À Charles Spon, le 16 août 1650

Note [9]

Élie Béda (v. note [27], lettre 155), avant de s’attacher le titre de sieur des Fougerais, avait voulu être dit sieur de La Gourmandière (v. note [3] des Décrets et assemblées dans les Commentaires de la Faculté en 1651-1652). Il était le fils aîné de Jean Bedé de La Gourmandière ou Gormandière (1563-1648), avocat protestant au Parlement de Paris, originaire d’Anjou, qui a laissé des écrits sur les questions religieuses et politiques.

Guy Patin a signalé la conversion de Béda au catholicisme en avril 1648, ce qui aurait donné motif à son père de commenter l’événement. Élie aurait donc changé son nom de famille de Bedé en Béda, avant d’y mettre une rallonge.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 16 août 1650, note 9.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0240&cln=9
(Consulté le 17.04.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.