À Charles Spon, le 26 octobre 1655

Note [3]

La dernière promotion de cardinaux datait alors de mars 1654. Il n’y en eut aucune en 1655 et 1656. La suivante, le 9 avril 1657, la première du règne d’Alexandre vii, allait en compter dix, dont Pallavicino et le nonce apostolique à Paris, Nicolo Guido di Bagno (1583-1663, v. note [29], lettre 113). Son frère, le cardinal Gianfrancesco Guido di Bagno (1578-1641, v. note [12], lettre 59), n’était pas son cadet, comme écrivait ici Guy Patin, mais son aîné de cinq ans. La Case barberine était la Maison des Barberini.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 26 octobre 1655, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0421&cln=3

(Consulté le 20/05/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.