À Charles Spon, le 3 mai 1650

Note [23]

Marin Cureau de La Chambre (Saint-Jean-d’Assé près du Mans 1594-Paris 29 novembre 1669) avait été reçu bachelier, licencié et docteur de l’Université de médecine de Montpellier en la même année 1628 (Dulieu). Médecin ordinaire de Louis xiii, il s’était acquis l’estime et la confiance de Richelieu et du chancelier Séguier, alors en disgrâce temporaire. Louis xiv, dont il devenait à son tour médecin ordinaire, appréciait surtout son talent, dont il se disait doué, de reconnaître le caractère et la capacité de chaque individu sur la seule inspection de sa physionomie (v. note [12], lettre 307).

L’un des premiers membres de l’Académie française en 1635, Marin Cureau de La Chambre le fut aussi de l’Académie des sciences en 1666. Il a publié de nombreux ouvrages sur des sujets divers de science et de médecine (O. in Panckoucke), Guy Patin en a cité quelques-uns dans la suite de ses lettres.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 3 mai 1650, note 23.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0226&cln=23
(Consulté le 19.01.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.