À Charles Spon, le 1er juillet 1653

Note [8]

« Le pape Pie v est mort, chose admirable ! Parmi tant de papes, il y en a seulement eu cinq de pieux. »

Cette épigramme, intitulée Sophisticum cuiusdam scomma in summos Pontifices [Raillerie trompeuse d’un quidam contre les souverains pontifes], est tirée des Exercitationes equestres… [Essais équestres…] (Nancy, 1622, xlviii, 3e centurie, page 110) de Christophe Cachet ; elle est très proche, mais distincte d’une autre que Guy Patin a déjà citée, v. note [3], lettre 61.

Charles Spon avait pu lire la « vie des deux bons papes » qu’il avait trouvée belle dans les Les vies, mœurs et actions des papes de Rome… d’Alfonso Chacon… (Paris, 1651, v. note [2], lettre 304).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 1er juillet 1653, note 8.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0321&cln=8
(Consulté le 21.06.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.