À Claude II Belin, le 7 septembre 1654

Note [5]

« À défaut de génie, c’est l’indignation qui forge les vers. Telle quelle, c’est l’œuvre d’un homme en colère et qui vomit sa bile ou sa rage sur des collègues qui ne sont pas tout à fait innocents. » Si natura negat, facit indignatio versum/ qualemcumque potest, quales ego vel Cluvienus […et ils sont ce qu’ils sont. Voyez les miens, voyez ceux de Cluviénus] (Juvénal, Satire i, vers 79‑80). La première des deux phrases latines a été ajoutée par Guy Patin dans la marge (sans doute à la relecture de sa lettre).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Claude II Belin, le 7 septembre 1654, note 5.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0368&cln=5
(Consulté le 18.09.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.