À Claude II Belin, le 18 janvier 1633

Note [5]

« que peu de remèdes pour bien soigner, mais choisis et éprouvés ».

Les Piètre étaient une grande famille d’éminents médecins parisiens, que Guy Patin tenait dans la plus haute estime et dont plusieurs membres furent ses maîtres et amis.

Patin a très abondamment chanté les louanges de la famille Piètre à l’intention de ses correspondant car, ayant fort peu publié, ils n’étaient gère connus en dehors de Paris.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Claude II Belin, le 18 janvier 1633, note 5.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0015&cln=5
(Consulté le 13.04.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.