869, sur la folie avec conscience
 4  
 5  Préambule. 1° Partie théorique, ou généralités
 6  
 7  
 8  Historique rapide
 9  
 10  
 11  
 12  
 13  2° Partie clinique
 14  
 15  1° Le délire de persécution. 2° La folie raisonnante
 16  3° La perte du libre arbitre par la dépossession de soi-même. 4° Distinction entre la conscience morale, psychologique et la conscience de son état
 17  
 18  
 19  
 20  
 21  
 22  Auteurs cités dans le discours du 28 Juin 1869
 23  
 24  
 25  11 Août 1869. Description du suicide instinctif avec conscience de son état
 26  
 27  
 28  
 29  
 30  
 31  
 32  
 33  
 34  
 35  
 36  
 37  
 38  
 39  16 Août 1869. 3° partie. Applications pratiques
 40  
 41  
 42  
 43  
 44  
 45  
 46  
 47  
 48  
 49  1° Séquestration
 50  
 51  
 52  
 53  
 54  
 55  
 56  
 57  
 58  
 59  
 60  
 61  
 62  2° Applications médico-légales
 63  
 64  
 65  
 66  
 67  20 Décembre 1868. Description du suicide instinctif envisagé surtout au point de vue du danger qu'il présente
 68  
 69  
 70  
 71  
 72  
 73  
 74  
 75  26 Janvier 1869. La maladie du doute ou du toucher par la contagion morale
 76  
 77  25 Janvier 1869. Maladie du doute. Monomanie avec conscience; Recherche du pourquoi, de l'impossible; Hésitation continuelle dans les pensées et dans les actes
 78  
 79  
 80  
 81  Marche de la maladie. Pronostic. Diagnostic
 82  Traitement physique et moral. Médecine légale / 26 Mars 1869. Recherches à faire sur la folie avec conscience de son état
 83  
 84  
 85  
 86  
 87  
 88  
 89  
 90  
 91  
 92  
 93  
 94  
 95  
 96  
 97  
 98  
 99  
 100  5 Avril 1869. La lypémanie raisonnante
 101  
 102  
 103  
 104  
 105  
 106  
 107  
 108  
 109  
 110  
 111  
 112  
 113  
 114  27 Avril 1869. De la conscience de son état dans l'hallucination et dans les autres phénomènes du délire
 115  
 116  
 117  
 118  
 119  
 120  
 121  
 122  
 123  
 124  
 125  
 126  
 127  
 128  
 129  
 130  
 131  
 132  
 133  
 134  
 135  
 136  
 137  
 138  
 139  18 Mai 1869. Recherches à faire dans les auteurs sur la folie avec conscience
 140  
 141  20 Mai 1869. La folie caractérisée par la crainte des objets extérieurs est-elle toujours accompagnée de la conscience de son état ?
 142  26 Mai 1869. Phrases extraites du rapport d'Aubanel sur le séminariste Rimbault et relatives à la conservation de la conscience chez les aliénés
 143  
 144  10 Juin 1869. L'absence de conscience de son état considérée par mon père comme le caractère essentiel et pathognomonique du délire
 145  
 146  14 Juin 1869. Note sur les idées instincts et sentiments réflexes
 147  
 148  
 149  
 150  
 151  
 152  
 153  
 154  
 155  
 156  
 157  25 Juin 1869. Extrait du discours de M. Michéa sur la responsabilité partielle. Passage relatif à la conscience de son état considérée comme caractère non absolu et non constant de la folie
 158  
 159  
 160  
 161  
 162  
 163  
 164  
 165  
 166  
 167  Résumé de M. Claude Bernard, sure les quatre centres nerveux de l'homme, dans son discours à l'Académie Française
 168  
 169  
 170  
 171  
 172  
 173  
 174  
 175  28 Juin 1869. Erreurs à combattre relativement à l'observation clinique des folies avec conscience
 176  
 177  
 178  
 179  
 180  
 181  
 182  
 183  
 184  
 185  
 186  
 187  29 Août 1869. Phrases extraites du livre de M. Moreau, sur le haschisch, à propos de la conscience de son état
 188  
 189  29 Août 1869. Phrases extraites de l'article Délire d'A. Foville, à propos de la conscience de son état
 190  
 191  29 Août 1869. Phrases extraites de l'article Délire de Foville fils, au sujet de la définition et de la nature du délire
 192  
 193  
 194  
 195  
 196  
 197  
 198  12 Octobre 1869. Médecine légale de la folie avec conscience: trois systèmes en présence
 199  
 200  
 201  
 202  [Sur un état mental peu connu: "maladie du doute"]
 203  
 204  
 205  
 206  
 207  
 208  
 209  
 210  
 211  
 212  
 213  
 214  
 215  
 216  
 217  
 218  
 219  
 220  
 221  
 222  
 223  
 224  
 225  
 226  
 pb  
 pb  
 227  Préambule du discours
 228  1 ère Partie. Psychologie
 229  2 ème Partie. Pathologie générale / 3 ème Partie. Pathologie spéciale ou clinique
 230  4 ème Partie. Applications sociales et médico-légales
 231  1 ère variété. Variété émotive ou impulsive
 232  1° Folie impulsive - suicide
 233  
 234  2° Folie impulsive: homicide
