À Charles Spon, le 25 novembre 1653

Note [54]

V. note [21], lettre 312, pour L’Antimoine justifié… d’Eusèbe Renaudot, alors récemment publié chez Jean Hénault.

Fils du libraire-imprimeur parisien Mathurin Hénault, Jean avait été reçu libraire en 1635 pour devenir adjoint du syndic en 1661. Il était installé rue Saint-Jacques, à l’enseigne de L’Ange gardien et saint Raphaël. Il mourut après 1674 (Renouard).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 25 novembre 1653, note 54.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0332&cln=54
(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.