À Charles Spon, le 6 janvier 1654

Note [60]

Signe : « marque que chacun en particulier a choisie pour marquer les actes auxquels il a consenti. Le vrai signe est l’apposition de son nom au bas d’un contrat, d’un billet. On le dit par extension, d’un paraphe, d’une marque que font ceux qui ne savent pas écrire, de l’empreinte d’un cachet. On l’appelle aussi seing » (Furetière).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 6 janvier 1654, note 60.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0336&cln=60
(Consulté le 14.08.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.