 235  2 ème variété. Folie du doute avec crainte du contact des objets extérieurs. 1° Dispositions générales de l'intelligence, de la sensibilité et de la volonté
 236  
 237  2 ° Idées prédominantes / Maladie du doute
 238  
 239  
 240  
 241  
 242  
 243  Maladie du toucher
 244  
 245  
 246  
 247  
 248  
 249  Séquestration
 250  
 251  
 252  
 253  
 254  
 255  
 256  
 257  Médecine légale de la folie avec conscience
 258  
 259  
 260  Questions soumises à l'examen de la société
 261  
 262  19 Août 1869. Plan de la première partie ou partie théorique
 263  
 264  Cas dans lesquels on observe la conservation de la conscience dans la folie: 1° période d'incubation; 2° période de convalescence; 3° ca de doublement de la personnalité
 265  
 266  
 267  
 268  Apparition et disposition alternative de la conscience et son état mental, dans les états toxiques et dans la pseudomonomanie de M. Delasiauve. Preuves à donner contre la responsabilité partielle
 269  
 270  
 271  
 272  
 273  
 274  
 275  Etude des éléments psychiques primordiaux du délire, c'est-à-dire des idées, des émotions et des impulsions morbides, accompagnées de conscience et l'état maladif comme prolégomène de l'étude des états cliniques complexes formant des variétés maladives
 276  
 277  
 278  
 279  Le criterium de la conservation de la conscience, bon pour séparer les hallucinations compatibles avec la raison de celles qui accompagnent le délire, et surtout pour les hallucinations de la vue, n'est plus applicable aux émotions, aux impulsions ni avec idées fausses
 280  
 281  La notion de l'aliéné en général que l'on doit rayer du vocabulaire de la science, doit être conservée au point de vue des applications sociales et médico-légales
 282  
 283  
 284  
 285  
 286  
 287  
 288  
 289  Les folies avec conscience n'ont pas, comme beaucoup de délires partiels, une marche progressive de la monomanie simple à un délira et plus en plus compliqué; elles sont ou rémittentes, ou intermittentes, mais sans progression régulière
 290  
 291  
 292  La folie avec conscience peut bien arriver à se stéréotyper et à s'immobiliser, après une longue durée de la maladie, mais elle n'aboutit jamais à la démence vraie
 293  
 294  
 295  Deux classes principales de faits, au point de vue de la marche, parmi les cas de folie avec conscience: 1° les cas continus mais très rémittents (maladie du toucher) et 2° les faits franchement intermittents (hypochondrie morale, impulsions au suicide et à l'homicide
 296  Trois caractères distinctifs entre la raison et la folie: 1° la perte de la liberté; 2° la perte de la conscience et son état, et la transformation de l'individu malade, n'existent pas nécessairement chez tous les aliénés, les uns manquant du second et les autres du 3° caractère; mais ce n'est pas sur ces caractères abstraits et théoriques que doit reposer le diagnostic de la folie, mais bien sur l'ensemble des caractères cliniques
 297  
 298  
 299  
 300  
 301  
 302  
 303  
 304  Même à l'état normal, les théologiens et les casuistes admettent que l'homme n'est pas maître de la production de ses idées, tout en en ayant conscience et qu'il n'est responsable que lorsqu'il les entretient; or, dans l'état maladif, la production des idées est également spontanée et automatique, mais la force de résistance manque pour les combattre et les faire disparaître
 305  
 306  
 307  
 308  
 309  
 310  
 311  
 312  Trois sens du mot conscience: 1° la conscience morale; 2° la conscience psychologique; 3° la conscience de son état maladif
 313  
 314  
 315  
 316  
 317  
 318  
 319  
 320  
 321  
 322  
 323  Tous les aliénistes admettent aujourd'hui qu'il existe des états maladifs du trouble intellectuel dans lesquels les malades ont la conscience de leur état, mais tous n'admettent pas que ces malades soient des aliénés et surtout qu'ils soient irresponsables de leurs actes
 324  
 325  
 326  
 327  Confondre la conscience de ses idées et de ses actes, avec la puissance et les empêcher de se produire, comme le font le vulgaire et les savants, c'est confondre deux faits psychiques bien différents, savoir et pouvoir. La maladie peut éteindre la force de résistance, la possibilité de se gouverner, sans éteindre le sens ultime, la vue intérieure qui joue le rôle de l'inutile Cassandre: elle voit ce qu'elle ne peut empêcher
 328  
 329  
 330  
 331  
 332  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 pb  
 sn  [Page de garde]
 sn  [Contreplat]
 sn  [Plat]