À Charles Spon, le 16 août 1650

Note [25]

Premier quatrain de l’Élégie pour Ovide (et contre la tyrannie du prince, Auguste), longue de sept pages, signée Jean de Lingendes (Moulins 1585-1616, cousin de l’homonyme évêque de Macon, v. note [1], lettre 431), qu’on trouve au début des Métamorphoses d’Ovide traduites en prose française [par N. Renouard] et de nouveau soigneusement revues et corrigées. Avec xv discours contenant l’explication morale des fables. Ensemble quelques épîtres traduites d’Ovide et divers autres traités dont cette impression a été augmentée (Paris, Vve L’Angelier, 1617, 2 volumes in‑8o).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 16 août 1650, note 25.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0240&cln=25
(Consulté le 27.10.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.