À Hugues II de Salins, le 30 avril 1655

Note [13]

« polypharmaque ».

Le médecin hollandais Petrus Forestus (Peter Van Foreest, Alkmaar 1522-ibid. 1597) alla compléter ses études dans les principales villes d’Italie, se fit recevoir docteur à Bologne, suivit à Padoue les leçons d’André Vésale, puis passa en France où il se montra assidu aux cours de Jacques Dubois (Sylvius) à Paris, qui lui conseilla de s’installer à Pluviers en Beauce ; mais il n’y resta qu’un an et retourna enfin aux Pays-Bas. Foreest habita pendant près de 40 ans à Delft où la ville lui faisait une pension considérable en récompense des grands services qu’il avait rendus pendant une épidémie meurtrière. En 1575, il se rendit à Leyde pour y ouvrir les cours de médecine. Ayant passé de nouveau 10 ans à Delft, il partit finir ses jours à Alkmaar. (G.D.U. xixe s. et F.‑G. Boisseau in Panckoucke).

V. notule {c}, note [27], lettre latine 4, pour ses 28 livres d’Observationum et curationum medicinalium [Observations et de guérisons médicales] (Francfort, 1602), qui ont donné lieu à de nombreuses éditions partielles, diversement enrichies et commentées, jusqu’en 1661 (v. note [47] de Guy Patin éditeur des Opera omnia d’André Du Laurens en 1628, pour celle de Rouen, 1653, contenant 32 livres d’observations). Guy Patin a qualifié Forestus de simia Ferneli [singe de Fernel] : v. note [4], lettre 901.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 30 avril 1655, note 13.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0401&cln=13

(Consulté le 20/07/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.