À Charles Spon, le 7 février 1648

Note [17]

Le libraire lyonnais Jean-Antoine i Huguetan s’était lancé, avec son associé Pierre Ravaud et l’aide scientifique de Charles Spon, dans la réédition des Opera de Daniel Sennert que Guy Patin avait fait publier en 1641 à Paris (v. note [12], lettre 44).

C’était le début d’une longue dispute sur le droit des Lyonnais à réimprimer un ouvrage dont les cinq libraires parisiens associés, qui avaient assuré à grands frais la première parution, prétendaient détenir le privilège. S’estimant en être le véritable titulaire, Patin leur contestait ce droit, et encourageait les Lyonnais à ne pas se soucier de leurs protestations et de leurs menaces. Patin donnait ici à Spon des conseils sur la manière d’en ordonner le contenu. Le projet aboutit néanmoins (v. infra note [20]).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 7 février 1648, note 17.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0150&cln=17
(Consulté le 19.01.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.