L. latine 408.  >
À Johann Georg Volckamer, le 4 novembre 1666

[Ms BIU Santé 2007, fo 209 vo | LAT | IMG]

Au même. [1]

Très distingué Monsieur, [a][1]

J’ai reçu votre dernière par l’entremise de deux jeunes hommes de Hambourg, qui me seront toujours parfaitement recommandés à cause de vous et de leurs propres personnes. Je suis sincèrement peiné que le très savant M. Michael Dilherr [2] souffre des yeux : [3] ce mal est fréquent chez les hommes d’étude ; les veilles et le vin nuisent à sa guérison ; vous vous souvenez de Martial, Vinum Phryx, oculus bibit venenum[2][4] Dieu fasse qu’il se rétablisse promptement. Je le salue avec nos autres amis, MM. Richter, [5] Fabricius, [6] Felwinger, [7] etc. Pour les honnêtes chrétiens, toutes les années sont climatériques : [8] ce dénombrement futile nous est venu de la fange de Platon, [9] beau conteur de balivernes, post somnia Pythagoræ[3][10][11] La saignée des veines basiliques est chez nous le plus grand remède de l’ophtalmie, [12][13] pratiquée aux deux bras, surtout celui du côté atteint, très souvent répétée, avec la fomentation d’eau tiédie tirée de la Seine. [14][15] Après avoir contenu l’afflux bilieux [16] vers l’œil et calmé la douleur, nous purgeons doucement [17] avec casse [18] et feuilles de séné [19] en décoction convenablement préparée ; mais il ne faut surtout pas se hâter, car autrement la purgation est périlleuse. La phlébotomie est bien plus sûre, elle n’est pas moins nécessaire dans cette affection qu’elle n’est dans la fièvre continue [20] ou dans l’angine, [21] et autres inflammations internes. [4] Je recommande à votre protection les lettres ci-incluses. [5] Adieu.

De Paris, le 4e de novembre 1666.

Votre G.P.


a.

Brouillon autographe d’une lettre que Guy Patin a écrite à Johann Georg Volckamer, Ms BIU Santé 2007, fo 209 vo.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Johann Georg Volckamer à Guy Patin, le 4 novembre 1666.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1442
(Consulté le 28.01.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.