À Charles Spon, le 7 mars 1653

Note [23]

« dont Claude Saumaise, homme incomparable, est le chef qui mène la troupe, presque le seul qui tienne encore le premier rang. Dieu fasse que la destinée l’y maintienne longtemps. Seul en effet, dans le siècle où nous sommes, il soutient les Camènes dolentes » ; Juvénal (Satire vii, vers 2‑5) :

Solus enim tristes hac tempestate Camenas
respexit, cum iam celebres notique poetæ
balneolum Gabiis, Romæ conducere furnos
temptarent
.

[Lui seul, dans le siècle où nous sommes, a jeté un regard d’intérêt sur les Camènes {a} dolentes ; alors que de poètes déjà connus, célèbres, essayaient de louer un petit établissement de bains à Gabies ou des fours de boulanger à Rome].


  1. Les Muses.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 7 mars 1653, note 23.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0307&cln=23
(Consulté le 21.01.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.