À Charles Spon, le 13 juillet 1655

Note [24]

Faire le fin : « ne vouloir pas expliquer ses sentiments. Il fait le fin avec moi de cette amour, il ne m’en a jamais voulu faire confidence. Ce mot en ce sens vient du langage celtique ou bas-breton, où fin signifie cauteleux [méfiant] » (Furetière).

V. note [36], lettre 395, pour la Pharmacopœia de Schroderus (Johann Schroeder). Dans son Dictionnaire de médecine (1824), Nysten décrit plusieurs variétés de pilules purgatives contenant de l’aloès : pilules stomachiques (aloès et quinquina, ou pilules ante-cibum [d’avant-repas], pilules gourmandes), pilules de Rufus (aloès et myrrhe), pilules bénites de Fuller (aloès et substances fétides), pilules de Stahl, pilules écossaises d’Anderson…


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 13 juillet 1655, note 24.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0406&cln=24
(Consulté le 25.01.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.