À Charles Spon, le 9 mai 1643

Note [19]

V. note [9], lettre 37, pour le cardinal Arnaud d’Ossat.

Philippe de Mornay (Buhy, Val-d’Oise 1549-La Forêt-sur-Sèvre 1623), seigneur du Plessis, communément appelé Duplessis-Mornay, a été l’un des plus illustres représentants de la Réforme en France à l’époque d’Henri iv. Converti au calvinisme après la mort de son père, il se rallia en 1576 au parti d’Henri de Navarre, dont il devint un des principaux conseillers. Il remplit pour lui avec succès plusieurs missions diplomatiques en Angleterre et aux Pays-Bas, puis négocia l’accord conclu entre Henri iii et le futur Henri iv à Plessis-les-Tours en 1589. En récompense, il reçut le gouvernement de la ville de Saumur. Après la conversion et l’accession d’Henri iv au trône de France, Duplessis-Mornay, délaissé par celui qu’il avait tant aidé, perdit son influence à la cour, mais joua un rôle de premier plan au sein de l’Église réformée, ce qui lui valut le surnom de pape des huguenots. Il favorisa la fondation de l’académie de Saumur en 1599.

En 1598, il avait publié son traité De l’Institution, usage et doctrine du saint sacrement de l’Eucharistie en l’Église ancienne. Ensemble quand, comment et par quels degrés la messe s’est introduite en sa place (La Rochelle, Jérôme Haultin, in‑4o), vigoureuse attaque contre la messe catholique. Duplessis-Mornay eut à défendre son livre, mais sans succès, contre les violentes attaques du cardinal Du Perron (conférence de Fontainebleau, 4 mai 1600). Retiré à Saumur après cet échec, qui lui avait confirmé la chute de toute son influence auprès d’Henri iv, il s’employa à défendre la liberté des protestants contre la politique de Marie de Médicis et de Louis xiii, et favorisa les tendances œcuméniques au sein de la Réforme (G.D.E.L.).

Philippe de Marnix (Bruxelles 1548-Leyde 1598), baron de Sainte-Aldegonde, écrivain et diplomate flamand, fut ami de Calvin et l’un des auteurs de la révolution des Pays-Bas.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 9 mai 1643, note 19.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0081&cln=19
(Consulté le 27.02.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.