À Claude II Belin, le 12 novembre 1653

Note [7]

Emmanuel-François Garnier, sieur de Maurivet, avait été reçu, en 1641, conseiller au Parlement de Paris, en la troisième Chambre des enquêtes, puis président à la Cour des aides (Popoff, no 1277). Sa faute avait été de prendre une place d’intendant de justice dans l’armée frondeuse (Jean-Baptiste Mailly, L’Esprit de la Fronde…, La Haye, 1773, tome v, livre xiii, page 318).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Claude II Belin, le 12 novembre 1653, note 7.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0331&cln=7
(Consulté le 04.02.2023)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.