À André Falconet, le 2 décembre 1650

Note [2]

« dans Domitien : “ Tout ira bien ” » ; ultime chapitre (xxiii) de la Vie de Domitien, le dernier des douze Césars dont Suétone a écrit les vies :

Ante paucos quam occideretur menses cornix in Capitolino elocuta est : Εσται παντα καλως. Nec defuit qui ostentum sic interpretaretur :

Nuper Tarpeio quæ sedit culmine cornix,
“ est bene ” non potuit dicere, dixit “ erit ”
.

[Quelques mois avant son assassinat, une corneille fit entendre au Capitole les mots suivants : « Tout ira bien ». {a} Et il ne manqua pas de se trouver quelqu’un pour interpréter de la sorte ce présage :

« La corneille qui s’est récemment posée sur le mont Tarpéien n’a pas pu dire que “ tout va bien ”, elle a dit “ tout ira bien ”. »


  1. En grec dans le texte : estaï panta kalôs.

L’ami qui écrivait de Hollande pouvait être Marc-Antoine Ravaud, le libraire lyonnais.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à André Falconet, le 2 décembre 1650, note 2.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0251&cln=2
(Consulté le 28.01.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.