À Charles Spon, le 20 mars 1649

Note [28]

Corbeil, aujourd’hui Corbeil-Essonnes, dans le département de l’Essonne, à sept lieues (28 kilomètres) au sud de Paris, se situe au confluent de l’Essonne et de la Seine. Sa voisine, Essonnes, sur la rivière de même nom, lui a été réunie en 1951.

Par leur situation sur la Seine, aux confins de la Beauce et de la Brie, Corbeil et Essonnes, plus rurale, contrôlaient au xviie s. l’accès de Paris depuis Fontainebleau et formaient un important centre commerçant (transport fluvial), industriel (moulins hydrauliques, poudrières, laminoirs) et agricole (vignes). Sans même être occupé par Condé, Corbeil n’aurait plus été d’aucune utilité pour les Parisiens puisque la crue de la Seine leur interdisait tout commerce avec cette ville d’amont, source potentielle de ravitaillement.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 20 mars 1649, note 28.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0166&cln=28
(Consulté le 08.08.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.