L. 844.  >
À André Falconet, le 30 octobre 1665

Monsieur, [a][1]

Je viens de recevoir votre dernière par les mains de Monsieur votre frère, je vous remercie de l’affection que vous avez pour moi et pour mon fils Charles ; peut-être que quelque jour il aura l’occasion de vous aller voir à Lyon. Je n’ai point besoin du catalogue de la foire de Francfort, [2] on y met trop de faussetés. J’aime mieux avoir un livre nouvellement imprimé à Genève chez MM. de Tournes [3] in‑4o, Io. Dallæi de Scriptis Dionysii, etc. [1][4] C’est un ouvrage plein de doctrine et qui réfutera beaucoup d’erreurs de l’ancienne histoire ecclésiastique, laquelle contient aussi bien des faussetés. Le P. Théophile [5] ne se vend point ici, on en allègue pour raison que l’on en refait plusieurs cartons à Lyon. Ils n’en vaudront pas mieux, c’est châtrer un auteur après sa mort ; à force de trop attendre, j’en ai passé mon envie qui peut-être ne reviendra plus, non eadem est ætas, non mens, sed tempus acerbum[2][6] avec grande apparence et appréhension de pis.

Les Hollandais sont allés braver les Anglais jusque dans leurs ports, [7] comme ceux-ci étaient venus jusqu’au Texel. [3][8] Le roi de Danemark [9] est résolu d’envoyer un ambassadeur en Hollande et à Paris ; on dit que ce serait le même qui était ici il y a trois ans, savoir M. Hannibal Sehested. [10] Apparemment, ce roi voudrait procurer quelque accord entre les Anglais et les Hollandais. [4] Cet ambassadeur était fort agréable à notre roi, [11] il me témoignait beaucoup d’affection, mais il me paya trop mal ; à cela près, il était excellent homme et grand personnage. La plupart de nos malades n’entendent point leur devoir du côté des grâces qu’ils doivent à un médecin. Je vous baise les mains et suis de toute mon âme votre, etc.

De Paris, ce 30e d’octobre 1665.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de André Falconet à Guy Patin, le 30 octobre 1665.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0844
(Consulté le 20.11.2019)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.