À Charles Spon, le 18 janvier 1644

Note [55]

Nugo (nugator, le diseur de balivernes, le débauché, en latin) est un jeu de mots sur le nom de Juan de Lugo y de Quiroga (Madrid 1583-Rome 20 août 1660). Membre d’une famille noble originaire de Séville, il avait étudié les lettres à Séville puis la philosophie à Salamanque, avant d’entrer chez les jésuites en 1603 malgré l’opposition de sa famille ; il fit don à la Compagnie du patrimoine considérable qu’il avait recueilli à la mort de son père. Appelé à Rome en 1623 par le général de son Ordre, il professa pendant vingt ans au Collegio Romano. Nommé cardinal le 14 décembre 1643, il reçut le chapeau le 2 mai suivant. Il intervint pour l’introduction du quinquina (Cortex peruvianus, écorce du Pérou, v. note [7], lettre 309) comme remède en Europe, ce qui valut à ce médicament le surnom de poudre du cardinal de Lugo. Théologien fort estimé, il écrivit de nombreux ouvrages consacrés à la morale, à la dogmatique, et aux relations entre le droit et la justice. Contrairement à ce que Guy Patin a dit de lui, son train de vie était humble, avec beaucoup d’attachement pour le soulagement de la pauvreté.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 18 janvier 1644, note 55.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0099&cln=55
(Consulté le 16.06.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.