À Charles Spon, le 8 novembre 1644

Note [1]

« Puisse Dieu le permettre. »

V. note [12], lettre 92, pour les Institutions médicales de Caspar Hofmann, dont le libraire Jean-Antoine i Huguetan achevait alors l’impression à Lyon.

Le frontispice présente un petit portrait de l’auteur en médaillon, avec sa devise ;

Sic ego cantabricam cum spinis tempero rusci.

[Quant à moi, j’équilibre ainsi les épines du myrte sauvage avec la giroflée].

Il est placé au-dessus du faux titre qui est flanqué de deux colonnes.

Sous le faux titre, dans un cartouche, est dessinée une vue cavalière des remparts et de la ville de Nuremberg.

V. note [9], lettre latine 125, pour la présentation de ce même frontispice par Hofmann lui-même (mais il le destinait à ses œuvres complètes de Galien en grec et français qui n’ont jamais vu le jour).

Le livre contient deux index : au début, celui des chapitres (Index capitum) ; à la fin, celui des matières (Index rerum et verborum memorabilium, quæ hoc Institut. Medic. volumine continentur, in sex partitus [Index des choses et des mots remarquables contenus en ce volume des Institut. Médic., divisé en six livres]).

L’achevé d’imprimer est du 18 mars 1645.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 8 novembre 1644, note 1.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0115&cln=1
(Consulté le 20.01.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.