À Charles Spon, le 4 février 1650

Note [17]

Nicolas Buon, libraire de Paris, rue Saint-Jacques, à l’enseigne de Saint-Claude et de l’Homme sauvage, était mort en 1628, laissant sa seconde femme, Marie Drouin, poursuivre ses activités (Renouard et Jestaz).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 4 février 1650, note 17.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0216&cln=17
(Consulté le 04.02.2023)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.