À Nicolas Belin, le 27 mars 1649

Note [5]

Outre le Parlement de Paris et les généraux frondeurs, le parlement de Normandie, rallié au duc de Longueville (v. note [4], lettre 168), avait envoyé des députés à Saint-Germain pour défendre ses intérêts propres ; l’émissaire de Longueville était un capitaine de ses gendarmes, dénommé Anctoville.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Nicolas Belin, le 27 mars 1649, note 5.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0169&cln=5
(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.