Fiche biographique
Du Clos, Samuel
Médecin de Metz et ami de Guy Patin, qui a surtout parlé de lui [1] comme intermédiaire sûr de ses correspondances avec l’Allemagne. Notre édition contient une lettre qu’il a écrite à Patin le 26 décembre 1656.

Fils de Samuel i Du Clos (v. note [1], lettre latine 336), [2] Samuel [ii] avait été reçu docteur en médecine de l’Université de Montpellier en 1639 (Dulieu). La France protestante (tome iv, page 364) le dit « médecin habile, qui accompagna à Constantinople les ambassadeurs des états généraux et, à son retour, se fixa à Berlin où il s’acquit une grande réputation pour son fébrifuge appelé poudre de Du Clos, dont à sa mort il légua le secret à la maison des orphelins et à l’école de charité ». Il semble être le même que le Samuel Cottereau Duclos dont parlent les biographies médicales : natif de Metz, docteur en médecine de Montpellier, membre de l’Académie des sciences en 1666, qui se distingua par ses écrits sur les eaux minérales et embrassa le catholicisme, se fit capucin en 1685 et mourut en 1715 (Panckoucke).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Fiche biographique : Du Clos, Samuel.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8043
(Consulté le 12.08.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.